Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Feu vert pour le développement d’un CAESAR 6×6 de nouvelle génération


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/feu-vert-pour-le-developpement-dun-caesar-6x6-de-nouvelle-generation/

https://www.forcesoperations.com/wp-content/uploads/2022/02/Feu-vert-pour-le-de%CC%81veloppement-dun-CAESAR-6x6-de-nouvelle-ge%CC%81ne%CC%81ration-scaled.jpg

Longtemps attendu, le lancement en réalisation d’un CAESAR de nouvelle génération a été acté ce matin sur le site roannais de Nexter en présence de la ministre des Armées, Florence Parly, et du Premier ministre, Jean Castex. Il remplacera les derniers canons automoteurs AuF1 encore en service à l’horizon 2031.

 

109 CAESAR Mk II d’ici 2031

Notifié le 29 décembre à Nexter, le marché de développement du CAESAR 6×6 Mk II comprend une première phase de quatre ans ainsi qu’une prestation initiale de soutien des futurs systèmes. Quatre années durant lesquelles l’industriel français et ses partenaires vont affiner l’architecture du CAESAR « 2.0 » et permettre la qualification préalable au lancement de la phase de production.
 

« Cette nouvelle génération permettra de renforcer la mobilité de cette arme, la protection de son équipage (…) et ce qu’on appelle sa connectivité. (…) Ce contrat d’un montant maximal de 600 M€ sera à l’origine de la création de 300 emplois chez Nexter, ses partenaires, leurs sous-traitants partout en France », déclarait Jean Castex ce matin à Roanne.

 

Pour le maître d’ouvrage, la Direction générale de l’armement (DGA), le premier jalon majeur est fixé en 2024. Deux options s’offriront alors au client français : privilégier la production de 109 CAESAR Mk II ou commander 33 exemplaires neufs complétés par la rénovation des 76 CAESAR en service, l’un des 77 acquis en 2004 n’étant plus « opérationnel ». La production démarrera dans la foulée afin de pouvoir équiper l’ensemble des régiments d’artillerie d’ici à 2031.

 

La première option ne manque pas d’avantages. En misant sur un parc uniforme, l’armée de Terre s’assure de la cohérence d’ensemble d’une capacité et rationalise son empreinte logistique pour, in fine, réduire les coûts de MCO. Elle limite également les risques d’obsolescence et se dote d’une capacité au potentiel intact pour les prochaines vingt années, le temps de concevoir un successeur par l’entremise du programme franco-allemand Common Indirect Fire System (CIFS).

 

Le CAESAR Mk II sera proposé au marché export. Avec d’ores et déjà un premier succès, ce standard étant celui retenu par la Belgique pour permettre à la Composante Terre de recouvrer une capacité d’appui-feu longue portée mobile. Officialisée en octobre dernier en Conseil des ministres, l’acquisition de neuf véhicules sera formalisée au travers du partenariat CaMo, qui confère à la DGA la prérogative de contractualiser Nexter au nom du client belge. Huit de ces CAESAR armeront une batterie du bataillon d’artillerie de Brasschaat à compter de fin 2027. Le neuvième sera consacré à la formation.

 
Feu-vert-pour-le-de%CC%81veloppement-dun Vision d’artiste du CAESAR 6×6 Mk II, dont l’aspect pourra encore évoluer d’ici à 2024 (Crédit : Nexter)
Protection et mobilité


Hors de question de toucher à un canon de 155 mm qui, avec « plus 100 000 coups tirés en OPEX depuis 2009 », a fait ses preuves sur plusieurs théâtres d’opération. L’effort portera principalement sur deux petites lacunes du système en service : la protection et la mobilité.

La survivabilité de l’équipage sera renforcée par l’ajout d’une nouvelle cabine blindée de niveau STANAG 2 OTAN résistante contre les engins explosifs improvisés et les munitions de petit calibre. La réflexion reste ouverte quant à la possibilité de passer d’une cabine deux portes à une cabine quatre portes, synonyme de gain de place et de confort. Le CAESAR Mk II pourra par ailleurs recevoir le brouilleur anti-IED BARAGE de Thales, déjà intégré sur Griffon, Jaguar et quelques véhicules d’ancienne génération.
 
La mobilité, ensuite, sera « entièrement repensée » par Arquus, fournisseur de l’actuel châssis Sherpa Medium conçu dans les années 1990. L’entreprise a pu s’appuyer sur l’ « effet groupe Volvo » pour sélectionner un châssis civil 6×6 et un moteur de la gamme Renault Trucks auxquels se joindra une nouvelle boite de vitesse automatique. Produit à Bourg-en-Bresse, le châssis Renault Trucks sera « fortement militarisé » sur le site Arquus de Limoges avant d’être envoyé chez Nexter à Roanne pour la phase d’intégration.

Côté motorisation, le CAESAR Mk II recevra un moteur de 460 CV, contre 215 CV aujourd’hui. De quoi apporter le coup de punch nécessaire pour évoluer en terrain dégradé. Enfin, ce standard comprend l’intégration de la dernière version de logiciels de conduites de tir et annonce l’entrée du système d’artillerie dans la bulle Scorpion grâce à prédisposition à recevoir la radio CONTACT.

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

https://www.forcesoperations.com/les-premiers-essais-sur-caesar-ng-attendus-pour-debut-2023/

Les premiers essais sur CAESAR NG attendus pour début 2023

La Défense belge choisit le Caesar français pour récréer une artillerie à  longue portée - RTL Info

Moins d’un an. C’est l’intervalle entre l’annonce de la notification du marché CAESAR NG et le lancement d’une première série d’essais. Ceux-ci seront menés à Bourges par les équipes de DGA Techniques terrestres.

Programmés pour janvier 2023, ces essais porteront sur la vérification des niveaux de protection à partir d’un véhicule représentatif, essentiellement un châssis lesté. Ces tests sont généralement de trois ordres : balistiques, contre les mines et contre les IED. Le sujet concerne tant Nexter, maître d’œuvre et responsable, entre autres, de la cabine blindée, qu’Arquus, fournisseur d’un nouveau châssis.
 

Dérisquer la protection en priorité est un choix logique. Non seulement elle représente l’une des évolutions majeures avec la motorisation et l’entrée dans la bulle Scorpion, mais elle s’avère aussi dimensionnante pour l’ensemble du véhicule. Une fois cette question fixée, il devient en effet difficile de revenir dessus sans devoir modifier d’autres composantes.

 

De chaque côté, il s’agit d’être au rendez-vous de 2024, date à laquelle la DGA devra choisir entre la production de 33 CAESAR NG et le rétrofit du parc existant ou l’acquisition de 109 pièces neuves. Le jalon coïncide avec la livraison des 18 CAESAR commandés cet été pour remplacer ceux donnés à l’Ukraine. Début septembre, Arquus s’est vu notifié la commande des châssis correspondants par Nexter.

https://www.forcesoperations.com/wp-content/uploads/2022/09/Les-premiers-essais-sur-CAESAR-NG-attendus-pour-de%CC%81but-2023.jpg

Si le calendrier établi pour CAESAR NG est pour l’instant tenu, une accélération du tempo est-elle envisageable ? Les réflexions engendrées par la guerre en Ukraine participeraient à soutenir ce scénario. Les capacités de DGA TT, bien que conséquentes, ne sont cependant nullement infinies. Entre la monté en puissance du programme CaMo, la poursuite de Scorpion et l’arrivée d’autres sujets majeurs, toute accélération engendrera des arbitrages potentiellement difficiles.

 

Les résultats de ces essais initiaux devraient aussi intéresser hors France, le CAESAR NG ayant déjà fait mouche par deux fois à l’export. Avec la Belgique, qui a acté la commande de neuf exemplaires au travers du contrat CaMo 2 et prévoit d’en acquérir 18 ou 19 supplémentaires grâce au plan STAR. Avec la Lituanie ensuite, qui a retenu le CAESAR NG pour la seconde phase de son programme d’artillerie automotrice. La Défense lituanienne débloquera entre 110 et 150 M€ pour le développement et l’achat de 18 pièces dont la livraison débuterait à l’horizon 2027.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2023/01/13/55-canons-caesar-toutes-versions-confondues-commandes-en-202-23597.html

55 canons CAESAR toutes versions confondues commandés en 2022

 

CAESAR .jpg

Comme l'écrit Nexter, "le CAESAR auréolé de succès commerciaux en 2022"! 

Effectivement l'an passé, le système d’artillerie conçu et fabriqué par Nexter a connu de multiples succès.

La DGA a commandé 18 CAESAR 6X6 MkI, ces derniers devant recompléter à l’identique le parc de l’armée de Terre française suite à la cession effectuée au profit de l’armée ukrainienne.

La République tchèque a acquis 10 CAESAR 8x8 en complément de sa commande de 52 systèmes de 2021.

En 2022 Nexter a contractualisé avec deux nouveaux pays utilisateurs : la Belgique et la Lituanie ont commandé respectivement 9 et 18 CAESAR 6X6 MkII.

Par ailleurs, le développement de la nouvelle version a été lancé en décembre 2021 par la France, avec une entrée en service prévue dès 2026. Pour sa configuration nationale, la Lituanie participera activement à la phase de développement de ses 18 systèmes.

Depuis 2004, plus de 450 canons CAESAR ont été livrés.

 

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...