Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Le cœur ou la raison


jeanjesuit
 Share

Recommended Posts

Cher tous,

Je me prépare depuis longtemps pour avoir le niveau suffisant pour postuler aux forces spéciales de nos armées, et vient désormais le moment de choisir ma voie, et de résoudre un dilemme qui me taraude depuis les débuts.

J'ai découvert les FS via le monde télévisuel américain, avant de regarder ce qui se faisait chez nous, puis de plonger dans l'habituel triptyque reportages/livres/podcasts pour en découvrir le plus possible, et essayer d’apercevoir l'autre côté du décors, la crasse derrière le strass. J'ai toujours aimé la mer, l'imaginaire des grandes découvertes et de l'océan périlleux. La dimension nautique paraît également une corde importante à l'arc d'un "opérateur", dont les commandos marines disposent en plus des autres vecteurs. Le cœur.

En parallèle, la mer c'est aussi passer quatre heures dans un zodiac, trempé, assommé par le bruit du moteur, des vagues et du vent, pour poursuivre une embarcation qu'on ne retrouvera pas, et recommencer le lendemain. Ce n'est en réalité pas plus l'aventure qu'ailleurs, juste une territoire d'opération différent. C'est aussi vivre à Lorient, loin de tous mes proches et amis (je suis conscient que le métier exige un certain renoncement sur ce sujet, mais le limiter n'est pas plus mal). Par contraste, les CPA 10 et 30 sont tout aussi aptes, ont peu ou prou les mêmes missions en pratique, sont probablement plus adaptés à une guerre de haute-intensité en raison de leur relation à l'aviation, et sont basés au nord d'Orléans, à une heure de la petite couronne où vis mon monde. La raison.

Je ne me fais pas d'illusion sur le fait que rejoindre les fuscos de l'une ou l'autre des armées n'est déjà pas donné et qu'il reste ensuite un long parcours. J'ai en réalité deux doutes que j'essaie de mettre en balance : d'une part, vivre la réalité du monde des commandos marines et ne pas rester longtemps dans la force en raison des sacrifices demandés (je ne me vois pas vraiment vieillir en Bretagne) ; d'autre part ne pas être assez attiré par le lustre des CPA pour me donner corps et âme à la sélection et donc ne pas avoir le moral suffisant pour toujours continuer lorsque le corps fait défaut.

Qu'en pensez-vous ? Est-ce naïf ? Auriez-vous des conseils ?

Je suis ouvert à toute pensée, opinion, critique.

 

Link to comment
Share on other sites

Je veux ? Je fais .

Je sais pas ? j'apprends .

Ce sont les maitres mots de ces métiers , il y a des réponses que personne d'autre que toi ne pourra répondre , moi j'aime bien la bretagne ... c'est cool non ? Mais toi cette information ne te sert à rien ! haha

La vie ce sont des choix , des chemins , des expériences qui vont te façonner.

Du coup , tu est assez grand pour savoir ce qui est bon pour toi , car personne d'autre que toi ne te connais mieux ... peut être maman ... et encore ! 

Tu dois savoir ce que tu veux vraiment , est analysé correctement en fonction de tes besoins .

Pour ce qui touche à l'armée , FS ou non , c'est très chronophage ... donc dans toutes les situations , tu vas passer beaucoup de temps en mission réelle ou non , sur le territoire ou non.

Autre point , il est rare de faire carrière au même endroit , donc il y a de forte chance d'être muter par ci et par la . Cela est valable partout aussi , CPA / CoMar / SAS .

Donc ne penses pas trop futur , qui est incertain ( blessure / mutation / fatigué ) , pense au présent et peu être que après 5 ans de métier , tu auras d'autre aspiration .

  • Like 1
  • Thanks 3

La lyophilisation d'active ... réhydraté par la retraite !

Link to comment
Share on other sites

Regarde aussi la vie que tu mèneras au quotidien en cas d'échec au sélection. A mon sens tu peux déjà dans les cpa même si tu ne décroches pas le cpa 10 avoir une vie bien plus trépidante que les fusiliers marins .les comar c'est 170 candidats 30 places .

Link to comment
Share on other sites

Si vous avez déjà peur d'être trempé, dans un zodiac pendant des heures, avec le bruit du moteur, et surtout, d'être loin de votre monde, vos amis, ne postulez surtout pas aux FS...... si vous êtes dans les FS dans tous les cas vous n'aurez QUASIMENT pas de temps ni pour vous, et ni pour votre petit monde..... va falloir mettre sa vie personnelle de côté un bon moment. Je n'ai aucun pote en FS qui a le temps ni pour les amis, ni pour la famille, ils sont toujours à droite et à gauche en France ou à l'étranger en mission, stage, préparation ops, entraînement, etc. Vous ne pourrez même pas limiter la casse, c'est quelque chose qu'il faut se mettre direct dans la tête.

Vous aurez des permissions, certes, mais ça sera compliqué de tabler plus que ça.

Puis Commando Marine ce n'est pas du tout être dans une embarcation à chercher des pirates que vous ne trouverez jamais... vous vous trompez royalement, ils ont bien plus de missions que cela, et qui ne concernent même pas la mer. A moins qu'en pleine Afrique sur la bande du Sahel et environs il y ai de la mer...

 

  • Like 2

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Merci à vous trois pour vos réponses, que j’ai eu le temps de méditer.

Le 16/01/2022 à 00:06, Stvn a dit :

Du coup , tu est assez grand pour savoir ce qui est bon pour toi , car personne d'autre que toi ne te connais mieux ... peut être maman ... et encore ! 

Si j’avais une vision parfaite des différents parcours, de mes probabilités de réussite, des personnes que je rencontrerai au passage, … peut-être alors pourrais-je affirmer savoir ce qui est bon pour moi. Pour l’instant je ne peux que que dessiner une image vague, et peu importe la voie choisie, il faudra s’y engager à fond. Alors essayer de mieux comprendre ne me paraît pas importun.

Pour ce qui touche à l'armée , FS ou non , c'est très chronophage ... donc dans toutes les situations , tu vas passer beaucoup de temps en mission réelle ou non , sur le territoire ou non.

Autre point , il est rare de faire carrière au même endroit , donc il y a de forte chance d'être muter par ci et par la . Cela est valable partout aussi , CPA / CoMar / SAS .

Donc ne penses pas trop futur , qui est incertain ( blessure / mutation / fatigué ) , pense au présent et peu être que après 5 ans de métier , tu auras d'autre aspiration .

C’est un point de vu qui reflète sans doute votre expérience, et qui n’est pas sans mérite. Mais quid de la situation où, après cinq ans, le métier me plairait, sans que les à côtés ne me satisfassent. Peut-être est-ce la preuve d’un manque de capacité au sacrifice personnel de ma part ? Quoiqu’il en soit autant mettre toute les chances pour que tout soit vert, et ensuite ne faire que les sacrifices qu’y s’imposeront, et non ceux qu’on s’impose par dessus.

 

Le 16/01/2022 à 01:22, Yann pyromane a dit :

Regarde aussi la vie que tu mèneras au quotidien en cas d'échec au sélection. A mon sens tu peux déjà dans les cpa même si tu ne décroches pas le cpa 10 avoir une vie bien plus trépidante que les fusiliers marins .les comar c'est 170 candidats 30 places .

Certainement très juste. Il m’est cela dit assez difficile de me projeter dans le quotidien des CPA, ils sont avares de contenu médiatique. Pas que ce soit une mauvaise chose, mais ça n’aide pas vraiment. Cela dit je ne suis pas certain que ce soit forcément le meilleur état d’esprit, il faut aussi savoir viser haut (à condition de se donner les moyens, cela va de soi). Prendre en compte les conditions de l’échec, c’est aussi un peu se conditionner à se dire qu’abandonner ne serait pas si terrible, que pousser un peu plus ne servira qu’à se faire mal, qu’on retombera bien sur ses pattes… Qu’en pensez-vous ?

Le 16/01/2022 à 02:23, Malina a dit :

Si vous avez déjà peur d'être trempé, dans un zodiac pendant des heures, avec le bruit du moteur, et surtout, d'être loin de votre monde, vos amis, ne postulez surtout pas aux FS...... si vous êtes dans les FS dans tous les cas vous n'aurez QUASIMENT pas de temps ni pour vous, et ni pour votre petit monde..... va falloir mettre sa vie personnelle de côté un bon moment. Je n'ai aucun pote en FS qui a le temps ni pour les amis, ni pour la famille, ils sont toujours à droite et à gauche en France ou à l'étranger en mission, stage, préparation ops, entraînement, etc. Vous ne pourrez même pas limiter la casse, c'est quelque chose qu'il faut se mettre direct dans la tête.Vous aurez des permissions, certes, mais ça sera compliqué de tabler plus que ça.

Puis Commando Marine ce n'est pas du tout être dans une embarcation à chercher des pirates que vous ne trouverez jamais... vous vous trompez royalement, ils ont bien plus de missions que cela, et qui ne concernent même pas la mer. A moins qu'en pleine Afrique sur la bande du Sahel et environs il y ai de la mer...

J’ai dû mal m’exprimer dans mon message initial. Le passage sur la mer était un exemple, peut-être un peu éloigné de la réalité (bien que je ne doute pas que ne serait-ce qu’à l’entrainement ils soient amenés à passer de longues heures sur ce genre d’embarcations) pour montrer que la réalité du métier de marin n’est pas forcément « sexy ». Je n’ai nullement peur de l’eau et du froid, je me plais au contraire en mer, d’où le titre de ce post.

Je conçois que les débuts demandent un investissement énorme, entier, outre la sélection il y a tout un métier à apprendre, de la confiance à créer, … Néanmoins je doute qu’être FS c’est tirer un trait sur sa famille et relations. Les FS rencontrent des âmes sœurs, se marient et ont des enfants (peut-être que les taux de séparation sont plus élevés tu me diras…), la famille est un pilier sur lequel il est bon de pouvoir compter. Je reviens un peu à ce que je répondais à Stvn : autant s’imposer le moins de sacrifice, ça conserve le moral et permet de se donner à fond malgré ceux qu’on a choisi de faire.

 

 

 

Edited by jeanjesuit
Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas les débuts qui demandent un investissement énorme. C'est toute la carrière qui le demande. 

J'en connais quelques gars qui ont fait énormément d'années au CPA 10, tous avec une belle carrière là bas, qui ont quasiment tous quitté les FS car simplement la vie de famille y est extrêmement compliquée. La plupart sont solo (une majeure partie en partant du CPA 10, une bonne partie à retrouvé une vie de couple une fois partis des FS) ou divorcés, un seul continue marié.  

Celui qui est toujours marié vient de partir à la retraite, il a informé son épouse à l'époque que quand elle aurait marre de ne pas avoir de "vie de couple" de lui dire et qu'il partirai des FS sur le champ. Il a fait une belle carrière au CPA et a un placard qui le témoigne dont la LH qu'il n'a pas volée. Autant dire que quand sa femme a eu marre, il a tenu sa promesse, il est parti en EP (comme beaucoup). Mais connaissant sa famille, je vous assure que ça n'a pas été du tout simple.

Il ne faut pas se leurrer, la majorité des femmes ne supportent pas trop la vie de quelqu'un dans les FS sauf si elles n'ont pas grand chose à foutre de leur mari. Des perles rares existent mais ce n'est pas une généralité. 

Je ne dis pas qu'il est impossible d'avoir une vie de famille au CPA 10 (voire au 30 maintenant) mais je met quand même en garde sur le fait que ça ne sert à rien de romantiser, se faire des films sur l'âme sœur qui attend sagement à la maison, la réalité le montre quand même que c'est bien plus compliqué que cela. Quand madame passe 8 à 10 mois dans l'année seule, autant dire qu'il faut s'accrocher et je ne connais pas grand monde qui souhaite un tel mode de vie pour soi. À moment donné, l'amour laisse place au vide et le vide laisse place à quelqu'un d'autre. 

Sans parler aussi de ceux qui souffrent de SPT, que beaucoup de familles ne savent pas gérer.

C'est à mon avis quelque chose à faire jeune et sans enfants. 

 

  • Like 2

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Mieux vaut tenter et voir ce qu'il en est plutôt que de vivre toute ta vie avec le regret de n'avoir jamais essayé. Peut être que ce n'est pas un métier pour toi, mais tu ne le sauras jamais sans avoir vu par toi même, et personne d'autre ne peut le savoir pour toi. Dans le meilleur des cas, tu auras trouvé un métier fait pour toi dans lequel tu pourras t'épanouir une partie de ta vie en vivant pleinement (on ne devient jamais FS par hasard), ou le cas échéant, tu vivras un échec ou un abandon qui t'apportera maturité et une meilleure connaissance de toi même, pour mieux savoir ce qui te correspond vraiment dans ta vie. 

La vie est faite d'échecs et de réussites où chaque expérience.

Etre jeune c'est ne rien avoir à perdre et tout à vivre, alors tente tant que tu le peux. 

De ce qui ressort de ton post, il m'a l'air que tu es mieux à t'orienter chez les CPA. Quoi qu'il en soit, la vie de famille reste compliquée pour tous les FS, mais si tu n'as pas plus d'attrait que ca pour les CoMar, choisis les CPA, ca sera toujours une meilleure proximité avec ta famille et donc du temps à gagner pour profiter d'eux quand tu le pourras. 

Mais quoi qu'il en soit ne te tracasse pas à essayer de voir trop loin sur l'avenir, dans une vie on vit plusieurs vies, tu feras d'autres choix le jour où ta vision des choses changera à son tour. 

Amicalement, 

Link to comment
Share on other sites

Merci à tous pour vos contributions, merci à @Malina pour ton manque de pudeur et ta connaissance intime de la vie des fusco de l’air.

 

En me relisant je me suis rendu compte que j’avais oublié un aspect important dans mon message original. La situation géographique n’était pas le seul élément dans « la raison », le contrat était aussi important. La marine demande dix ans aux sous-officiers tandis que l’armée de l’air n’en demande que la moitié. À supposer que le métier que je fasse (selections réussies ou non) ne me plaise pas, l’armée de l’air offre une porte de sortie plus tôt. Je sais qu’il est impossible de prétendre aux CPA 30 et 10 (et très difficile pour le 20) à la sortie de Rochefort, alors qu’on peut enchaîner en sortie de Maistrance, mais j’imagine qu’apprendre les fonctions de sous-officier dans un environnement plus « permissif » (je ne sais trop comment le décrire) n’est pas un mal.

Je n’attends pas que quelqu’un fasse un choix à ma place, j’étale ces considérations autant pour recueillir des opinions que pour m’aider à structurer ma pensée et éventuellement, aider d’autres postulants, ou rêveurs.

Link to comment
Share on other sites

Êtes-vous sûr qu'il y a un recrutement direct sous-officier fusilier commando marin? Aux dernières infos, c'est aussi par postulation, donc concours. Après j'avoue je ne connais pas trop la Marine.

Dans tous les cas, ce n'est pas une question de manque de pudeur, c'est juste mettre en garde que la réalité que je constate autour de moi est beaucoup plus dure que ça. Je pense que d'autres pourront en témoigner de cette difficulté, soit vécue, soit témoignée en tant que tiers comme c'est mon cas.

Et niveau vécu, en 6 ans de couple avec mon mari, on s'est vus quelque chose comme... 3 ans environ de présence réellement ensemble si on compte presque jour par jour (lui OPEX tous les ans de 4 à 5 mois, moi OPEX aussi intercalée, plus stages, plus entraînements, plus les gardes, plus les séances de saut, et au début célibataire géographique...). ça commence déjà à faire réfléchir, et on n'est même pas FS. Après on est solides et on tient bien la distance, mais on est tout deux militaires et on comprend bien tout et les besoins et contraintes, et on fait des sacrifices pour la carrière aussi. Mais je sais que souvent les conjoints civils ont plus de mal à comprendre et à accepter. Il faut vraiment que tout soit clair et bien expliqué, je suppose.

Attention, au CPA 20 vous pouvez être mené à partir 2x dans l'année aussi en OPEX. Le minimum est 1x par an. Ils partent beaucoup, certes sur de la protection de force, mais ils ont beaucoup de places à fournir.

Edited by Malina
  • Like 1
  • Thanks 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Le 21/01/2022 à 18:54, Malina a dit :

Êtes-vous sûr qu'il y a un recrutement direct sous-officier fusilier commando marin? Aux dernières infos, c'est aussi par postulation, donc concours. Après j'avoue je ne connais pas trop la Marine.

Pas de recrutement direct à proprement parler, mais comme pour les matelots et quartiers-maîtres, la possibilité de passer le test de pré-sélection à l’issue du parcours de formation et, si succès, d’être envoyé au prochain STAC.

Dans tous les cas, ce n'est pas une question de manque de pudeur, c'est juste mettre en garde que la réalité que je constate autour de moi est beaucoup plus dure que ça. Je pense que d'autres pourront en témoigner de cette difficulté, soit vécue, soit témoignée en tant que tiers comme c'est mon cas.

Par « manque de pudeur » je voulais dire « l’envers du décor », c’était positif !

Et niveau vécu, en 6 ans de couple avec mon mari, on s'est vus quelque chose comme... 3 ans environ de présence réellement ensemble si on compte presque jour par jour (lui OPEX tous les ans de 4 à 5 mois, moi OPEX aussi intercalée, plus stages, plus entraînements, plus les gardes, plus les séances de saut, et au début célibataire géographique...). ça commence déjà à faire réfléchir, et on n'est même pas FS. Après on est solides et on tient bien la distance, mais on est tout deux militaires et on comprend bien tout et les besoins et contraintes, et on fait des sacrifices pour la carrière aussi. Mais je sais que souvent les conjoints civils ont plus de mal à comprendre et à accepter. Il faut vraiment que tout soit clair et bien expliqué, je suppose.

Merci pour ce partage. 

Attention, au CPA 20 vous pouvez être mené à partir 2x dans l'année aussi en OPEX. Le minimum est 1x par an. Ils partent beaucoup, certes sur de la protection de force, mais ils ont beaucoup de places à fournir.

C’est beaucoup en effet. 

 

Edited by jeanjesuit
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...