Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Du neuf sur le programme MAST-F


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/du-neuf-sur-le-programme-mast-f/

spacer.png

Le programme MAST-F (missile air-sol tactique futur) est désormais bien établi parmi la quinzaine d’autres projets conduits par l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR). Celle-ci lui consacre une fiche livrant des éléments non détaillés jusqu’à présent, ni par l’unique client, ni par l’industriel concerné.  

En novembre 2020, le ministère des Armées retenait la solution MHT/MLP de MBDA pour répondre au besoin d’un nouveau missile air-sol pour remplacer le modèle Hellfire II utilisé sur l’hélicoptère Tigre HAD. L’OCCAR, mandatée par la France, notifiait ensuite MBDA France pour les phases de développement, de production et de soutien en service initial du programme MAST-F.
 
Ce contrat entérinait alors l’acquisition de 500 missiles au profit de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT). Le volet production comprend également 100 lanceurs modulaires ainsi que 27 simulateurs d’entraînement au tir, nous apprend l’OCCAR. Les autres volets englobent le soutien technique et la gestion de configuration pour toute la tranche ferme ainsi que le soutien technique des lanceurs. Les premières livraisons interviendront en 2028.
 
Dérivé du missile moyenne portée (MMP), le MAST-F mesure environ 1,8 mètre pour un poids de 35 kg. Comme l’annonçait MBDA, la masse est bien réduite de 20% par rapport aux autres modèles de la catégorie, dont le missile Hellfire II. Avec jusqu’à huit missiles embarqués, le gain en terme d’emport atteint près de 100 kg. Traduit en carburant supplémentaire, c’est aussi du « play time » gagné pour l’équipage du Tigre.
spacer.png
À gauche, un visuel détaillé du futur missile. À droite, les configurations à deux et quatre missiles du lanceur modulaire (Crédits : OCCAR)

Selon le dessin technique transmis par l’OCCAR, son profil présente plusieurs évolutions par rapport aux supports visuels et maquettes présentés auparavant. Le module de guidage, par exemple, diffère en apparence de celui du MMP. Le MAST-F bénéficie de l’ajout d’un laser semi-actif à l’autodirecteur du MMP, en plus des voies infrarouge et visible (jour/nuit) actuelles.  

 
Si, en mandatant l’OCCAR, la France instaurait un cadre propice aux collaborations, elle reste pour l’instant seule à bord et supporte donc l’ensemble des coûts. Certains parlementaires français misent sur l’Espagne, unique partenaire subsistant au sein du programme Tigre Mk III prochainement lancé.
 
Convaincre Madrid de renoncer au Spike pour acquérir la solution française n’est cependant « pas évident », précisait le sénateur LR Cédric Perrin à l’issue d’un déplacement en Espagne en novembre dernier.  « L’Espagne n’utilise actuellement que des Spike, y compris depuis le sol. Parmi les arguments que nous faisons valoir, figure celui que la France prendrait en charge 4/5 des coûts de développement ». Et le sénateur d’ajouter que « ce futur missile anti-char pourrait aussi équiper l’Eurodrone », drone MALE que l’Espagne prévoit d’acquérir à raison de quatre systèmes livrés à compter de 2029.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...