Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Choix régiments en sortie d’école d’application de l’infanterie - OSC Encadrement Infanterie


Recommended Posts

Bonjour à tous

Malgré de nombreuses recherches, je ne suis pas parvenu à trouver les infos suivantes J’aimerais savoir si le 1er RPIMa, le 13e RDP ou encore le 2e REP ont été proposés pour les affectations des OSC-E Infanterie à la fin de leur passage en École d’Application ces dernières années ? Ou plus simplement, si quelqu’un dispose de la liste des régiments proposés l’année dernière ?

Merci d’avance pour vos réponses !

Cousteau

Link to comment
Share on other sites

Il y a un post de 2017 sur un sujet similaire. A l'époque l'emac n'existait pas mais on parlait d'une poignée de places moins de 5 par promo pour ces regiments là. En tout cas j'ai au moins lu une interview d'un lieut colonel osc au 3 rpima. Depuis il est retourné dans le civil. 

Je connais juste 1 chiffre officiel 2019, 29.5 pour cent de fantassins sur 144 élèves. Je n'ai pas le détail. 

Link to comment
Share on other sites

Sur la soixantaine d'officiers en service dans un régiment étranger de mêlée, hors les 4-5 médecins, la répartition par origine en gros a ce profil =  25 saint-cyriens,  20 EMIA, 2-3 rang, 3 TE et 2-3 OSC.

C'est de BTX donc source fiable .

 

Link to comment
Share on other sites

Pour compléter, certaines années comme en 2013 et 2014, la DRHAT n'a recruté que 49 OSC-E, toutes armes confondues. Cette année, elle souhaite en recruter 39 rien que pour le recrutement OSC-E infanterie. Donc la répartition est sans doute légèrement plus favorable aux OSC.

Comme le dit BTX dans le post, les régiments essaient quand même de garantir une place pour tous les types de recrutement (ESM, EMIA, EMAC, ODS) pour armer leurs sections. 

Donc même si les régiments les plus prestigieux offrent une répartition moins avantageuse pour les OSC, il est toujours possible de les rejoindre. A condition d'être dans les meilleurs OSC en DA.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Très bien écrit , l'OSC bien informé doit savoir dès le départ de quelle manière en globalité l'armée gère son recrutement officier, on a jamais vu des Saint -Cyriens passés en second c'est contraire aux lois et tous les Généraux sont là pour garantir qu'on les emmerdera pas .

Mais oui certains officiers autres peuvent faire de magnifiques carrières dans de très beaux régiments çà bloquera à un certain seuil  mais franchement çà vaut le coup .

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Merci Messieurs pour ces infos complémentaires. C’est bon à savoir.
 

En effet lors de mon parcours de recrutement OSC, j’ai rencontré une OSC-S qui m’a confié que l’an dernier il y aurait eu des places au 1er RPIMa et au 13e RDP, mais sans plus de précisions.

On dit qu’à terme, le recrutement d’OSC va s’intensifier dans les années à venir, tes chiffres semblent le démontrer.

Cousteau

Link to comment
Share on other sites

Indubitablement, on s'oriente vers des carrières militaires à l'anglo saxonne , un passage brillant dans les armées et direction le secteur privé avec une belle carte de visite .Avec toujours un recrutement d'amis directs ultra jeunes destinés à avoir tous les grands commandements internationaux. Inaccessibles à d'autres vu les différences d'âge comme lu hier .

Mais enfin c'est déjà plus que motivant .

Même finir lieutenant colonel avec x années de service dans un bon régiment et se reconvertir chef sécurité d'installations minières à Madagascar ( cas concret que j'ai connu) avec un salaire 3 ou 4 fois supérieur à ta dernière solde qui vient s'ajouter à ta retraite çà sonne bien .

😂

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Et oui, la société, le monde évoluent, l’armée aussi donc 😉
Comme tu dis, ce ne sont pas les opportunités qui manquent une fois sorti du milieu ! 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Yann pyromane a dit :

se reconvertir chef sécurité d'installations minières à Madagascar ( cas concret que j'ai connu) avec un salaire 3 ou 4 fois supérieur à ta dernière solde qui vient s'ajouter à ta retraite çà sonne bien .

😂

Sauf si tu finis dans les geoles Malgaches comme actuellement c'est le cas d'un ancien officier français : https://lavoiedelepee.blogspot.com/2022/07/pour-philippe.html

Clairon

  • Thanks 1

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

Exact mais le mien avait survécu puisque c'était mon patron 😂.Il a du quitter le navire au bon moment .Mais çà date de Cro-magnon également .

Moi j'aime bien l'EMAC , j'y vois le recrutement de demain.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Yann pyromane a dit :

Moi j'aime bien l'EMAC , j'y vois le recrutement de demain

Je préfère CYR ou l'EMIA : au moins on sait quelle carrière on aura. Un OSC/E ne le sait pas toujours. J'ai le cas d'un OSC/E, jeune officier au 2 REP pour commencer (c'est lui qui m'a formé au début) : après son premier contrat n'a été renouvelé que pour quelques années sans autre possibilité.

  • Like 1

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

 

il y a une heure, Levy Pierre a dit :après son premier contrat n'a été renouvelé que pour quelques années sans autre possibilité.

Joli régiment pour un jeune CDS. Qu’entends tu par « sans autres possibilités » ? Il me semblait qu’après le 1er contrat d’un OSC (7 ans je crois), les opportunités qui s’offrent à lui sont :

- soit signature d’un nouveau contrat de 7 ans

- soit retour dans le civil 

Link to comment
Share on other sites

Il est à noter que seuls les OSC pourront prétendre à une pension à liquidation immédiate (PLI) à 20 ans de service, qui n’est possible qu’à partir de 27 ans et demi de service pour les officiers du COA ou du CTA.

c'est un avantage aussi 7 ans de différence.

Celui qui veut partir dans le civil n'est pas obligé de se voir vieillir jusqu'à 27 ans de service par obligation statutaire.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 16/07/2022 à 14:19, Cousteau a dit :

Qu’entends tu par « sans autres possibilités » ? Il me semblait qu’après le 1er contrat d’un OSC (7 ans je crois),

Dans le cas de l'OSC/E auquel je pense, la situation était différente :

- engagé pour 10 ans au départ, je l'ai rentré quand il venait de passer CNE
- depuis lors, il a terminé son contrat de 10 ans et a demandé un renouvellement
- il n'a obtenu que 4 ans de supplément

Depuis, plus de nouvelles

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Effectivement, ça semble être un cas particulier… mais avec ses deux contrats de 10 et 4 ans il arrive quand même aux 14 années de contrat, donc équivalent aux deux contrats de 7 ans cumulables pour un OSC-E. Je ne vois que cette logique là 🤔

Link to comment
Share on other sites

Trop juste pour toucher quelque chose en tout cas , retour civil à 14 ans de service c'est zéro euro à la fin du mois

Eligibilité Pension à liquidation différée versée à l'âge de 62 ans (militaires entrés en service à partir du 1er janvier 2014) Pension à liquidation différée à l'âge de 52 ans Pension à liquidation immédiate
Militaires non officiers Entre 2 et 15 ans de services Entre 15 et 17 ans de services À partir de 17 ans de services
Officiers sous contrat Entre 2 et 15 ans de services Entre 15 et 20 ans de services À partir de 20 ans de services
Officiers de carrière Entre 2 et 15 ans de services Entre 15 et 27 ans de services À partir de 27 ans de services
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
il y a 52 minutes, jeanjesuit a dit :

Pas pire que de se faire licencier au civil si ?

Si quelque part, vu que ce serait l'équivalent dans le civil de la seule société dans le domaine d'activité. Autant il y a des équivalences civiles dans certaines armes, autant l'infanterie, il n'y a pas vraiment d'équivalent, à part dans le côté management. Après il s'est peut-être spécialisé en 2ème partie de carrière.

L'un des avantages du statut militaire, même si c'est rarement une raison d'engagement, c'est aussi la pension. Dans le cas illustré, c'est nada.

Le seul avantage d'une fin de contrat à l'armée, c'est aussi l'opportunité que Défense mobilité finance une reconversion sur la dernière année.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Je n’arrive pas à éditer ce message… curieux. Quoiqu’il en soit l’argument fait mouche quant au manque de compétences transférables. Cela dit choisir un emploi niche dans le civil aussi n’est pas toujours le meilleur choix de carrière. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...