Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Devenir officier de carrière après des études supérieures.


Recommended Posts

Oui vous avez raison c'est déjà un beau résultat que de réussir ce concours mais concernant mes anciens collègues je constate que ceux qui sont passés par la voie officier de réserve de l'époque sont tous allés plus loin que ceux qui étaient issus du recrutement sous officier mais aujourd'hui ça n'existe plus je pense cette filière. Donc c'est plus d'actualité. 

Pour l'emac je me dis que déjà que c'est pas évident d'être activé des aujourd'hui peut être la compétition va être encore plus rude enfin pour ceux qui prendront goût à leur vie militaire pour ceux qui sont rentrés juste pour faire quelques années ça changera rien retour civil voulu ou non et finex. 

Oui j'ai vérifié il n'y a plus que des ex  sous officiers  115 pour la 60 promo en cours de formation. Sergent sergent chef. 

Link to post
Share on other sites

Après il est probable que ça ne soit pas la voie la plus élitiste l'EMIA mais bon... faut dire ce qui est... c'est la plus simple et la moins dure de ce que j'en ai vu (excepté les OSC, je parle des carrières).

Link to post
Share on other sites

Je crois que vous avez une vision et de là une compréhension très biaisée de la gestion des officiers. Vous l'apprendrez à vos dépens. Vous êtes jeune et je ne vous reproche pas de voir les choses comme elles vous conviennent.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

Je cherche à comprendre, je cherche à interpréter ce que vous me dites.

Au vu de vos messages il vaudrait mieux laisser tomber, faire autre chose, comme je ne serais jamais ni estimé ni récompensé et que ma stagnation statutaire gonflera en moi comme une tumeur me tuant progressivement. N'est-ce pas ?

Link to post
Share on other sites

Vous mettez peut-être la charrue avant les boeufs. Rien ne dit que la vie militaire vous conviendra car c'est un monde avec ses codes qui ne convient pas à tout le monde. 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Pour NICOLAS87,

JO67 a parfaitement résumé mon laïus. Il ne faut pas "idéaliser" le parcours professionnel conduit dans l'institution militaire que l'on soit officier, sous-officier ou MDR.C.

Il ne faut surtout pas le banaliser en tentant de façon absurde à le comparer à ce qui se ferait dans le privé.

Comme dit, les "codes" et les règles ne sont pas identiques.

Vous embrassez le "métier des armes" avant tout pour Servir.

Mais lorsque vous êtes "officier de carrière" d'origine semi-directe, que vous avez accompli un parcours professionnel en tout point équivalent à ceux conduits par vos homologues Saint-Cyriens, vous avez du mal à comprendre et à admettre qu'au bout du bout, de nouveau comme une sorte de "principe inaliénable" on vous assène que votre bigramme et que votre origine vous condamnent à végéter dans des postes de responsabilités annexes jusqu'à la liquidation de votre pension militaire,

Il faut être conscient de cet état qu'avec l'âge et l'expérience, beaucoup ont du mal à anticiper et encore moins, à supporter.

Donc de ma part, loin de moi l'idée de vous décourager, bien au contraire, mais comme l'on dit souvent "Si c'était à refaire, je le referai" mais avec l'expérience acquise au fil des années, je "manœuvrerais ma barque" différemment.

BTX

 

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, NICOLAS87 a dit :

Pour la responsabilité j'imagine, la possibilité de commander et d'être au contact du personnel militaire. 

 

Si vous voulez être au contact du personnel militaire vous allez vite être déçu en devenant officier! Après le temps de commandement, c'est bureaux et état-major qui vous attendent.

Et vos ordres seront diffusés et dilués par les cadres de contact que sont les sous-officiers.

Le statut, les galons, quelle strate on atteint au bout de 40 ans... Tout ça c'est bien beau mais si votre boulot en lui même, votre spécialité ne vous plaît pas vous subirez chaque réveil chaque matin.

Sinon je suis d'accord avec vous, en deuxième partie de carrière les Saint-cyriens prennent évidemment toutes les places jugées "prestigieuses" car le système français n'évolue pas à la même vitesse partout...

Bon courage pour votre projet! Cordialement.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Pour être avec les soldats mais avoir quand même sont cadre de commandement , le mieux c'est en effet sous officier .

Comme dit plus haut , un officier deviendra relativement vite , un gestionnaire plus qu'un combattant .

  • Like 1

Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Link to post
Share on other sites

Messieurs dames, j'ai bien lu tous vos messages et je vous en remercie. Tout ne me fait pas extrêmement plaisir et ne va pas dans mon sens mais au final, tout corrobore avec ce que mon entourage militaire à pu me dire (oui parce que bon je précise quand même que je vais pas découvrir l'armée et ses codes à l'ENSOA, je sais relativement bien comment cela fonctionne. Les avantages et les tares de l'institution). Ce qui fait de vous des gens particulièrement fiables !

Pour le reste j'avoue toujours être en hésitation, j'ai RDV au Cirfa demain et j'en saurais un peu plus. 

Merci de vos réponses, je trouve ça vraiment très enrichissant. 

Au fait, petite question à laquelle vous n'aurez peut-être pas de réponse mais... ils sont pas un peu en galère de sous-off l'armée de terre ? Parce que là les délais du CIRFA me paraissent ridiculement petit pour les tests et une éventuelle intégration... (je précise que je ne veux ni l'infanterie, ni la cavalerie). 

 

Link to post
Share on other sites

Il se peut que votre candidature ait retenu l'attention et ça matche avec des besoins immédiats. 

Apparemment j'ai lu que toutes les filières un peu orientées techniques recrutaient à tour de bras les Sics notamment. 

Profitez en d'habitude les jeunes trouvent que ça met 3000 ans pour être recruté vous êtes dans le bon créneau. 

Bonne chance pour le concours et surtout si vous en apprenez plus au cirfa dites le nous. 

Pour les autres candidats EVSO. 

 

 

Link to post
Share on other sites
Le 26/08/2021 à 19:08, Yann pyromane a dit :

Oui oui comme l'avez déjà écrit on connait les règles du jeu des le départ pour le statut de contractuel.

je crois que chez les anglo saxons beaucoup ont ce statut c'est même un des fondements de leurs armées et çà marche très bien.

En Angleterre et aux US, 50% des officiers quittent leur fonction après 10 années (l'équivalent d'un premier contrat OSC-E donc), ce chiffre atteint 75% pour l'Allemagne. L'idée est de former et d'injecter des cadres loyaux et imprégnés des valeurs de l'institution dans le civil.  

Le 27/08/2021 à 16:01, NICOLAS87 a dit :

Je n'ai jamais eu comme ambition de faire partie de la "haute" et j'estime normal que cela soit réservé aux st cyriens car ils sont, de fait, plus qualifiés de part leur formation.

Les St Cyriens n'ont qu'un an de mili. Rien qui les distingue substantiellement des officiers sous contrat ou sur titre sur le plan opérationnel, ils sont d'ailleurs évalués sur les mêmes critères en division d'application (il me semble). Tous les St Cyriens ne finissent pas généraux, de mémoire seuls 10% passent le concours de l'école de guerre. 

Je te conseille d'aller jusqu'au bout de tes études, surtout si ça t'intéresse, et d'envisager le concours sur Titre et l'EMAC en cas d'échec. Tu peux toujours te porter candidat aux concours de l'EMIA en tant qu'OSC (source BTX) pour l'activation (ou le concours de l'école de guerre). 

Le 27/08/2021 à 20:17, NICOLAS87 a dit :

Non c'est juste une nouvelle école pour former des OSC je pense et des réservistes, je ne vois pas vraiment ce que ça pourrait changer. 

Nouvelle école + Uniforme + Défilé sur les champs + Octroi d'un master spécialisé leadership et commandement (d'où l'intérêt d'avoir un Master à l'entrée) + Ouverture de l'école de Guerre (et donc activation). 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, JohnSteinbeck a dit :

En Angleterre et aux US, 50% des officiers quittent leur fonction après 10 années (l'équivalent d'un premier contrat OSC-E donc), ce chiffre atteint 75% pour l'Allemagne. L'idée est de former et d'injecter des cadres loyaux et imprégnés des valeurs de l'institution dans le civil.  

Oui je le sais bien mais il serait illusoire de comparer la société civile française et anglo-saxonne / allemande. La-bas, un officier à une réelle valeur sur le marché de l'emploi (même s'il a servi en infanterie, cavalerie etc). En France, quand je vois certains parcours du combattant d'officiers qui veulent se réorienter, j'ai du mal à croire que ça aussi beau... (SAUF pour les officiers NRBC, cybersécurité, etc etc qui se font presque démarcher alors qu'ils sont encore en régiment).

 

Il y a 4 heures, JohnSteinbeck a dit :

Je te conseille d'aller jusqu'au bout de tes études, surtout si ça t'intéresse, et d'envisager le concours sur Titre et l'EMAC en cas d'échec. Tu peux toujours te porter candidat aux concours de l'EMIA en tant qu'OSC (source BTX) pour l'activation (ou le concours de l'école de guerre). 

L'EMIA en tant qu'OSC-E ? sérieusement ? Parce que si c'est réel ça remet absolument tout en question pour moi. BTX si tu as un peu de temps et que tu peux te manifester pour nous en dire un peu plus, j'en serais fort gré. 

 

Il y a 4 heures, JohnSteinbeck a dit :

Nouvelle école + Uniforme + Défilé sur les champs + Octroi d'un master spécialisé leadership et commandement (d'où l'intérêt d'avoir un Master à l'entrée) + Ouverture de l'école de Guerre (et donc activation). 

 

Oui donc une sorte d'entrée en force des OSC dans l'institution militaire en leur offrant des structures propres. Vous avez peut-être raison... nos contraintes budgétaires sont peut-être en train de faire évoluer l'armée. En tout cas j'imagine que ça ne peut être que du positif pour les futurs OSC. 

Il y a 4 heures, JohnSteinbeck a dit :

Les St Cyriens n'ont qu'un an de mili. Rien qui les distingue substantiellement des officiers sous contrat ou sur titre sur le plan opérationnel, ils sont d'ailleurs évalués sur les mêmes critères en division d'application (il me semble). Tous les St Cyriens ne finissent pas généraux, de mémoire seuls 10% passent le concours de l'école de guerre. 

 

Quelque chose les distingue substantiellement au contraire : une scolarité d'excellence et un recrutement post-prépa draconien. Ces jeunes gens sont des têtes bien formées et ils ont des capacités d'apprentissage qui dépassent énormément de monde. Je comprends, je comprends que pour garder l'attractivité de ces écoles d'officiers de recrutement direct, il faille faire des concessions et les privilégier. C'est également une belle manière de les inciter à rester dans l'institution. (J'ai lu un article du Monde qui avançait que, vu la conjoncture, d'ici moins de 10ans, 20% des cyrards quitteraient l'armée pour le monde civil dès le double diplôme ESM-ingénieur ou ESM-ESSEC obtenu. On est déjà à +de 10% (généralement les "moins bons" qui sont affectés à des postes d'experts)).

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, NICOLAS87 a dit :

Oui je le sais bien mais il serait illusoire de comparer la société civile française et anglo-saxonne / allemande. La-bas, un officier à une réelle valeur sur le marché de l'emploi (même s'il a servi en infanterie, cavalerie etc). En France, quand je vois certains parcours du combattant d'officiers qui veulent se réorienter, j'ai du mal à croire que ça aussi beau... (SAUF pour les officiers NRBC, cybersécurité, etc etc qui se font presque démarcher alors qu'ils sont encore en régiment).

Les officiers français ont une réelle valeur pour l'administration publique notamment : Les fonctionnaires de catégorie A manquent cruellement. Il suffit de voir les récentes reformes de l'IRA (deux recrutements annuels et formation raccourcie à 6 mois). De plus, la possibilité de présenter les concours de la fonction publique est évidemment offerte et même facilitée pour les officiers (3ième concours je crois) : ISP, IRA, Quai d'Orsay, ENM, ... 

il y a 19 minutes, NICOLAS87 a dit :

Quelque chose les distingue substantiellement au contraire : une scolarité d'excellence et un recrutement post-prépa draconien. Ces jeunes gens sont des têtes bien formées et ils ont des capacités d'apprentissage qui dépassent énormément de monde.

Je ne pense pas qu'il faille ainsi déifier les Saint-Cyriens. "Un recrutement post-prépa draconien" Si tu n'es pas fils d'officier, oui. "Scolarité d'excellence" ils appellent les quatre semestres à la DGER "La pompe" : Terme éloquent, représentatif de la considération qu'ils portent à l'enseignement académique. Considération renforcée par l'absence de redoublement. C'est pas polytechnique. 

Link to post
Share on other sites

Pour répondre à NICOLAS87

Extrait du décret n° 2008-940 du 12 septembre 2008 portant statut particulier du corps des officiers des armes de l'armée de terre =

Pour l'accès au corps des officiers des armes de l'armée de terre, l'admission à l'Ecole militaire interarmes s'effectue :

1° Par un ou plusieurs concours sur épreuves ouverts aux militaires non officiers âgés de trente-cinq ans au plus, titulaires d'un diplôme de fin de second cycle de l'enseignement secondaire général, technologique ou professionnel ou diplôme reconnu comme équivalent, ou d'un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau IV, et qui ont accompli au moins trois ans de service militaire effectif ;

2° Par un ou plusieurs concours sur titres ouverts aux militaires non officiers qui ont accompli au moins trois ans de service militaire effectif et âgés de trente-cinq ans au plus. Les candidats doivent être titulaires de la licence ou d'un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II, ou d'une qualification reconnue au moins équivalente à l'un de ces titres ou diplômes dans les conditions fixées par le décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique.".

Au final, pas ouvert aux OSC.

BTX

  • Like 1
  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, JohnSteinbeck a dit :

Les officiers français ont une réelle valeur pour l'administration publique notamment : Les fonctionnaires de catégorie A manquent cruellement. Il suffit de voir les récentes reformes de l'IRA (deux recrutements annuels et formation raccourcie à 6 mois). De plus, la possibilité de présenter les concours de la fonction publique est évidemment offerte et même facilitée pour les officiers (3ième concours je crois) : ISP, IRA, Quai d'Orsay, ENM, ... 

Regardez le nombre de place du fameux 3ème concours... vous allez vite déchanter...

 

il y a une heure, JohnSteinbeck a dit :

Je ne pense pas qu'il faille ainsi déifier les Saint-Cyriens. "Un recrutement post-prépa draconien" Si tu n'es pas fils d'officier, oui. "Scolarité d'excellence" ils appellent les quatre semestres à la DGER "La pompe" : Terme éloquent, représentatif de la considération qu'ils portent à l'enseignement académique. Considération renforcée par l'absence de redoublement. C'est pas polytechnique. 

Regardez le niveau à St Cyr, je ne les déifie pas, je constate simplement qu'ils sont un des fleurons de l'éducation française mais également de la culture française. Je connais quelques st cyriens et il est clair que ce sont des têtes, sachez également que certains st cyriens sont admis à Polytechnique. Pas de redoublement ? Je ne suis pas sûr que le profil "admis à St Cyr" soit du genre à tout laisser tomber une fois en école et à se laisser redoubler ahah. C'est juste des choix de carrière, comme ceux qui font Science-po et HEC pour finir par postuler à St Cyr, quel intérêt ? L'intérêt du service national je pense, parce que c'est ni pour le statut ni pour l'argent... 

Il convient de rendre à chacun le mérite qui lui revient. 

Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, NICOLAS87 a dit :

Regardez le nombre de place du fameux 3ème concours... vous allez vite déchanter...

"En moyenne pour les postes on compte 40 % au moins pour le concours externe, 40 % au plus pour le concours interne et 20 % au plus pour le 3ème concours." (https://concours-fonction-publique.publidia.fr/actualites/fonction-publique/troisieme-concours-fonction-publique)

il y a 30 minutes, NICOLAS87 a dit :

Il convient de rendre à chacun le mérite qui lui revient. 

Ni plus ni moins. Je dis ça pour vous qui vous écrasez devant les Cyrards et qui excluez la possibilité de rejoindre la Spéciale par la voie titre attendu que vous n'avez prétendument pas les capacités. 

Edited by JohnSteinbeck
Link to post
Share on other sites

Un peu de calme mes seigneurs. Ne commencez pas à vous "prendre le bec", le sujet traité ne le mérite pas.

Keep cool !

BTX

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, JohnSteinbeck a dit :

Ni plus ni moins. Je dis ça pour vous qui vous écrasez devant les Cyrards et qui excluez la possibilité de rejoindre la Spéciale par la voie titre attendu que vous n'avez prétendument pas les capacités. 

Je ne m'écrase pas, j'ai toujours cru qu'il était de meilleur ton de surestimer quelqu'un plutôt que de le mésestimer. Je suis juste fier de voir que dans mon pays, à l'heure où tout va mal, nous arrivions à conserver des pôles d'excellence. Je ne dis pas qu'ils sont meilleurs ou moins bons que tel ou tel autre. Je n'en sais rien. Ce que je constate par contre c'est l'impitoyable sélection qu'ils ont dû affronter pour y arriver. Je ne fais qu'interpréter des données factuelles. Leur niveau est haut, leur engagement est beau, point final.

Cher monsieur, nous partageons des intérêts communs pour l'armée et nous avons probablement plus en consonance qu'en dissonance. Vous avez votre point de vu, j'ai le mien. A vous de jouer maintenant, tout mon courage vous accompagne pour votre concours OST, dites moi quels sont vos diplômes, et j'attends avec impatience votre RETEX. Peut-être qu'après tout ce n'est que votre réussite qui m'inspirera ;) (Et oui, pour répondre à l'un de vos messages, il y a actuellement 90% de chances que je continue mon cursus universitaire). 

Amicalement. 

Link to post
Share on other sites
  • BTX locked this topic

Farpait.

Puisque l'entente cordiale règne, le mieux serait en effet d'échanger entre vous et par MP la teneur de vos diplômes. Ce qui, soit dit en passant, s'éloigne qqpeu du sujet car ce ne sont pas que les études supérieures qui "font" ou "contribuent à faire" l'officier de carrière. Ce serait trop simple et à la portée de n'importe quel pégreleux.

BTX

  • Like 3
  • Thanks 2

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.


© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...