Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Un détachement de la Légion étrangère intégré au sein d’un bataillon australien pour l’exercice Diamond Dagger


Recommended Posts

http://www.opex360.com/2021/08/30/un-detachement-de-la-legion-etrangere-integre-au-sein-dun-bataillon-australien-pour-lexercice-diamond-dagger/

spacer.png

Les occasions de s’entraîner ensemble pour les forces terrestres françaises et australiennes, qui ont forgé leurs liens lors de la Première Guerre Mondiale, se font plutôt rares… Aussi, l’arrivée d’un détachement de la Légion étrangère à « Gallipoli Barracks », près de Brisbane, est un petit événement en soi.

En effet, selon le ministère australien de la Défense, 28 légionnaires – a priori du 2e Régiment étranger de parachutistes [REP] à en juger par leur insigne de béret – vont prendre part aux manoeuvres « Diamond Dagger », après avoir intégré la compagnie « Alpha » du 6e Bataillon du Royal Australian Regiment [6 RAR], subordonné à la 7e Brigade de l’Australian Army.

Les légionnaires français sont venus de Nouvelle-Calédonie, où ils ont été envoyés en mission de courte durée [MCD] au sein du RIMaP-NC [Régiment d’infanterie de marine du Pacifique – Nouvelle-Calédonie].

Après une mise en quarantaine dès leur arrivée en Australie [pandémie de covid-19 oblige], les légionnaires ont commencé par se familiariser avec les équipements et les procédures de la compagnie Alpha. Puis, ils vont ensuite entrer dans le vif du sujet avec le début des manoeuvres Diamond Dagger, qui doivent durer pendant plusieurs semaines.

https://twitter.com/DeptDefence/status/1432115886702399491/photo/1?ref_src=twsrc^tfw|twcamp^tweetembed|twterm^1432115886702399491|twgr^|twcon^s1_&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.opex360.com%2F2021%2F08%2F30%2Fun-detachement-de-la-legion-etrangere-integre-au-sein-dun-bataillon-australien-pour-lexercice-diamond-dagger%2F

« L’objectif est de voir comme les soldats de la compagnie Alpha du 6 RAR fonctionnent, de leur montrer nos savoir-faire et de travailler ensemble pour s’améliorer », explique le capitaine Paul, qui commande le détachement français. Pour les légionnaires, Diamon Dagger sera aussi l’occasion d’appréhender la brousse australienne, un environnement auquel ils ne sont pas habitués.

« Ils sont jeunes, ils sont énergiques, ils sont motivés, ils ont envie d’être ici, ils ont le même enthousiasme d’être en Australie que nous aurions si nous avions eu l’opportunité d’aller en France ou en Nouvelle-Calédonie », a commenté le lieutenant-colonel Richard Niessel, le chef de corps du 6 RAR.

« Le plus important est que nous renforcions nos relations avec les forces armées françaises, que nous construisions des liens plus solides, que nous développions notre interopérabilité et que nous apprenions les uns des autres », a poursuivi l’officier australien. « Renforcer le lien entre nos deux nations est vital car lorsque nous aurons besoin de travailler ensemble à l’avenir, les fondations seront déjà en place », a-t-il ajouté.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/09/10/l-australie-et-la-france-marchent-en-cadence-22407.html

L'Australie et la France marchent en cadence et veulent accélérer le pas

spacer.png

Selon le Sydney Morning Herald et The Age, l'Australie et la France sont sur la voie d'un rapprochement militaire qui fera de Paris un partenaire de même rang que Washington, avec un accès privilégié aux infrastructures portuaires australiennes et avec le déploiement régulier de troupes tricolores (photo ADF).  

L'article du Sydney Morning Herald explique que les deux pays "explorent les options pour intensifier l'interopérabilité" entre leurs forces navales et terrestres, à l'image de ce que font Australiens avec les Américains qui maintiennent en permanence des unités tournantes de l'USMC à Darwin (voir mon dernier post à ce sujet).

La participation française à des exercices serait aussi augmentée. Ainsi, l'armée de l'Air et de l'Espace pourrait trouver sa place au coeur de l'exercice Pitch Black de 2022. En 2023, c'est la Marine française qui devrait participer pour la première fois à Talisman Sabre. La participation française sera discutée avec l'US Navy et la marine australienne.

L'article témoigne de la volonté des deux pays de travailler conjointement et étroitement sur des théâtres d'intérêt commun (voir la carte ci-dessous). Une volonté exprimée fin août.

spacer.png

A ce titre, il faut relire les conclusions de la réunion 2+2 du 30 août (Jean-Yves Le Drian et Florence Parly pour la France) qui préfigurent la concrétisation d'un accord formel. En effet, lors de cette rencontre ont été discutés "les moyens pratiques de renforcer la coopération militaire" et les ministres se sont mis d'accord pour "lancer des négociations sur le renforcement et la diversification de la coopération militaire" et sur le soutien australien à la posture française dans la région indo-pacifique.

Le document précise que les ministres se sont engagés à présenter un projet à leur gouvernement respectif "au cours du premier trimestre 2022".

spacer.png

Sur la posture française dans la zone indo-pacifique, on lira: "France’s Indo-Pacific Strategy and its overseas territories in the Indian and Pacific oceans: Characteristics, capabilities, constraints and avenues for deepening the Franco-Australian strategic partnership". 

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...