Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Reforme pour dépression


Recommended Posts

Bonjour,

Je suis militaire depuis un peu plus de 2 ans et sur base opérationnel depuis 1 ans et je n’en peux plus ma vie est actuellement un enfer j’ai essayé beaucoup de chose pour passer outre et finir les 3 ans qu’il me reste mais c’est impossible je me suis donc fait arrêter 2 semaine par un médecin et je voulais savoir quel sont les démarches pour se faire réformer est ce que c’est automatique si je suis arrêté pour dépression pendant longtemps ou doit-je monter un dossier ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, BTX a dit :

Sans trop rentrer dans les détails, en quoi votre vie est-elle un enfer ?

BTX

Solitude, loin de la famille, plus de porte de sortie, je n’ai plus l’espoir de partir de mon affection 

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, BTX a dit :

Pas de PSO ou de président de MTA avec qui en parler ? Pas d'assistant de service social ?

BTX

On ne peut pas compté sur notre PSO, et pour le service social j’ai vraiment peur de retourner sur base je suis vraiment pas bien je sais que j’aurais dû en parler beaucoup plus tôt avant d’en arriver là mais je pensais pouvoir serrer les dents 

Link to comment
Share on other sites

Je ne comprends pas comment de nos jours partir travailler dans un métier qu'on a à priori choisi quelque part par passion puisse devenir un "enfer" par "solitude, loin de la famille"...
Franchement, quelque chose m'échappe.
Sommes-nous devenus tellement friables que n'importe quelle contrariété devient un "enfer"?
Personnellement, un enfer c'est vivre la guerre, la faim, la misère, le décès d'un très proche, du harcèlement à longueur de journée pendant des années, vivre sous dictature...
Vivre loin, c'est clairement une difficulté mais je n'arrive pas à concevoir cela comme un enfer, pourtant je l'ai subit longtemps et je le subit encore. En un coup de train, d'avion, de route, le weekend, les vacances, on voit la famille, les autres amis.

C'est ahurissant le nombre de gens qui viennent sur ce forum et qu'on croise sur les différentes unités qui s'engagent et qu'un, deux ans après, sont au bout de leur vie comme si on leur avait volé toute joie et raison de vivre... et dont c'est la mode de la "réforme pour dépression" qui s'en suit...
Ils n'ont que ça en tête "ça ne me plaît pas, je n'aime pas, je suis loin, bof, tranquilou, je me fais réformer pour dépression". C'est devenu à la carte. Ce n'est pas le médecin qui pose un diagnostic, c'est le militaire. "Je me fais mettre en arrêt, je veux une réforme".

Sinon, dénoncer son contrat, même si je sais que ce n'est pas facile, mais avez-vous au moins essayé? Ou le finir pour tenir son engagement? 3 ans, on dirait que c'est la mer à boire, sachant qu'en plus il y a probablement le temps de reconversion dedans.

Pour la solitude, vous n'avez pas d'amis? Vous n'avez pas essayé de vous faire des amis dans votre nouvelle base, dehors, faire des activités, sortir, voir du monde?

J'avoue que c'est un concept qui me dépasse totalement. Je pense ne jamais avoir réponse à cela. Certains vont clairement me dire "on est tous différents, bla bla bla". Mais bon, est-ce tant un enfer que cela de faire son métier qu'on a choisi pendant quelques années de plus puis partir en bons termes et sans en faire une affaire d'état?

Le pire, c'est que souvent, ce sont les mêmes qui 1, 2 ans après reviennent parce qu'ils veulent se réengager, car "ça leur manque, grosse erreur" mais ne sauront pas comment lever l'inaptitude définitive pour dépression (on en a vu un paquet passer sur le forum aussi). Je ne dis pas que c'est votre cas, mais on en a un certain paquet.

Bref, en dehors de cela, la réforme, c'est le médecin qui décide. Ce n'est pas vous qui décidez que vous devez être réformé... vous n'êtes pas médecin. Vous ne serez pas automatiquement réformé, encore une fois, c'est le médecin qui décide de faire les démarches et la commission qui décide s'ils réforment quelqu'un ou pas. De toute façon, vu que personne ne voudra d'un militaire déprimé...

En attendant, et bien, je ne saurais pas vous dire. Profitez de votre arrêt maladie. Et réfléchissez bien à votre choix.
La solitude, vous allez en vivre forcément dans votre vie à moment donné à un certain degré, voire totalement, surtout en grandissant, la famille part, les amis partent, font leur vie ailleurs, fondent des familles, n'ont plus le temps, la famille a aussi ses problèmes... je pense que quasiment tous les "vieux" vous le diront.

Je pense qu'avant une commission de réforme, faire une demande de dénonciation de contrat reste la priorité pour toute envie de départ.

  • Like 5

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

En effet , je ne suis pas engagé ( pas encore) mais comme n'importe quel métier je pense être assez bien placé pour dire que la vie est une épreuve , et que savoir la surmonter de différentes façon est un peu la base . Alors a moins que vous ne déprimiez parce que vous avez faire face a de lourdes situations en OPEX par exemple je vous dirais qu'il y a toujours une solution . Il y a toujours des amis , qui sont la juste a attendre votre compagnie , toujours des proches qui pourraient vous réconforter (ça peut paraitre enfantin mais j'ai beau avoir bientôt 28 ans , quelque fois juste un message a ma maman ou un coup de fil a mon papa dans les coups durs ça aide énormément) . Cependant quand on se met a voir le côté sombre de la vie , difficile de le lâcher du regard . Il suffit pourtant de lever les yeux , et rien qu'un paysage peut remonter le moral , rien qu'un courant d'air dans les cheveux , rien qu'une douce brise sur le visage . Comme Malina l'a si bien dit , la vie nous enlève tour a tour amis , famille et proches . C'est alors a nous de les honorer et d'avoir la force de continuer. Tapez donc sur l'épaule du camarade a votre gauche , dites lui bonjour et rigolez ensemble , votre meilleur ami est peut être juste devant vous . Si vous avez choisi d'être la ou vous êtes , alors rappelez vous les choses qui vous tenaient a cœur , rappelez vous les bons moments . J'ai vécu a mon sens beaucoup de choses , certaines , j'ai mis des années a les accepter , ne jamais abandonner voila la clé . Je ne suis pas le plus fort , ni le plus courageux . Je ne suis pas le plus intelligent et je n'ai rien vécu comparé a certains membres de ce forum et pourtant je suis sur qu'ils seront d'accord avec moi . Croyez en vous , croyez en l'avenir , rappelez vous pourquoi vous en êtes la . Vous pourriez trouver la solution a votre "dépression" et par la même occasion vous donner envie de continuer . Ne lâchez rien que vous pourriez regretter . Force et Honneur .

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Nous sommes tous humains et pouvons tous avoir des moments de faiblesse, cela n'est pas un souci.
Moi ce qui me gêne c'est cette notion d'enfer pour quelque chose qui n'aurait jamais dû l'être. Je ne suis ni psychologue, ni psychiatre donc forcément je n'ai pas de réponse.
Mais ça fait 10 ans que j'ai tout lâché dans un pays étranger où étaient toute ma famille proche et amis pour venir à zéro en France et même si j'ai eu des moments meilleurs que d'autres, je ne pourrais jamais le qualifier d'enfer, surtout faisant le métier qui est ma passion. Je suis arrivée en France j'avais zéro amis, je parlais tant bien que mal la langue, je ne connaissais pas grand chose à la culture jeune et habitudes des jeunes en France.

J'ai sauté de joie quand j'ai reçu l'email du conseiller du CIRFA me disant que j'étais prise. ça a été clairement un des meilleurs jours de ma vie et j'ai bien fêté cela...
J'ai vécu 3/4 de ma vie militaire célibataire géographique. Mon mari part souvent en OPEX.
Donc bon, la solitude je l'ai beaucoup connue aussi, mais on fait face, on se fait des nouveaux amis, etc. J'avoue qu'internet a beaucoup aidé aussi. Et franchement je ne changerais pas ce choix.

Après bon, chacun son choix, chacun est différent, le souci c'est que tout cela fini par coûter très, très cher à l'armée, surtout les départs par réforme. C'est dommage pour nous tous. Se faire réformer P4-P5 parce que la famille manque... pour moi ça touche vraiment le ridicule... désolée de le dire. Mais bon, c'est comme ça.

  • Like 2

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...