Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Exploitant Renseignement, c'est pas ennuyeux comme taff ?


 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je passe un oral d'agrément d'exploitant renseignement sous peu. Ca m'intéresse vraiment mais deux-trois choses me rebutent un peu, particulièrement le manque d'informations sur le quotidien.

Je suis pas un agent du PCC qui cherche à lorgner des informations secrètes sur le renseignement mili français hein, mais je veux juste savoir si le quotidien est stimulant. Parce que c'est bien de jouer la discrétion à tout prix, mais on s'engage pas à se faire promener par l'institution tous les deux-trois ans pour un SMIC, si on n'a pas de garanties sur la stimulation intellectuelle, professionnelle au quotidien d'une spé.

Si des gens qui connaissent cette spé, en interarmées, ou en armée de l'Air ou Terre, avaient des infos sur le quotidien, ça m'intéresserait beaucoup.

NB : j'ai déjà écumé les topics sur le sujet, pas tous très précis; aucun fichu SO de ces spés n'a clairement décrit son quotidien, ou alors j'ai manqué l'info.


Merci d'avance pour vos contributions,

BYudev

Link to comment
Share on other sites

J'avais cru comprendre - mais j'ai dû me tromper - que vous convoitiez la fonction d'analyste renseignement linguiste ?

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Le 07/06/2022 à 17:32, BTX a dit :

J'avais cru comprendre - mais j'ai dû me tromper - que vous convoitiez la fonction d'analyste renseignement linguiste ?

BTX

C'est exact ! D'abord exploitant rens, puis linguiste !

Le 07/06/2022 à 18:25, Yann pyromane a dit :

Pour le PCC ne t'inquiète pas ils n'ont pas besoin du tout de candidats .Tout est en place 😉.

J'imagine bien. Et je suis anti-communiste donc peu de chances ^^'.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Salut, 

Je ne suis pas exploitant renseignement mais je peux t'en parler un peu.

Le travaille d'un exploitant renseignement varie beaucoup en fonction de son affectation. 

Globalement l'exploitant travaille sur du renseignement multi capteur (ROIM/ROEM/ROHUM), mais il peut également être spécialisé dans un de ces domaines. Il peut être amené à faire des présentations à des CO tout comme participer au fonctionnement de la chaîne renseignement. Mais il peut également faire de la veille opérationnelle dans certaines unités. 

Cette description est assez vague j'en conviens, mais n'étant pas de la spé je ne préfère pas rentrer dans les détails. 

A défaut de trouver des informations sur Internet, tu pourrais directement appeler les régiments employant des exploitants renseignement pour tenter de joindre l'un d'entre eux afin qu'il t'explique mieux la spé. Rien ne garantie que tu obtiennes des réponses, mais ça ne coute rien d'essayer. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

N'envisagez pas de vous engager pas dans le DS "RGE" en ayant en tête les actions d'éclat des FS ou du SA... "Chacun son domaine".

L'exploitant Rens passe son temps derrière des écrans, à collecter, compiler, croiser, synthétiser des données, (textuelles, image, signal, ou cyber) ; qu'il soit affecté en régiment, en état-major, en "direction", ou au-delà...

Au niveau "stimulation intellectuelle", et responsabilités induites : il y aura toujours plus à analyser que vous ne pourrez en absorber... 😆

§§

Cependant, si le "contact terrain" vous attire, orientez-vous dans un premier temps vers les unités spécialisées.. (2eRH, 54eRTrs, 44eRtrs, 61e RA, voire 13eRDP, 27eCCT, CCTFS ...)

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 07/06/2022 à 16:02, BreizhadYudev a dit :

, mais on s'engage pas à se faire promener par l'institution tous les deux-trois ans pour un SMIC, si on n'a pas de garanties

Ben déjà si on s'engage dans l'armée en pensant au salaire, c'est plutôt mal barré. Il faut de la vocation, surtout pour le renseignement...

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Oui on en voit pas mal, vie civile professionnelle en berne. Pas trop vaillant, un petit tour sans conviction dans les armées.histoire de gagner quelques années de confort. On fera quelques photos, des tik tok 1er classe a 5 ans de service. Bref.. 

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 30/07/2022 à 10:26, Uffholtz a dit :

si on s'engage dans l'armée en pensant au salaire, c'est plutôt mal barré

Exact : ma femme, ingénieure dans une société de télécom, gagne nettement plus que moi. Et ça, malgré ma thèse

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 30/07/2022 à 16:26, Uffholtz a dit :

Ben déjà si on s'engage dans l'armée en pensant au salaire, c'est plutôt mal barré. Il faut de la vocation, surtout pour le renseignement...

La rémunération est un élément à prendre en compte, si ce n'était pas important il n'y en aurait pas. Je ne peux pas acheter mon croissant avec mes galons et encore moins rembourser un emprunt avec un simple « pour la patrie ma bonne dame ». S'engager, c'est notamment tirer un trait sur une rémunération élevée, et pour qui aurait pu en escompter une, il est légitime d'espérer une satisfaction métier compensant cette perte, sinon on perd sur tous les tableaux.

 

Vous êtes plusieurs estimés participants de ce forum à sortir une rengaine similaire dès qu'est mentionnée la solde et je trouve cette façon hautaine de rembarrer votre interlocuteur nuisible. Sans rancœur.

Link to comment
Share on other sites

Ouais ! pas convaincu beaucoup viennent dans l'armée car da

pour éviter les aléas du secteur privé et la mentalité qui y règne .Les contraintes de la vie militaire pour beaucoup qui ne feront jamais aucune mission de guerre avec un ennemi qui veut te faire la peau les armes à la main sont plus qu’acceptables eut égard même à une perte de salaire .La place est bonne.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Les estimés participants de ce forum (qui sont d'active) savent que lorsqu'arrivera ce moment où la solde sera stoppée et qu'il faudra quand même partir pour la patrie car il y a crise vitale, le filtrage au sein du régiment va être drastique. Donc oui l'argent ça aide, mais non ce n'est pas ce qu'il faut regarder quand on s'engage. 

Ayant commencé jeune sapeur et aujourd'hui sergent-chef, je n'ai jamais manqué de quoi que ce soit, donc pas de soucis à se faire là-dessus...

 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Et puis pourquoi mentir ou laisser croire que la solde est mirifique. Cela n’aurait aucun sens.

Pour avoir une solde mensuelle ”importante” un adjudant doit faire du terrain et pas qu’un jour par mois, vivre dans un camp, multiplier les missions, je ne parle pas des opex.....et en fait n’avoir plus de week end était re joyeusetes

Correction ”et autres joyeusetés ”

Link to comment
Share on other sites

J'ai dû mal m'exprimer.

De ce que j'ai vu il y a principalement deux types de personnes évoquant la solde. Le premier est le candidat qui n'a jusqu'ici pas vraiment trouvé un travail à son goût dans la société civile ou qui galère pour en conserver un et à qui la perspective d'une rémunération stable pendant quelques années fait envie. C'est lui qui souvent q un appât modéré pour la chose militaire et qui peut se laisser emporter par la promesse de primes et autres avantages sans prendre en compte le fait qu'il sera pratiquement au SMIC pendant la majorité de son contrat. Remettre les choses en place c'est lui rappeler la réalité de la rémunération du MDR, sans pour autant lui dire d'avance qu'il ferait mieux de revoir sa copie alors qu'il aurait pu faire un excellent maître-chien ou cuisinier (ou plongeur de combat, qui sait, des vocations naissent parfois sur le tard).

 

Mais ce n'est pas le cas ici. Le deuxième cas c'est le type avec une éducation supérieur correcte qui pourrait prétendre sans trop de difficultés à un salaire plus élevé dans la privé mais qui, pour diverses raisons, préfèrerait s'engager sous les drapeaux. L'idée de défendre son pays revient souvent, avec une certaine grandiosité évidemment assez loin de la réalité de la plupart des métiers des armées — comme des autres institutions d'ailleurs. La conséquence est qu'il est assez facile pour eux de renoncer en pleine connaissance de cause à une rémunération plus élevée ailleurs pour exercer une activité qui leur donnera du sens et les stimulera. Or, si la rémunération du militaire est accessible partout sur internet, la réalité de son métier l'est beaucoup moins. Cette opacité implique qu'il est difficile de faire le choix des armées en pleine connaissance de cause, et donc qu'une certaine anxiété existe quant à la perspective d'exercer un métier moins rémunérateur et néanmoins insatisfaisant est parfaitement normale. Il convient dans ce cas d'éclairer le candidat sur la réalité du métier qu'il exercera, dans la mesure du possible, à lui alors d'effectuer ses choix une fois qu'il est éclairé.

 

Citation

lorsqu'arrivera ce moment où la solde sera stoppée et qu'il faudra quand même partir pour la patrie car il y a crise vitale, le filtrage au sein du régiment va être drastique.

Si un tel jour arrive c'est la 3ème guerre mondiale qui pointera le bout de son nez et il faudra plus que pousser les navets récalcitrants à sortir de la caserne pour espérer une issue heureuse. Quoiqu'il en soit je ne pense pas que c'était le sujet.

Edited by jeanjesuit
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Pour rappel, la question initiale de BreizhaYudev portait sur la "routine potentielle" du poste d'exploitant Rens...

Pas sur les mérites comparés des statuts de "héros sacrificiel de la Patrie" ou de "légitime chasseur de primes"...

Chacun choisit sa voie, puis mène au mieux son chemin, en fonction des opportunités, des ses capacités, de ses aspirations.

Link to comment
Share on other sites

Le 20/08/2022 à 09:04, jeanjesuit a dit :

Vous êtes plusieurs estimés participants de ce forum à sortir une rengaine similaire dès qu'est mentionnée la solde et je trouve cette façon hautaine de rembarrer votre interlocuteur nuisible.

 

Il y a 4 heures, jeanjesuit a dit :

Le deuxième cas c'est le type avec une éducation supérieur correcte qui pourrait prétendre sans trop de difficultés à un salaire plus élevé dans la privé mais qui, pour diverses raisons, préfèrerait s'engager sous les drapeaux.

J'appartiens au deuxième groupe cité par jeanjesuit. En ce qui me concerne, j'ai voulu devenir militaire depuis très longtemps : pour la rigueur, pour la discipline, pour la "beauté" des défilés.
En fait je voulais devenir légionnaire !
Mon frère (plus âgé que moi) m'a convaincu d'essayer au moins de devenir officier et un de mes profs en CPGE m'a convaincu que mon devoir envers la patrie était de servir comme ingénieur.
C'est ce que j'ai fini par faire, combinant ainsi tous mes rêves.

Ma très grande chance, c'est que j'ai une épouse qui fait le même boulot mais dans le civil : du coup la question de la solde ne se pose plus. Mais je comprends que certains qui n'ont que leur solde d'EVAT et pas de compagne ingénieure s'inquiètent du montant de leur solde !

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

@BreizhadYudev la synthèse d'Armo est très juste. Je me permets de la compléter, car en effet tu as raison : les informations sur le sujet ne sont pas légion. Ni ici, ni ailleurs. Difficile de se projeter donc.

Le quotidien, bien que variant d'une unité à l'autre, est le même : De la veille et des points de situation afin de rendre compte au commandement. Tu peux également être amené à produire des dossiers rens sur différents sujets.

Attends toi donc à de longues heures derrière un écran puis quasi autant pour corréler les informations que tu trouvera et ainsi fournir une vue d'ensemble du théâtre traité. 

Si tu es curieux, patient et méticuleux, tu vas t'épanouir dans cette spécialité. 

Si tu as en projet de finir linguiste, c'est une bonne stratégie de passer par traitant rens. Ça te donnera une base solide pour la suite. Car tu sera amené à travailler avec eux, autant avoir le " même langage " et les mêmes manières d'appréhender les choses.

Si tu as des questions plus spécifiques : n'hésites pas.

Edited by RocketGG
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Trêve de bavardage sur la solde, qui est au final autant pour un mdr qu'un sous officier, pas si mal au vue des qualifications (au sens diplômes civils) minimum requises. De plus vous vous mentez à vous même, tous les militaires ont une certaine préoccupation de leur solde. 😅 Ils aiment en tout cas en parler et s'en plaindre, que leur boulot leur plaise ou non.

Pour ceux que j'ai côtoyé, les analystes sont certes plus derrière un bureau que certaines spécialités, mais leur boulot (si tant est que c'est ton dada) est très intéressant, comme dit loin au dessus, ils passent leurs temps à faire des dossiers concaténant plusieurs sources (ROHUM, ROEM, etc.) pour en extraire un renseignement exploitable pour les échelles au dessus.
De fait, il y a une routine vu de loin, ils font dossiers sur dossiers au prix de longues heures de travail, mais il y a une diversité énorme de sujets, et une stimulation intellectuelle constante afin de tirer ce qui peut être exploitable, de tirer des liens, des possibles conclusions d'une masse d'information recueillit (après tout dépend d'à quel niveau on opère comme d'habitude, ce n'est pas la même chose en régiment ou en état major).

Donc je pense qu'en terme de stimulation intellectuelle, on ne peut pas trop se plaindre si l'on est sur ce genre de poste, par contre la fatigue s'accumule vite.

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...