Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

La Direction générale de l’armement prépare la modernisation des dépanneurs de chars Leclerc


BTX
 Share

Recommended Posts

http://www.opex360.com/2021/10/27/la-direction-generale-de-larmement-prepare-la-modernisation-des-depanneurs-de-chars-leclerc/

spacer.png

Étant donné que Nexter s’est vu confier un premier marché visant à rénover 50 premiers chars Leclerc dans le cadre du programme SCORPION, les 18 Dépanneurs Chars Lourds [DCL] de l’armée de Terre vont également être modernisés par souci de cohérence.

Pour rappel, d’une masse de 56 tonnes, le DCL est équipé pour intervenir sur le champ de bataille afin de remorquer un char Leclerc endommagé [ou en panne]. Pour cela, il dispose notamment d’un treuil principal de 180 mètres de longueur, d’un treuil auxiliaire, d’une pelle de 3,40 m de large qui, commandée depuis le poste de pilotage, permet de préparer le terrain avant toute intervention, d’une grue pouvant soulever 30 tonnes, d’un groupe électrogène pour alimenter l’outillage, lequel est stocké dans des « modules coffres arrières » [MCA].

Ce 27 octobre, la Direction générale de l’armement [DGA] a fait savoir qu’elle est en train de « qualifier » la modernisation de ces DCL via une campagne d’essais de mobilité organisée par son centre « DGA Techniques terrestres », à Angers.

Dans le détail, cette « rénovation » du DCL vise, d’une part, à faciliter son intégration dans la « bulle » SCORPION, à améliorer sa protection ainsi que sa fonction dépannage, avec un accent particulier sur la sécurité des opérateurs.

 

Ainsi, le DCL « rénové » [DCL-R], disposera, évidemment, des sytèmes d’information SCORPION [radio CONTACT et SICS], d’un plancher anti-mines, du brouilleur anti-EEI [engins explosifs improvisés] Barage, d’un tourelleau téléopéré [commun aux autres véhicules Scorpion, ndlr], d’une caméra de visibilité arrière et d’un nouveau système de remorquage afin de « limiter l’exposition des opérateurs].

Selon la DGA, la campagne en cours doit permettre de caractériser « l’évolution de masse et du centre de gravité » et à analyser le comportement routier, le freinage, la vitesse, l’accélération et la manœuvrabilité. Le DCL « finira sa qualification par des essais en terrain boueux, des essais de franchissement dynamiques et de remorquage », a-t-elle précisé.

Selon la LPM 2019-25, l’armée de Terre comptera 200 chars Leclerc « rénovés » en 2025, soit une vingtaine de moins qu’actuellement. Probablement que le besoin en DCL sera-t-il moins important.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...