Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

L’armée de Terre va ouvrir une École militaire préparatoire et technique à Bourges en 2022


Recommended Posts

http://www.opex360.com/2021/06/09/larmee-de-terre-va-ouvrir-une-ecole-militaire-preparatoire-et-technique-a-bourges-en-2022/

spacer.png

Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, et afin de former le personnel technique dont elle avait alors besoin parmi les enfants de troupe, l’armée de Terre créa l’Ecole Militaire Professionnelle Technique [EMPT] à Montreuil sur Mer, laquelle remplaça l’Ecole Militaire Préparatoire de l’Infanterie qui avait vu le jour en 1886. Seulement, les locaux du site étant inadaptés, elle fut transférée à Tulle en 1924.

Puis, les besoins en personnel qualifié augmentant sans cesse, notamment après la Seconde Guerre Mondiale, une seconde EMPT fut ouverte au Mans, en 1947. Puis, au gré des réformes et des restructurations, la première fut dissoute en 1967. Et la seconde connut le même sort en 1985, après avoir pris l’appellation « Collège militaire du Mans » dans les années 1970.

Cependant, l’École des Apprentis Techniciens de l’armée de Terre [EATAT] avait vu le jour à Issoire, en 1963. Sa mission était de former des jeunes gens âgés de 16 ans qui, après avoir obtenu leurs diplômes professionnels, s’engageait en tant que sous-officiers techniciens. Au fil des ans, son enseignement s’étoffa et elle devint l’Ecole Nationale Technique des Sous-officiers d’Active [ENTSOA].

spacer.png

Seulement, dans une logique de « rationalisation » et d’économies, il fut décidé de fermer l’ENTSOA en 1995, alors que les besoins en techniciens qualifiés n’allaient pas se réduire, bien au contraire… D’ailleurs, l’armée de l’Air & de l’Espace conserva l’École d’enseignement technique de Saintes… Et la Marine nationale décida de rouvrir son École des mousses en 2009.

spacer.png

Aussi, plus de 20 ans après la dissolution de l’ENTSOA [en 1998, ndlr], l’actuel chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], le général Thierry Burkhard, a estimé qu’une telle école était plus que jamais nécessaire, notamment pour « répondre au défi de la technicité qu’implique la transformation SCORPION » [c’est à dire le renouvellement des capacités, lesquelles reposeront sur le combat infovalorisé].

« La maîtrise technique des outils nécessitera aussi un renforcement dans ce domaine sous peine de ne pas utiliser correctement le matériel », expliquera, à la presse, le général Burkhard. « Nous souhaitons attirer les talents en les confortant dans leur vocation technique avant de les endurcir au sens militaire », précisera-t-il également.

La création de cette école technique est désormais sur les rails. Dans la dernière lettre du CEMAT, on apprend en effet qu’une « École militaire préparatoire et technique » verra le jour à Bourges, en 2022. « Ouverte aux élèves à partir de 16 ans, l’EMPT offre un parcours menant à la fois au bac [professionnel et technologique] et à un niveau de formation militaire élémentaire en deux ans. Cette nouvelle école apportera une réponse au défi de technicité posé par la transformation Scorpion », y est-il précisé.

Pour rappel, l’armée de Terre dispose déjà, à Bourges, de l’École du train et de l’École du matériel et de la logistique.

Photo : armée de Terre

PS. La décision de dissoudre l'ENTSOA en 1998 avait été fortement critiquée par nombre de chefs. MERCIER était alors CEMAT et RICHARD le Mindef sous la mandature de JOSPIN Premier Ministre. La cohabitation a ses travers .........................Il a fallu attendre 23 ans pour qu'on mesure l'ineptie de cette "rationnelle" décision. A pleurer.

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...