Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Réalité


Réalité
 Share

Recommended Posts

Bonjour Madame, Monsieur, 

suis militaire en activité, en m'engageant dans l'armée en 2013 j'étais engagé pour servir la patrie car étant petit on avait tout le temps la visite des gendarmes, des policiers, et des militaires à la maison chez mes parent j'en étais fier je me suis donc engagé pour ça. J'ai réussi haut là main de défit des classes, j'étais au fond de moi apte et fier,  grandir en servant la France avec honneur,  cependant arrivé à la fin des 6 mois de classe là réalité de ce qui se passe actuellement encore au régiment va se produire...en allant faire du sport un jour en ma mis 4 jour de trous pour aller faire du foot...on m'a forcé à ne pas répondre ni à me défendre. Dans ma tête je pensais que c'était le bon chemin qu'il me montré mais au final aujourd'hui je me suis rendu compte qu'il se foutée de moi, par la suite je suis tombé encore plus bas car il était tout le temps derrière moi, j'avais été mis plus bas que terre et humilié devant tout le régiment. Car je faisais les travaux forcés dehors. Au fond de moi je me disais mais t’inquiète tu vas réussir une fois ça terminé tu va pourvoir reprendre le sport et rattraper le temps perdu, au final il était encore derrière moi à me ralentir deplus mes supérieurs me mettez plusieurs fois de garde par semaine arrivé a point ou je n'avais plus vie pour moi, je me sentais oppressé su je ne faisais pas ce qu'il faisait. J'ai craqué et je suis tombé dans la drogue , le cannabis, et l’alcool ils ont dis mais toi qui était sportif alors on pensait que tu allait réussir...il se foutée moi, c'était 3ans de tourments, je ne faisais rien car j'étais impuissant face à leurs menaces et j'avais pas envie d'être licencié. J'étais encore jeune.

Je me suis blessé a l'œil gauche à cause de brûlure chimiques dans le régiment,  service en 2016 cependant j'ai continué à bossé car je voulais absolument rester et qu'il avait promis de me reclassé....j'ai demandé un reclassement au cma de mon régiment , j'ai jamais eu de réponse cependant  pour me faire des stage commando ils n'hésite pas à mettredessus car j'étais doué et il le savait. Une année après l'autre s'enchaînent et le cma me dit d'attendre, j'ai eu également un accident dans le régiment en service un véhicule mettait rentré dedans avec des camarades en faisant de OS tard le soir, ...j'ai mal au dos, j'ai forcé et gardé à l'esprit qu'il allait être la pour moi si moi je serai la pour eux mais rien. ...j'ai demandé le reclassement à mon bureau comptable et puis à mon chef de section…toujours le même refrain depuis 2016 j'ai demandé le reclassement toujours rien.6 ans se s'en écroulé toujours rien. Des promesses non tenues de la par de mes supérieurs que se soit dans ma compagnie ou au cma.

Je suis dans ma 8 ème Année, j'ai craqué, psychologiquement et physiquement car le cma et ma compagnie mon dit qu'il allait tout faire mais ils ont menti. J'ai décidé d'aller voir dans le civil, de voir une psychologue et une psychiatre et un médecin civile pour me suivre car je suis à bout,  ils mon directement dirigé vers de vrau spécialistes.

physiquement et mentale, l'armée m’avait dégoûte, les gens avec qui j'ai bossé, le régiment en lui même, je suis arrivé a un point de détester l'armée. J'ai même des problèmes avec ma femme à cause de l'armée. 
Honnêtement je ne sais que faire...?!! Dans ces conditions. Actuellement j'arrive à mon 3 mois arrêt maladie et comme par hasard j'ai eu droit à un appel de ma compagnie disant que le Cma que je me voir absolument.

 J'aurai mon rdv le 7 janvier à 10h.
Je suis vraiment très dessus de la qualité de service des gens qui font leurs travail par défaut.
J'ai décidé de quitter l'institution, j'ai tout fait par moi même et par le biais du civil même l'assistance sociale de mon régiment elle s'en foutée.
Je crac j'ai tout donné pour avoir rien en retour....voilà le sentiment que j'ai. Que dois je faire pour pouvoir être écouter et être indemnisé car mon régiment ne font rien.

Pouvez vous m’aider à être indemnisé et m’aiguiller dans le démarches administratives car mon régiment ne m’ont jamais aidé la dessus?!

Link to comment
Share on other sites

Donc, puni car fait du sport certainement non encadré ou non permis? Car on ne prend pas 4j de trou juste pour avoir fait du foot si c'est fait dans les règles... ça sent l'histoire mal racontée.

Puis "travaux forcés"? Vous avez fait quoi? Cassé du cailloux pour le compte d'entreprises privés avec une boule accrochée au pied...? Ou vous avez fait le travail d'entretien que tout militaire fait, de désherbage, de nettoyage, peint des cailloux, des murs, et j'en passe? N'allez pas dans la LE, vous seriez étonné... Va falloir spécifier un peu plus.

Vous étiez de garde plusieurs fois par semaine? Pour quelle raison? Etiez-vous irréprochable? Avez-vous fait des bêtises? Moi, perso, j'ai passé 10 ans de ma vie à monter la garde quasiment toutes les semaines et je n'en suis pas morte, et j'ai une vie... et ça ne sert toujours pas comme excuse de tomber dans la drogue... heureusement, on serait foutus.

Vous demandez un reclassement, on ne demande pas un reclassement. On passe devant des médecins, on voit des spécialistes militaires. On apporte des preuves de ses problèmes de santé qui peuvent nuire au travail. Vous avez même le droit de ramener des examens passés dans le civil pour soutenir votre cas, ce qu'il semble que vous n'avez pas fait. Il semble que 6 ans après, vous n'avez absolument aucune inaptitude ou problème de santé avéré. Je doute fort qu'en 6 ans à voir des médecins, ils soient tous contre vous au point de ne vous pas déclarer d'inaptitude alors que, selon vos dire, on a l'impression que vous avez presque perdu un œil et éclaté le dos à un point irréparable.
Une demande de changement de spécialité se dépose en écrit au bureau d'administration du personnel de son régiment et c'est envoyé à la DRHAT, on ne demande pas cela à son chef de section, ni à son chef de corps, ils n'en ont aucun pouvoir. Vous n'avez même pas besoin de leur autorisation, ils écriront juste un avis, mais vous avez le droit de déposer une demande de changement ou même de mutation sans leur accord, vous avez même le droit d'en déposer une par an.

De plus, vous affirmez être au bout de votre vie, traumatisé, humilié, souffrant, des années de tourmente et menaces, mais avez resigné à chaque fois un ou plusieurs contrats, de plus, vous n'avez jamais déposé aucune demande écrite et officielle de mutation ni de changement de spécialité. Ai-je loupé quelque chose?

Bref, à vous lire, tout le monde est contre vous, personne ne vous aime, ni les gens de votre régiment, ni l'assistante sociale, ni les médecins militaires qui n'ont rien à voir avec votre régiment car ils sont interarmées, vous vous droguez et vous vous étonnez que personne ne vous fasse confiance.
Vous avez été puni dès le début de carrière avec 4j de trou ce qui est quand même un exploit. Le plus risible, c'est de mettre quand même la faute à l'armée de consommer des drogues, celle-là est pas mal aussi. Je pense que tout militaire a déjà eu des chefs cons, des problèmes au boulot, heureusement on n'est pas tous en train de tomber dans la drogue, ça serait carnage...

Sachant que les chefs tournent tous les 2-3 ans pour les officiers et les sous-officiers tous les 6 ans environ, et que tous les ans il y a des changements, même le changement de hiérarchie ne semble avoir changé eux d'avis sur vous. De même pour le service médical.

Je pense que vous devriez aussi vous remettre sérieusement en question quelque part.
J'en ai connu des gens qui ont subit des injustices, mais jamais au point qu'elles durent éternellement et surtout pas 8 ans, et encore moins au point qu'absolument personne ne les écoute ou soutienne. Généralement, il y a des chefs qui écoutent et comprennent, même si un ou deux ont quelqu'un dans le pif, à moment donné ils partent et d'autres viennent. Les médecins militaires, ils sont ce qu'ils sont, mais ils sont à part des histoires qui se passent dans les autres unités et surtout, ils sont humains. Je n'ai jamais vu aucun médecin même militaire faire la sourde oreille face à des militaires en réelle souffrance, et encore moins avec des accidents de service. Leur responsabilité est engagée s'ils vous laissent apte et que vous avez un sérieux problème de santé. S'il vous arrive quelque chose, ça peut vite puer pour eux, ils ont une responsabilité envers les patients qu'ils reçoivent. Le plus souvent, les médecins ouvrent plutôt des parapluies pour éviter de se prendre pleine gueule si jamais un militaire blessé se fout au tas ou fait un suraccident avec son problème de santé déjà existant.

Au final, soit vous êtes le plus gros chat noir de l'histoire de l'Armée ce qui est improbable. Soit il va falloir faire un gros coup d'introspection.

Si ça vous rassure, le CMA ne vous appelle pas parce que d'un coup il vous aime. Ils sont simplement obligés de vous appeler car vous arrivez à 3 mois d'arrêt maladie, donc 90j, et ils sont obligés de vous voir pour vous basculer en CLM, ce qui est statutairement obligatoire pour vous mettre en position de non activité.

Pour les accidents de service, vous avez la PMI et la jurisprudence Brugnot pour vous indemniser. Récupérez les rapports circonstanciés si ce n'est pas déjà fait, demandez au médecin militaire les certificats de consolidation, puis rajoutez à votre demande tous les documents médicaux nécessaires. Ceci encore une fois est à VOUS de la faire. La première, la demande est à mettre en place à tout moment, la jurisprudence Brugnot est à demander 2 ans maximum après la consolidation de la blessure.

Quand vous estimez être victime de harcèlement, et bien, on contacte son PMDR, on dépose plainte à la gendarmerie et on contacte un avocat. Il y a également la cellule Thémis pour cela.

Je pense que vous devriez commencer par vous relire, ce que vous décrivez est absurde, illogique et incohérent.
C'est clair que vous n'êtes pas bien psychologiquement. Il faut donc vous soigner. Je conçoit qu'on peut tomber sur des chefs cons, on y est tous passés au point de souffrir plus ou moins, mais ce que vous décrivez dépasse tout entendement et c'est totalement illogique. Il faut concevoir selon vos dires que dans un régiment de centaines de personnes tournantes, tout le monde a été contre vous pendant 8 ans alors que vous êtes quelqu'un de bien, bon dans le travail et irréprochable. Je suis désolée de douter fortement de cela.

Et pour finir, il faut se dire qu'absolument aucune démarche que vous dites, changement de spé, mutation, reclassement, indemnisation, absolument aucun n'est à faire par autre personne que VOUS. J'ai aussi l'impression que vous avez passé une vie à attendre que tout le monde fasse tout pour vous. Cela est impossible, c'est au militaire de faire les demandes écrites. Elles doivent être signées de leur main.

Prenez-vous en main, soignez-vous correctement, demandez les indemnisations comme de droit, puis partez à la fin du contrat reconstruire votre vie. Mettez-vous dans la tête par contre que dans le civil vous croiserez aussi certainement une bonne brochette de cons, essayez alors d'apprendre à passer outre.

  • Like 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Melina, le sport était bien encadré car je faisais parti du CSA football je mon régiment, dans l'infanterie en 2013 les mentalités  c'était très compliqué. Quand on vous êtes  première cul et que vous commencez à ouvrir votre bouche pour vous défendre devant vos supérieurs...''je crois qu'un petit de nos jours osera jamais car certains manque sérieusement d'empathie". Je crois qu'on a pas eu les mêmes classes ni les mêmes situations à vous lire malheureusement...des comme moi il en a beaucoup dans l'armée. En fait j'assume ce que je fais comme connerie depuis toujours il y pas de souci la dessus.

En fait Malina mettez dans ma peau...

Vous venez viens juste d'arriver en compagnie fin des classe, vous faites les choses bien, toujours carré comme on dit, vous ne fumez pas ,vous ne buvez pas d'alcool également,... vous préférez vous inscrire au csa foot du régiment. un jour en vous convoque devant le bureau du chef de section, qu'il ne fallait pas faire du foot punition de tig plusieurs fois car vous etes partie faire du csa foot...brerf  je ne rentre pas dans les détails.

Mais sérieusement entre nous Malina rester en compagnie joué à call of duty,se cacher dans les chambre à ne pas faire de tig , ou à entendre des cons dire dire à mais un telle est comme ,l'autre il est comme ça,....et j'en passe ...moi je préfère allé faire du sport. Eh bim 4 jours de trou...Malina c'est pas les 4 jours de trou qui font mal, c'est plutôt l'injustice, cette façon de profiter du plus faible qui me dérange. 

Concernant les gardes, eh bien il faut trouver des gens pour faire le sale boulot, facile de jouer de son grade pour dissuadé les jeunes recru. A vois lire vous avez jamais connu le harcèlement au travail, encore un fois on à pas le même chemin ni la même force poir canalisée.

C'est bien ça l'armée dissuadé  et bien  la je peux te dire que quand vous etes jeune et en plus vous êtes influencé dans le mauvais chemin, abusé morale,  il faut vraiment avoir du courage je souligne encore on a pas eu les mêmes classe ni le même régiment. J'ai eu affaire à des personnes qui ont su joué de moi et me camarades de classe. Je respecte les militaires et l'armée et je sais que tous ne sont pas pareille, vois devez être un bon soldat. Je suis effectivement un chat noir , je suis tombé au mauvais endroit au mauvais moment. Je ne vais pas me venté sur mes qualités dans l'armée car cela n'est pas le sujet... mais quand tu es de bonne familles  a l'armée ça suit normalement vous avez même pas besoin de faire bêtises. Donc je suis irréprochable justement ils ont cherché à me déstabiliser et ils ont réussi.

Malina voyez-vous quand les jeunes sont désespéré actuellement,  il font quoi, c'est quoi la dernière issue possible. En sachant que dans  l'armée, on va pas se cacher ca, c'est phénomène de société la drogue de nos jours. Il faut arrêter de toujours dire que tout et beau ect...si je suis tombé dansbla drogue c'est parce que j'ai craqué,  c'est pas un choix,  je dit bien j'ai craqué à m'en mordre les doit tellement je souffrait psychologiquement. La drogue circule dans le régiment, même pas besoin d'aller dehors,

Encore une fois Malina on a pas le même vécu,  nos chemins sont différents.

Donc cette haines envers eux mes supérieurs...je vais la transformer la rage  dans mon travail,  je ne me suis plis occupé de mes supérieurs et je me suis dit un jours je vais atteindre leurs grade ,je me suis juré que plus jamais devant mes yeux un jeune ne subira ce que j'ai subi, j'ai travaillé dure. 

Pourquoi j'ai resigner,  je l'ai fait pour changer  les mentalités changer les choses. Les mentalités...maintenant avec mes petits ce n'est plus la même chose. 

Me remettre en question pour quoi, je vous dis encore une fois que ma rh et le cma ont rien fait.

A vous lire vous êtes sûrement dans des bureaux,  vous ne savez pas ce qui se passe réellement dans les compagnie, vous avez fermé les yeux, et  vous vous disiez c'est pas mon problème, allez voir les jeunes ect...je respecte ce que vous faites un exemple tout con

il suffit de voir un général passé,  comment jouer la comedi,  tout va bien tout va bien ....Ben non tout va mal la France va mal, regardez autour de vous ce que devient la France maintenant à cause faux cul,  non c'est plus pour moi, je préfère sortir du système.

Vous devez faire parti encore des gens qui travaillent sans connaître réellement ce que tram derrière,  je respecte votre travail mais un moment donné il y a d'autre dimension de l'armée qui n'est pas connu du grand publique. 

Ne soyez pas désolé de douter fortement c'est normal je pense qu'on a pas eu la même enseigne. Dans le civil j'y étais déjà ca n'a rien a voir du tout comparé à ce que j'ai vécu dans l'armée. 

 merci pour votre réponse Malina. 

 

Link to comment
Share on other sites

Vous vous trompez si vous croyez que je n'ai jamais été "victime" de chefs qui ont voulu me pourrir la vie pendant longtemps. Et j'ai vu des gens en souffrir, j'ai toujours tout fait pour les aider et à moment donné, ça va mieux, et j'ai même aidé une personne sur ce forum qui s'est faite harceler par les mêmes personnes que moi j'ai dû supporter, et cette personne a été virée injustement, elle vient de réintégrer l'armée après recours auprès de la CRM, elle a été soutenue par un sergent-chef de sa base, par moi, et d'autres collègues. Le sujet tourne d'ailleurs par ici. Donc moi, fermer les yeux...? Je ne crois pas, non. Je n'admettrais jamais du harcèlement sous mes yeux que ça soit de la part d'un chef ou d'un subordonné (ça existe aussi, d'ailleurs).

C'est aussi pour cela que je trouve bizarre qu'il n'y ai eu personne pour vous défendre, des CDG, CDS, ou des caporaux-chefs, car même quand une personne ramasse, on est quand même quelques un à essayer d'aider et faire avancer les choses. Et à la fin, j'ai demandé une mutation, puis d'autre paperasse encore, que j'ai fait pour exactement ne pas m'enfoncer, car je ne permet pas que quelqu'un m'enfonce.

Maintenant j'ai déjà eu aussi des jeunes qui ont hurlé au harcèlement car on les faisait faire des travaux d'entretien pour "payer" le fait qu'ils aient fait une connerie. C'est éducatif et mieux que pourrir le dossier du gars avec des BP ou des lettres de mise en garde si ce qu'il fait n'est pas trop grave. Je leur disait, bah pas de souci, toute autre erreur sera payée à coup de lettre de mise en garde et de BPs. Bizarrement, ça râlait moins.
J'ai aussi vu des gens trouver qu'un caporal chef les harcèle car il leur rentre dedans quand ils sont incapables de faire le boulot qu'on leur demande, qui est le boulot qu'on attend que tout le monde le fasse dans la spécialité.

Premier cul ou pas premier cul, vous avez le droit de vous défendre, et pour cela il y a les PEVAT également.

Mais je n'arrive toujours pas à voir une seule raison pourquoi tout un régiment s'acharnerait sur un soldat irréprochable.

Et moi, dans les bureaux? J'espère que c'est une blague... je n'ai jamais connu de chiens qui travaillent dans un bureau! Je ne pense pas qu'on bosse pour avoir des chiens enfermés en courette, je ne saurais même pas quoi faire dans un bureau....... à part le suivi sanitaire des chiens et des qualifs des mecs, je n'ai pas grand chose à foutre dans un bureau, mon travail c'est dehors, qu'il fasse beau ou pas, chaud ou froid, car les chiens ne travaillent pas tout seuls, du moins pour le moment, et ne peuvent pas rester 24h enfermés...

En bref, peu importe, vous avez votre version et moi je n'ai que la votre, je n'ai pas les autres versions de de ce fait je ne pourrais jamais me faire un avis éclairé, et de toute façon mon avis n'a aucune importance.

L'important là c'est que vous vous soigniez, partiez dans le civil trouver un boulot qui vous passionne. Et demandez les indemnisations que vous avez le droit pour les accidents de travail. Ces indemnisations n'existent pas pour rien.

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...