Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

La maintenance prévisionnelle embarque bientôt sur Griffon


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/la-maintenance-previsionnelle-embarque-bientot-sur-griffon/

La maintenance prévisionnelle va bientôt embarquer sur les véhicules Scorpion, apprenait-on lors d’un Technoday organisé ce mercredi par Arquus. Les capteurs étant disponibles, ne manquait qu’un logiciel pour les piloter. Celui-ci sera livré en fin d’année afin de permettre un déploiement sur Griffon dès l’an prochain.  

 

Un principe connu

 

L’évaluation tactique (EVTA) Vérité, menée sur 20 VAB durant six mois et en coopération avec Arquus, aura fini de convaincre l’armée de Terre. Les résultats satisfaisants de cette expérimentation, toujours en cours selon Arquus, ont ouvert la voie au déploiement à grande échelle de la maintenance prévisionnelle sur les matériels terrestres.

 

Le principe est connu : des « balises », ou « Health and Usage Monitoring Systems » (HUMS), déployées sur les fonctions clés génèrent des données en continu sur l’activité du véhicule. Des données qui sont stockées puis analysées pour déterminer le potentiel restant, anticiper les pannes et programmer les interventions au moment opportun. Cette méthode, l’une parmi d’autres explorées dans le cadre du plan MCO-T 2025, doit contribuer à rationaliser les opérations de soutien et à améliorer la disponibilité des véhicules.

 

Ces capteurs HUMS peuvent, par exemple, prendre la forme d’un système de contrôle dynamique de la qualité de l’huile moteur. Cet outil de contrôle permettra d’effectuer une vidange lorsque cela s’avère nécessaire et non plus systématiquement après un nombre défini de kilomètres.

 

Le cas de l’huile moteur est étudié de longue date par l’armée de Terre en coopération avec le Service de l’énergie opérationnelle (alors SEA). Les analyses menées en amont sur les prélèvements avaient permis d’éviter la casse de 15 moteurs de chars Leclerc sur la seule année 2018.

 

Lancement en 2022

 

L’adoption de la maintenance prévisionnelle, actée à l’occasion d’un avenant au contrat Scorpion, impliquait de développer la couche logicielle nécessaire pour coordonner les capteurs et analyser les données. Celui-ci sera livré en fin d’année pour envisager un déploiement limité en 2022.

 

Nativement conçus pour accueillir les capteurs HUMS, les véhicules Scorpion seront les premiers à en bénéficier. L’ajout de cette capacité n’est dès lors pas une opération complexe. Elle se résume grosso modo à connecter quelques câbles à un boîtier central situé derrière le pilote de l’engin.

 

Les volumes ne sont pas clairement identifiés côté industriels, mais concernerait une première tranche d’une centaine de Griffon. Le Jaguar pourrait suivre, une fois livré aux forces. Deux exemplaires sont dans les mains de l’armée de Terre pour une évaluation technico-opérationnelle (EVTO). Vingt au total sont attendus cette année.

 

La manœuvre est par ailleurs étroitement liée aux valises SERUM (Système d’entretien et de réparation unique du maintenancier) développées par Arquus. Cet outil de diagnostic prend la forme d’un ordinateur à brancher sur le véhicule pour effectuer les opérations de maintenance ou identifier des pannes.

 
La-maintenance-pre%CC%81visionnelle-emba (Crédits : armée de Terre)
 

Trois années de « récolte »

 

Les capteurs et le logiciel ne suffiront pas à résoudre seuls l’équation. Pour rendre la maintenance prévisionnelle crédible, l’armée de Terre a besoin d’un maximum de données, donc de temps. Elle se donne jusqu’à 2025 pour constituer une base de données suffisamment large que pour établir de premières conclusions. Les maintenanciers pourront en cela compter sur l’apport du big data et de l’intelligence artificielle pour analyser les résultats et établir des modèles de maintenance fiables.

 

Les données récoltées remonteront vers les industriels du GME Scorpion (Nexter-Arquus-Thales), en fonction des briques dont ils ont la responsabilité. Le rôle des industriels ne s’arrêtera pas là et, à compter de 2025, ceux-ci seront en mesure d’émettre des « rapports de santé » transmis aux forces sur une base semestrielle.

 

La démarche devrait également permettre d’éclaircir certaines inconnues techniques, tels que le nombre et le type de capteurs à placer. Chacun a ses avantages, mais leur démultiplication aurait plusieurs inconvénients : la création d’un bruit de fond occultant les données pertinentes et une facture en hausse, donc un retour sur investissement qui s’allongerait pour les Armées.

 

Sur Leclerc et VBCI aussi ?

 

La maintenance prédictive touche aussi certains véhicules antérieurs à Scorpion mais qui seront rénovés dans ce cadre. Le mois dernier, la Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT) a ainsi notifié Nexter et CKP Engineering d’un marché d’expérimentation relatif au char Leclerc.

 

Né en mars 2020, le projet permettra d’intégrer des capteurs HUMS et des algorithmes de post-traitement fournis par CKP Engineering sur le circuit d’huile moteur d’un démonstrateur Leclerc.

 

« Après plusieurs jours d’essais, les données recueillies seront analysées conjointement par les équipes de CKP et de la direction des services clients de Nexter (DSC) qui publieront leurs résultats à l’automne 2021 », déclarait Nexter à l’occasion.

 

Le groupe français pourra aussi valoriser l’expérience acquise dans le cadre du programme « intEgration pour le Recueil, la Maîtrise et l’Exploitation de donnéeS » (ERMES). Réalisé entre 2019 et 2021, celui-ci consistait à déployer des capteurs HUMS sur 40 VBCI répartis dans les parcs d’entraînement de Mourmelon et de Canjuers.

 

« L’analyse des données terrain est aujourd’hui partagée avec la direction générale de l’armement (DGA) et la SIMMT afin d’optimiser la gestion de flotte de ce véhicule », relève Nexter à ce sujet. Deux expérimentations qui démontreront à leur tour la réalité opérationnelle de la maintenance prédictive. Et une première étape avant une installation sur tout ou une partie des parcs « non Scorpion » en service ?

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites


© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...