Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Le BSAM « Garonne » est désormais qualifié pour porter assistance aux sous-marins en détresse


Recommended Posts

http://www.opex360.com/2021/11/12/le-bsam-garonne-est-desormais-qualifie-pour-porter-assistance-aux-sous-marins-en-detresse/

 

Quatrième et dernier navire d’un programme lancé en 2015 et confié à Kership, la co-entreprise de Naval Group et du chantier naval Piriou, le Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitaine [BSAM] « Garonne », affecté à la base navale de Brest, vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc, après avoir obtenu la certification « GOLD », laquelle a validé ses capacités à porter assistance à un sous-marin en détresse.

Ainsi, lors de l’exercice Silver Link, organisé du 25 au 31 octobre par la Force océanique stratégique [ALFOST], le BSAM « Garonne » a embarqué le système d’intervention NSRS [Nato Submarine Rescue System], mis en oeuvre par la France, le Royaume-Uni et la Norvège.

Conçu pour être déployé n’importe où dans le monde en moins de 72 heures, le NSRS se compose d’un sous-marin de sauvetage [SRV] de poche, un robot de type ROV [Remotely operated vehicule], utilisé pour le « déblaiement » et livrer au sous-marin en détresse des éléments pour assurer la survie de l’équipage [eau, vivres, oxygène], deux chambres de décompression [TUP], un portique [PLARS] et un système portable de navigation, de pistage et de communication [PNTCS].

Selon la Marine nationale, le BSAM « Garonne » a donc été en mesure de déployer le ROV de ce système de sauvetage afin de préparer « l’appontage du Submarine rescue vehicle (SRV) sur la coque du sous-marin pour en évacuer l’équipage ».

La mise en oeuvre de ce véhicule sous-marin télécommandé est capitale pour une telle opération. En effet, cette phase permet de confirmer l’emplacement du sous-marin en détresse et d’éliminer tout débris pouvant empêcher l’arrimage du SRV.

L’exercice Silver Link a donc été aussi l’occasion « d’attester des qualifications acquises par les bâtiments identifiés, d’entraîner les pilotes du ROV et l’équipage du bâtiment porteur », a indiqué la Marine nationale. Et celle-ci de souligner : « La certification de la Garonne au niveau ‘GOLD’ constitue une première pour un bâtiment militaire français et permet ainsi de qualifier les quatre bâtiments formant l’escouade des BSAM au même niveau ».

Par ailleurs, dans un autre registre, le BSAM « Garonne » a également été sollicité par la Royal Navy pour un exercice de remorquage du navire d’assaut amphibie HMS Albion, lequel a simulé une panne. Tâche dont le navire français s’est parfaitement acquitté.

« Nos homologues de la marine française sont hautement qualifiés et professionnels. Ce fut un plaisir de travailler avec eux. La capacité de s’intégrer rapidement et efficacement avec des partenaires internationaux est un élément clé », a commenté le capitaine de frégate James Walton, le commandant en second du HMS Albion.

Pour rappel, affichant un déplacement de 2.265 tonnes à pleine charge et développant un puissance de 5.200 kilowatts, le BSAM est un navire polyvalent conçu pour réaliser trois types de missions : la sauvegarde des personnes et des biens, le soutien des forces [accompagnement des navires de surface et des sous-marins, remorquage de cibles ou d’antennes] et le soutien de région [remorquages d’engins, travaux d’ancrage et d’entretien des coffres d’amarrage, relevage d’épaves, etc]. Il est armé par 17 marins.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...