Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Relever les cibles de Scorpion ? C’est non pour le ministère des Armées


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/relever-les-cibles-de-scorpion-cest-non-pour-le-ministere-des-armees/

N’en déplaise à certains, les cibles du programme Scorpion n’évolueront pas à la hausse pour répondre aux nouveaux défis sécuritaires, a réaffirmé un ministère des Armées interpellé sur le sujet par deux parlementaires.

Les chiffres sont connus : d’ici une décennie, l’armée de Terre disposera de 300 Jaguar, 1872 Griffon, 978 Serval, 1060 Serval VLTP-P segment haut et 200 chars Leclerc XLR.
Pas un de plus et, surtout, pas un de moins, conformément à l’ambition opérationnelle fixée pour 2030.
 

Pour les députés Bernard Bouley (LR) et Nicolas Dupont-Aignan (non-inscrit), l’effort n’est cependant pas suffisant compte tenu d’un « contexte actuel de réarmement mondial et de retour des risques de conflits de haute intensité ». Tous deux invitent à rehausser le niveau d’ambition de l’armée de Terre, propositions chiffrées à l’appui.

Le premier suggère d’étudier la rénovation « d’au moins 300 chars de combat (c’est à dire l’équivalent d’une division blindée OTAN), voire du parc entier de chars Leclerc » ainsi que « l’acquisition d’au moins 150 EBRC Jaguar supplémentaires ». Le second évoque « l’acquisition d’au moins 400 VBMR Griffon et 200 VBMR Serval supplémentaires à ceux déjà programmés ».

Aucun de ces scénarios n’est à l’ordre du jour du côté de l’hôtel de Brienne, qui défend des cibles délimitées pour permettre à l’armée de Terre de tenir ses contrats opérationnels. Le remplacement des VAB par 3910 blindés Scorpion s’accompagne aussi d’une baisse des effectifs, passés de 135 200 terriens en 2001 à 97 700 en 2021. Ce parc de blindés restant « relativement stable » d’après le ministère, il concourra donc à « accroître significativement le niveau de mise sous blindage de l’armée de Terre ». Idem pour les 247 AMX 10 RCR et 40 ERC 90 Sagaie encore en service, remplacés par un volume supérieur de Jaguar.

Pas de changement en vue non plus du côté du Leclerc. Des 406 chars livrés à l’armée de Terre entre 1993 et 2007, 173 ont été progressivement retirés du service et huit ont été modifiés pour renforcer la flotte de dépanneurs de chars Leclerc. Les prélèvements de pièces sur les exemplaires mis à la retraite « ont permis de réduire significativement les coûts de soutien », rappelle le ministère des Armées.

Parmi les 225 chars toujours en service, 200 seront rénovés dans le cadre du programme XLR, conçu pour faire durer la capacité jusqu’à 2040 et l’arrivée d’un successeur grâce au programme MGCS. Les 25 autres resteront en l’état actuel. Ils seront conservés jusqu’à la fin du processus de rénovation, en 2029, « pour faciliter la mise en production et limiter la perte de capacité des régiments pendant cette période de chantier ».

La feuille de route globale validée par le ministère des Armées comprend par ailleurs des opérations complémentaires non prises en compte dans le standard XLR et le nouveau contrat de soutien MSS2 attribué début 2021 à Nexter. Le lancement en réalisation de cette phase sera acté début 2022 et « permettra les premières livraisons dès la même année ». L’occasion choisie pour plancher sur la régénération du volet mobilité ?

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...