Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Hausse des départs et difficultés de recrutement : les effectifs du ministère des Armées ont baissé en 2021


Recommended Posts

http://www.opex360.com/2022/05/07/hausse-des-departs-et-difficultes-dans-le-recrutement-les-effectifs-du-ministere-des-armees-ont-baisse-en-2021/

image.jpeg.36c5d8a8ebf2b7dc25bef7029cd01aef.jpeg

Ces dernières années, pour financer en partie les surcoûts liées aux opérations extérieures [OPEX] sans avoir recours à la solidarité interministérielle via une loi de finance rectificative, comme l’y invite pourtant l’article 4 de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, les Armées ont trouvé des marges de manoeuvre budgétaires en réaffectant des crédits non consommés dans le titre II [masse salariale]. Et cela, en raison d’une « sous-réalisation du schéma d’emploi » du ministère.

A priori, cette situation s’est encore reproduite en 2021, selon des chiffres obtenus par l’hebdomadaire Challenges. L’an passé, l’objectif du ministère des Armées était de créér 300 postes supplémentaires. Or, il en a perdu 485. Ce qui fait que, au total, 785 postes n’ont pas été pourvus. Pour rappel, la LPM en vigueur prévoyait la création de 6000 postes sur la période 2019-25…

« La sous-réalisation du schéma d’emplois 2021 résulte pour partie de l’exigence qualitative des recrutements et de la crise sanitaire, qui a rendu moins prévisibles les départs », explique le ministère des Armées, selon Challenges. Et ces départs non anticipés ont surtout augmenté en fin d’année, sous l’effet de la « reprise économique », justifie-t-il.

En clair, les Armées ne sont pas parvenues à recruter les spécialistes dont elles ont besoin, notamment dans les domaines du renseignement [104 postes prévus] et de la cyberdéfense [96], les candidats n’ayant pas le niveau ou les compétences exigées.

S’agissant des départs non anticipés, l’armée de l’Air & de l’Espace et le Service de santé des armées [SSA] ont été « particulièrement impactés », tandis que la Marine nationale, la Direction générale de l’armement [DGA] et le Service de l’énergie opérationnelle [SEO] ont limité la « casse ».

Ces difficultés en matière de ressources humaines tendent à devenir récurrentes.

En 2018, le sous-effectif du ministère des Armées s’était élevé à -583 ETP [équivalents temps plein]. « Ce sous-effectif est porté essentiellement par les sous-officiers et les militaires du rang des trois armées. Il relève de départs supplémentaires, imputables à une forte concurrence du secteur privé, alors même que les recrutements sont portés à des niveaux élevés », avait expliqué, à l’époque, un rapport du Sénat.

En 2020, le ministère des Armées s’était fixé l’objectif de 349 recrutements nets… Mais il n’en réalisa que 147. Mais il faut dire que le contexte, marqué par la pandémie de covid-19 et les mesures sanitaires, compliqua les efforts en matière de recrutement.

Les années qui viennent s’annoncent donc délicates pour le ministère des armées, d’autant que les objectifs fixés par la LPM sont ambitieux, avec 450 recrutements nets prévus en 2022 et, sutout, 1500 recrutements nets par an entre 2023 et 2025.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Le 07/05/2022 à 15:47, BTX a dit :

notamment dans les domaines du renseignement [104 postes prévus] et de la cyberdéfense [96],

Je confirme ce sous-encadrement, mais j'ajoute que la ministre a voulu mettre le paquet et qu'un effort de formation en cyberdéfense est déjà lancé

  • Thanks 1

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Vue le recrutement a la pelle et non selectif l'armée veut absolument du chiffre et donc on essaye de gonflé les effectifs meme si il faut au final faire du social et non plus formé des soldats.

Déçu du nouveau systeme de recrutement qui est qantitatif aulieu de qualitatif.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Brayan06 a dit :

Déçu du nouveau systeme de recrutement qui est qantitatif aulieu de qualitatif.

@Brayan06 Des efforts sont faits pour viser le qualitatif, mais c'est clairement compliqué vu la quantité de soldat dont l'armée a en fait besoin. Il faut des gens qualifiés et aussi des gens non qualifiés (sans spécialité précise)

  • Like 1

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Il faudrait aussi mentionner le fait que l'Armée favorise un recrutement contractuel de courte durée et ne favorise toujours pas une fidélisation de long terme de ses recrues. Cela doit jouer pas mal sur les chiffres.

 

Link to comment
Share on other sites

"exigence qualitative des recrutements"

J'ai failli tomber de ma chaise...

D'une, du recrutement, il y en a à la pelle. Mais il n'est absolument pas du tout qualitatif, du moins de notre côté et je ne suis pas sûre que ça soit différent ailleurs... des gens qui viennent sans aucune motivation, ni vocation, sont là pour être des poteaux de couloir... Il ne faut pas trop les bousculer, il ne faut pas trop les secouer et surtout pas les traumatiser, quand traumatiser c'est juste leur dire de faire leur travail... donc ils se sentent agressés et partent d'eux même.

Parallèle à ça, il y a donc forcément comme mentionné la concurrence du privé et le fait que les gens n'ont plus envie de défoncer leur santé pour de l'amour et de l'eau fraîche (je parle de ceux qui sont des bons militaires, qui se donnent à fond pour leur métier). Il y a la fac des gosses à payer, la maison à nourrir, parfois même les chats et les chiens.... le conjoint si civil qui rame pour avoir un travail qui paie bien car carrière entrecoupée, tout cela pour trois francs six sous, alors que certains métiers, dans le civil, ça paie 2, 3 voire 4 fois plus.
Servir sa patrie, c'est beau, mais plus une personne grandit et a des responsabilités, plus elle va aussi regarder sa qualité de vie. ça ne veut pas dire que cette personne ne donnera pas sa vie pour son pays ou n'est pas capable d'aller crapahuter comme un sauvage au fin fond de l'Afrique, mais à moment donné, les factures, il faut les payer...

il y a 12 minutes, Balder998 a dit :

Il faudrait aussi mentionner le fait que l'Armée favorise un recrutement contractuel de courte durée et ne favorise toujours pas une fidélisation de long terme de ses recrues. Cela doit jouer pas mal sur les chiffres.

 

Elle ne favorise pas vraiment les contractuels de courte durée vu qu'elle pousse systématiquement les gens à des carrières longues, c'est juste que vu que pour tout le monde, de nos jours, fidélisation = argent, forcément faudrait trouver cet argent pour fidéliser... même les primes de lien au service ne convainquent pas. Je suis sûre qu'une prime mensuelle ferait largement plus l'affaire, même psychologiquement. Plus facile à gérer dans le temps, aussi.

Le civil paie plus dans certains domaines du coup les gens vont voir ailleurs.

  • Like 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...