Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Demande d'information sur la cohérence de mon projet


globule rouge
 Share

Recommended Posts

Avant de vous bombarder de questions, je vais essayer de résumer ma situation pour que vous ayez de plus amples détails. 

Après avoir eu mon bac à 17 ans, je me lance dans une licence de langues étrangères appliquées. Je pratique une langue qui ne me plait pas plus que ça, et décide d'écourter mon séjour à l'université pour m'engager au plus vite. Le major qui s'occupe de mon dossier en CIRFA juge mon projet "bon" et trouve mon profil pertinent quant à mes objectifs.

Au CIRFA, on me dit 2 ou 3 fois que quand même, c'est dommage d'arrêter la licence en cours de route et que c'est intéressant d'avoir ce "+" quand on s'engage.


Et ils avaient bien raison: en m'entrainant pour les tests en CSO je me blesse; les radios ne révèlent rien de bien grave mais le médecin m'incite fortement à arrêter le sport pour le moment. Je me retrouve donc dans une année de "vide" puisque les (ré)inscriptions à la fac sont terminées et que je peux difficilement faire de sport. Je me réinscris cependant à l'université l'année d'après, cette fois dans une langue qui m'attire bien plus, et j'obtiens des résultats "corrects". Aujourd'hui en deuxième année (peut être en dernière année dans quelques semaines?), je repratique le sport régulièrement, je ne souffre plus d'aucun mal, et je suis toujours autant motivé. 

Donc voilà, je n'ai pas repris contact avec un CIRFA depuis mais j'imagine qu'ils m'ont toujours en mémoire dans le système. Ou pas. Mais ça ne change pas grand chose.


L'objectif à court terme serait donc de rejoindre l'ensoa, soit en candidatant pour la spécialité SOREM, linguiste d'écoute, ou, si ma vue me le permet (je n'ai jamais réussi les tests 3D des ophtalmo et il me semble que c'est indispensable) ainsi que ma santé, rejoindre un régiment d'infanterie.

Je suis très interessé par le 2e RH (régiment vers lequel m'avait orienté le major qui s'occupait de mon dossier) ainsi que par l'infanterie de montagne, mais surtout par les plongeurs de combat présents au 2e RH (sous l'appelation de nageurs palmeurs si je dis pas de bêtise) et de plongeurs du génie.

J'ai pratiqué la natation pendant un peu plus d'une dizaine années, ainsi que d'autres sports comme le vélo, la boxe et le judo, mais jamais à haut niveau (départemental maximum). Peut être que cela relève du fantasme au vu de mes capacités physiques pas si extraordinaires, et surtout, des problèmes listés au dessus, donc je compte sur votre honnêteté pour me dire ce que vous en pensez.

L'objectif à long terme serait de travailler dans le renseignement, peut être un travail plus bureaucratique penché sur l'analyse, mais également, plus en lien avec la géopolitique.

J'ai déjà potassé les annales du concours externe de la DGSE et je pense honnêtement qu'il n'est pas de mon niveau (surtout l'épreuve de LV2!). Je sais qu'il existe des recrutement internes (une certaine volonté de remilitarisé le service?), et, si je suis un jour militaire et potentiel candidat, j'aimerais être le profil le plus optimal. Tant pour un recrutement par le SA (d'où l'envie de candidater pour la spécialité de plongeur du génie pour ensuite essayer de passer le cours nageur, mais qui semble difficile puisqu'ils sont tous brevetés para et que ma vue pourrait être éliminatoire (sans même parler de l'extrême difficulté du cours..) que pour un recrutement comme analyste géopolitique (d'où l'envie de candidater comme SOREM ou comme linguiste d'écoute, et continuer d'accumuler une certaine culture générale, qui me parrait être très logiquement demandée pour les recrutements de ce type.)

Que pensez-vous de la compatibilité du semblant de profil que vous avez de moi avec ce type de postes? Est-ce trop utopique d'espérer tout celà? 

Je reviens brièvement sur le choix de ma licence qui a suivi un certain cheminement: Très intéréssé par les langues et cultures étrangères, je souhaitais un "plan B" au cas où le recruteur ne voulait pas de moi, ce qui semblerait ne plus être le cas. L'obtention de la licence en langues étrangères serait également, de mon point de vue et de celui du recruteur, un atout au vu des sélections: D'une part si je n'étais pas retenu pour l'infanterie pour tout de même évoluer comme linguiste d'écoute ou SOREm, et d'une autre, pour une potentielle évolution dans l'AdT après 3 ans minimum de bons et loyaux services.

Je pense avoir fait le tour de ce que je voulais dire, je compte évidemment sur l'honnêteté habituelle de vos réponses. Je sais que ça peut paraître très soudain et désillusoir, mais tout celà est quand même le résultat de plusieurs années de réflexion et d'apprentissage, je veux dire par là que mes envies ne sont pas sorties de mon chapeau il y a trois heures.
Après relectures, certaines phrases pourraient laisser penser que "si je n'avais pas de problème X ou Y, ça serait à ma porté!". C'est surtout l'envie de synthétiser ce gros pavé qui donne cette impression, j'ai bien conscience de la dureté de chaque spécialités, épreuves et concours listés au dessus.

Merci d'avance à ceux qui me liront et qui répondront à mes intérrogations. 

Bonne soirée.

PS: Je publie ça dans "ENSOA" car c'est l'objectif le plus proche chronologiquement.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Salut les places pour le 2 RH sont quasi inexistantes ( çà veut pas dire que çà n'arrive jamais j'en ai eu la preuve) en sortie de Saint Maixent.Il faut juste le savoir ils préfèrent recruter chez des semi-directs donc tiens en compte dans ta réflexion.

Pour te répondre sincèrement pour les filières que tu vises la moindre anicroche dans le sygicop pourrait t'empêcher même de postuler à voir ici l'importance de la vue.Avant de se faire doucher par le médecin militaire .

pour le niveau scolaire rien à dire tu as plus que la moyenne mais tu ne seras pas le seul à avoir ce niveau dans l'optique d'un concours mais c'est très bien d'avoir engrangé çà .Plus tard tu le retrouveras

Pour finir tente le coup pour les premiers choix mais je pense que tu auras plutôt un plan B .

Les sous officiers montagne ne sont pas formés à Saint maixent il y en seulement 30 par an de recrutés à connaitre aussi ce faible nombre.

Fonce mais garde un peu ce recul sur toi même.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Les détails fournis sur votre personnalité, vos qualités, vos insuffisances, vos objectifs sont suffisants pour se lancer dans l'émission d'un avis.

1. Poursuivez jusqu'à l'obtention complète de votre licence car vous ne savez pas si votre dossier sera au final retenu. Profitez en pour vous remettre à niveau en sport (musculation, abdos, tractions, course à pied et natation) et vous inscrire à une PM. La détention d'une PM est un "plus" apprécié par les recruteurs.

2. Pour ce qui est des objectifs, l'ENSOA, vous visez le juste niveau.

3. C'est plutôt dans le choix des domaines de spécialités qu'à mon sens, le bât blesse. Si au niveau ophtalmologique, vous rencontrez des difficultés à interpréter le relief, le DS "combat de l'infanterie" risque de vous échapper. A contrario, le DS "RENS- Guerre électronique" option linguiste d'écoute serait plus abordable sous condition de satisfaire à l'agrément technique. Tout comme le DS "Renseignement EM". Mais mon avis s'arrête là.

4. J'éviterais de me projeter à ce stade sur un futur encore incertain, la DGSE, son SA, les plongeurs de combat, etc. Chaque chose en son temps.

BTX

  • Like 5

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Je suis entièrement d'accord avec BTX

Il faut que tu aies un plan B complet à ta disposition : donc termine ta Licence de manière à avoir ce diplôme complet pour te retourner au cas où, mais aussi parce qu'une L3 sera utile à l'armée. On est devenu très exigeant en terme de diplômes.

Ce qui me semble le plus à ta portée, vu tes "envies" et tes problèmes de vue, c'est bien le DS "REN-Guerre électronique". Sache que pour l'instant, l'armée a un énorme besoin de gars prêts à se spécialiser dans ce domaine.

Bon, je sais que certains vont dire que je plaide pour ma chapelle, mais ce DS là est actuellement déficitaire !

Bonne chance pour ton projet et tiens nous au jus

  • Like 4

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

J'abonde clairement dans le sens des réflexions ci-dessus...

Au vu de votre actuel parcours de formation, de vos potentielles restrictions d'aptitude, et de vos aspirations, les domaines de spécialité "combat de l'infanterie", "combat des blindés" semblent assez restreints : non par une incapacité de votre part, mais par la présence d'une multitude de candidats "retaillés" n'ayant pas de soucis de vision..

Les places sont chères dans l'Infanterie, d'autant plus dans les TAP ou les Troupes de Montagne...

§§§

Concernant le concours externe "d'Attaché de la DGSE"... 😶

Candidats cette année ~2000... (En excluant ceux qui ne se sont pas présentés aux épreuves : 1200..) Places ouvertes : 9...

("Ouvertes" ne signifie même pas qu'elles seront honorées...)

Profil moyen des candidats : "Sciences-Po/Master 2 de relations internationales + expérience internationale / Maîtrise évidente de l'anglais + une langue européenne, + souvent une langue dite "rare" (russe, chinois, arabe, farsi, wolof,..)

Les exigences de base sont très élevées, et la sélection lors des épreuves orales...parfois inattendue !

"Bref" : ne visez pas un objectif hors  de portée pour l'instant... (Et peut-être pas si conforme à l'image que vous en avez...)

§§§

A contrario, vous pouvez potentiellement tirer parti de votre LEA dans le domaine RGE (Renseignement-Guerre électronique)..

Dans cette optique, ne limitez surtout pas votre champ de candidature au niveau du 2e Hussards... (Eminent Régiment s'il en est, mais de fait difficile d'accès car submergé de candidatures...).

A court terme, si la spé "linguiste d'écoute" vous intéresse, le 44e Régiment de Transmissions (Mützig), et le 54e Régiment de Transmissions (Haguenau) pourraient répondre à vos attentes, avec la "plus-value" d'être des unités du COMRENS, largement ouvertes par nature sur le domaine SIC/Cyber, éminemment porteur d'opportunités pour qui a "une tête bien faite", et une saine curiosité...

Au-delà, nombre de portes et passerelles existent dans la communauté Rens... (Mais c'est une autre histoire...)

§§

Dans l'immédiat : terminez avec brio votre Licence, entretenez vos capacités intellectuelles en toutes occasions, bâtissez-vous un physique solide, et éprouvez votre attrait pour la vie militaire, "a minima" à travers une PM, voire un engagement dans la Réserve si vous poursuivez vos études.

§§

En Avant !

 

 

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir tout le monde.
Tout d'abord, merci beaucoup à tous pour la précision de vos réponse.
Pour ce qui est du SYGICOP je me doutais bien que ça pecherai, peut être étais-je trop optimiste. J'apporte quand même des précisions: J'ai 12 dixièmes de moyenne, 10 à l'oeil droit et 12 à l'oeil gauche (ne me demandez pas comment est calculée la moyenne ophtalmologique, j'en ai acucune idée...). Le seul problème, et vous l'avez compris, c'est bien le test de 3D qui, semblerait-il, est compensé dans la vie de tous les jours "par une autre partie du cerveau qui prend la relève" (source: mon ophtalmo, je lui fait confiance là dessus...) et de ce fait, ce problème de 3D est exclusivement exposé quand je me confronte aux tests ophtalmo. Je n'ai pas de problème de perception au quotidien, je ne me cogne pas et ne tombe pas sans raison.

Pour ce qui est de la licence, j'ai évidemment pour but de la terminer. Je pense même candidater pour un ou plusieurs masters après la L3 en attendant d'être sûr d'intégrer l'ENSOA. Si cela peut me permettre de m'entretenir un minimum le cerveau, d'avoir quelques facilités ensuite à l'ensoa ou ensuite, de passer aux oraux de l'emia sans avoir passé les écrits, je prends. 

@dragunov pour ce qui est du concours externe de la dgse, je ne l'essayerai même pas. J'ai bien conscience que ce n'est pas de mon niveau. Par contre, sauf erreur de ma part, il ne me semble pas qu'ils soient évalués sur trois langues différentes.
Si vous avez des infos concernants les mutations en interne je suis très preneur. Les postes accessibles etc... Je vois que vous précisez que les candidats maitrisent une langue rare, donc je me permets en retour d'également préciser que c'est mon cas et que vous la listez dans votre message!
En ce qui concerne le "
nombre de portes et passerelles existent dans la communauté Rens", je suis également très preneur de quelques précisions! Des potentielles évolutions de carrière à la DRSD? DGSE?
Merci pour ce message.

@BTX
 c'est vrai que tout ce projet tient au bout de la ficelle "agrément technique".. j'avais lu il y a quelques mois un poste sur ce forum d'un candidat qui avait également été étudiant en langue (lui postulait pour de l'arabe il me semble), et il l'avait obtenu. A voir ce que les tests réservent.. Est ce que vous auriez des précisions concernant les postes "renseignement EM"? Je ne trouve pas énormement d'informations sur internet pour être honnête.
Merci pour votre réponse!


@Levy Pierre je vous tiendrai au courrant des avancées avec plaisir! C'est le linguiste qui sont en déficit ou le DS tout entier, qui comprend donc des informaticiens etc..?
Tu sais si à tout hasard, quelqu'un qui travaillerait comme linguiste serait potentiellement "formateur" ou "professeur" de langues au CFIAR pour des jeunes qui souhaiteraient exercer la même spécialité quelques années après lui? Ou si un tout autre poste lié à l'éducation serait mis en place en parallèle de l'activité de linguiste d'écoute ou de SOREM? C'est également quelque chose qui me tient à coeur.
Merci pour ta réponse en tout cas!!

@Yann pyromane J'avais même vu que le 2eRH ne recrutait même plus en sortie de Saint Maixent, mais j'esperais peut être trouver une autre info ici... 
Merci pour les précisions pour les troupes de montagne. Je pensais qu'en sortie de St Maixent, ils allaient se former à l'EMHM ce qui ne semble pas être le cas... j'ai du mal lire un article.
Merci pour ton message!

Encore une fois, merci à tous pour vos réponses. C'est assez motivant de lire que je suis (plus ou moins..) en bonne voie. Je vais continuer de cravacher au niveau sport "au cas où" le médecin serait généreux et des places se libéreraient par magie en sortie de St Maixent mais je reste conscient que les recruteurs me dirigeront plus naturellement, de part le déficit, mon bagage scolaire et mes potentielles inaptitudes visuelles vers un DS de rens/SIC/cyber.
 

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...