Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Éclairage éclaireur


Ambeers_
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous 

J'aimerais que quelqu'un m'éclaire sur la spécialité éclaireur (?)en régiment autre que le 2 hussards ? Parce qu'au cirfa on ne m'a pas vraiment expliqué

C'est à dire quelle est la spécificité réel ? Ce que l'on fait exactement ? Ainsi que le niveau qu'on actuellement physique et mentale qu'on les éclaireurs ? Est-ce ouvert "facilement" aux féminines qui rentrent dans les critères physique bien évidemment 

Merci de vos futurs réponses

Link to comment
Share on other sites

Rien n'est impossible. Je ne crois pas qu'il y ait un "minima physique" imposé.

L'éclaireur dans un régiment blindé progresse "en avant" ou "sur le flanc" des blindés en déplacement que ce soient des XL Leclerc, des AMX10RC, des ERC90 ou demain, des Jaguar. 

Ses missions =1/renseigner 2/alerter en cas de présence ennemi et 3/couvrir les forces engagées pour déjouer toute attaque de l'ennemi.

Par définition "éclairer" interdit d'engager le combat. Mais revient à alerter, au mieux fixer et surtout céder à un échelon plus "costaud" le soin de réduire l'ennemi.

Donc en terme de formation, beaucoup de topographie, d'identification de matériels étrangers, de combat, de pilotage et de mise en oeuvre du VBL, blindé de prédilection de l'éclaireur qui travaille toujours en équipage, etc.

Des spécialistes complèteront.

Je n'ai pas abordé les missions plus "pointues" des éclaireurs du 2e Hussard.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, BTX a dit :

Rien n'est impossible. Je ne crois pas qu'il y ait un "minima physique" imposé.

L'éclaireur dans un régiment blindé progresse "en avant" ou "sur le flanc" des blindés en déplacement que ce soient des XL Leclerc, des AMX10RC, des ERC90 ou demain, des Jaguar. 

Ses missions =1/renseigner 2/alerter en cas de présence ennemi et 3/couvrir les forces engagées pour déjouer toute attaque de l'ennemi.

Par définition "éclairer" interdit d'engager le combat. Mais revient à alerter, au mieux fixer et surtout céder à un échelon plus "costaud" le soin de réduire l'ennemi.

Donc en terme de formation, beaucoup de topographie, d'identification de matériels étrangers, de combat, etc.

Des spécialistes complèteront.

Je n'ai pas abordé les missions plus "pointues" des éclaireurs du 2e Hussard.

BTX

Merci de la réponse qui est complète

Je ne cherchais pas le minima physique mais savoir un peu le niveau en moyenne des éclaireurs pour pouvoir jauger mon propre niveau.

On peut dire qu'ils sont plus autonome comparé à ceux dans les blindés ? 

Link to comment
Share on other sites

Plus autonomes oui mais reliés par le cordon téléphonique au réseau régimentaire pour passer en direct le "renseignement terrain, ennemi" au commandement. Précision et concision du compte-rendu.

Amenés aussi à débarquer pour "aller voir" au plus près et confirmer le renseignement.

Autonomes, mobiles et surtout..............discrets. Car un seul éclaireur "découvert" peut ruiner l'action du régiment qui le suit. C'est ballot.

BTX

  • Like 1
  • Haha 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Je rajouterai pour compléter monsieur , que la discrétion est très souvent associer a de la rusticité ... bah oui l'un va avec l'autre .

Il faudra éviter la chaleur d'un feu ou d'un plat chaud , de faire tourner le moteur pour avoir la climatisation ect ... mais c'est le jeu ? !

  • Like 1

Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Link to comment
Share on other sites

Vidéo belge une fois mais utile pour ce que vous souhaitez faire.

Un dernier point = la fonction d'éclaireur n'est pas réservée à la Cavalerie. L'infanterie a aussi ses éclaireurs.

BTX

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Bah en fait la mission "éclairer" est propre à n'importe qu'elle militaire . Du coup , on peux dire que chaque unité a ses éclaireurs !

 

  • Like 2

Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Link to comment
Share on other sites

L'éclairage consiste à renseigner l'échelon de commandement sur la situation tactique, en progressant "en discrétion" en avant ou en flanc-garde des troupes.

(Praticabilité des axes de circulation, présence AMI/ENI, points de station envisageables, reconnaissance de points particuliers, etc...)

Il s'agit d'une mission dynamique, opérée par une équipe/patrouille/détachement en avant du dispositif, à une distance de 2 à 10km maxi, en liaison radio constante.

Sa finalité est de renseigner, pas de chercher le contact avec l'ENI. (Sauf riposte bien évidemment..)

A distinguer des missions de "patrouille profonde" (comme celles du 2e Hussards..), qui ne sont pas supposées être en avant-garde d'une manoeuvre des forces, mais constituent des "plots autonomes", pouvant s'infiltrer en véhicule puis à pied, et stationner pour une longue durée au plus près voire au sein même du dispositif ENI, avec des élongations dépassant très largement les 40km..

Endurance physique, intelligence de situation, sérénité et sang-froid nécessaires dans les deux cas...

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Stvn a dit :

Je rajouterai pour compléter monsieur , que la discrétion est très souvent associer a de la rusticité ... bah oui l'un va avec l'autre .

Il faudra éviter la chaleur d'un feu ou d'un plat chaud , de faire tourner le moteur pour avoir la climatisation ect ... mais c'est le jeu ? !

Je vois le confort est inexistant sans un petit plat chaud ?

Merci de vos réponses qui sont super complète comparé à tout ce que j'ai entendu 

Je doutais bien que les éclaireurs n'allaient pas au contact vu que se sont des petits groupes et qu'ils ne sont pas des commandos c'est vraiment une spé renseignement. Et je vous avoues que ça me plairait bien, j'ai l'habitude de la vie rustique donc se n'est pas un point qui me dérangerait.

il y a une heure, dragunov a dit :

L'éclairage consiste à renseigner l'échelon de commandement sur la situation tactique, en progressant "en discrétion" en avant ou en flanc-garde des troupes.

(Praticabilité des axes de circulation, présence AMI/ENI, points de station envisageables, reconnaissance de points particuliers, etc...)

Il s'agit d'une mission dynamique, opérée par une équipe/patrouille/détachement en avant du dispositif, à une distance de 2 à 10km maxi, en liaison radio constante.

Sa finalité est de renseigner, pas de chercher le contact avec l'ENI. (Sauf riposte bien évidemment..)

A distinguer des missions de "patrouille profonde" (comme celles du 2e Hussards..), qui ne sont pas supposées être en avant-garde d'une manoeuvre des forces, mais constituent des "plots autonomes", pouvant s'infiltrer en véhicule puis à pied, et stationner pour une longue durée au plus près voire au sein même du dispositif ENI, avec des élongations dépassant très largement les 40km..

Endurance physique, intelligence de situation, sérénité et sang-froid nécessaires dans les deux cas...

 

 

Les distances de 2 à 10km que vous citez c'est en courant/marchant/blindé léger ?

Link to comment
Share on other sites

C'est la distance typique "en avant du dispositif".

Ce n'est donc pas à proprement parler une distance à parcourir, mais l'écart constant qui sépare l'équipe d'éclairage de l'unité qu'elle renseigne..

De fait, les distances parcourues sont extrêmement variables selon la teneur des opérations et la configuration du terrain : de quelques kilomètres voire centaines de mètres en secteur difficile (zone urbaine, montagne, forêt dense..) ou à proximité d'éléments hostiles, à plusieurs dizaines voire centaines de kilomètres lors de liaisons en zone AMI.(En véhicule, dans ce cas...;+)

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

 Share



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...