Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Destiné à la Marine nationale, le premier patrouilleur de la classe « Félix Éboué » entame ses essais en mer


Recommended Posts

http://www.opex360.com/2022/07/27/destine-a-la-marine-nationale-le-premier-patrouilleur-de-la-classe-felix-eboue-entame-ses-essais-en-mer/

image.jpeg.2a76ceb043abb555f0c1ea92581608b2.jpeg

Moins de trois ans après avoir été choisi par la Direction générale de l’armement [DGA] pour livrer six nouveaux patrouilleurs outre-Mer [POM ou classe « Félix Eboué »] à la Marine nationale, le chantier naval Socarenam a annoncé, le 26 juillet, que l’Auguste Bénébig, premier navire de la série, venait d’effectuer sa première sortie et donc de commencer ses essais en mer.

La construction de ce nouveau patrouilleur aura été menée tambour battant, malgré les contraintes imposées par les mesures sanitaires liées à la pandémie de covid-19. Pour rappel, ce bâtiment avait été mis à l’eau à Saint-Malo, en octobre dernier, avant de prendre la direction de Boulogne-sur-Mer pour les travaux d’armement.

Par ailleurs, en avril dernier, la Marine nationale a organisé la cérémonie de prise d’armement pour essais du patrouilleur Auguste Bénébig, le lieutenant de vaisseau Jean-François Cabaret ayant été reconnu comme son commandant. Celui-ci aura à mener les essais et les tests de qualification depuis la base navale de Brest, la livraison du navire à la Marine nationale étant attendue d’ici la fin 2022 ou le début de 2023. Ensuite, il rejoindra la Nouvelle-Calédonie.

Ce patrouilleur « est un prototype, nous sommes partis d’une feuille blanche et nous en avons fait un condensé de haute technologie », a confié Philippe Gobert, le Pdg de la Socarenam, à la presse locale. Ces essais permettront probablement d’apporter, le cas échéant, des améliorations… d’autant plus qu’il n’y a pas beaucoup de temps à perdre, le chantier de Boulogne-sur-Mer devant recevoir la coque du second POM [le « Jean Tranape« , ndlr] en août prochain et réaliser les travaux d’armement en dix mois.

Pour rappel, d’un déplacement de 1300 tonnes [soit trois fois plus que les patrouilleurs P400 qu’ils vont remplacer] pour une longueur de près de 80 mètres, une largeur de 12 mètres et un tirant d’eau inférieur à 3,5 mètres, les POM auront un rayon d’action de plus de 5’500 nautiques et la capacité de naviguer à la vitesse maximale 24 noeuds.

image.jpeg.5005af3f648091466524d28332d492c2.jpeg

Dotés du système de gestion de combat Lyncea, fourni par Nexeya, du radar de surveillance Kelvin Hugues Mk11 SharpEye en bande X livré par Hensoldt UK et d’une capacité de communication par satellite, les POM seront mis en oeuvre par un équipage d’une trentaine de marins. S’agissant de l’armement, et alors que l’on parle désormais d’un « durcissement » des opérations navales, ces navires ne disposeront que d’un canon télé-opéré de 20 mm et de quatre mitrailleuses [deux de 12,7 mm et deux de 7,62mm]. Enfin, ils pourront accueillir un drone aérien à décollage vertical et trois embarcations [deux rapides et une autre dite de « servitude »].

Photo : SOCARENAM

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/07/29/le-pom-auguste-benebig-a-commence-ses-essais-a-la-mer-23237.html

Le POM Auguste-Bénébig a commencé ses essais à la mer

image.jpeg.6a2c3854bb3b9e3e72329c3d79414442.jpeg

Le chantier naval boulonnais Socarenam a annoncé, le 26 juillet, que le patrouilleur outre-mer (POM) Auguste-Bénébig, premier navire de la série, a effectué ses premiers essais à la mer (photos Socarenam).

Ce bâtiment avait été mis à l’eau à Saint-Malo, en octobre dernier, avant de prendre la direction de Boulogne-sur-Mer pour les travaux d’armement. Il y était arrivé le 18 octobre.

image.jpeg.272ae04fc4aed8d55b6e51058c4ef7cb.jpeg

Long de 80 m et large de 11,80 m, les POM sont destinés à protéger et surveiller la Zone économique exclusive (ZEE) française dans l’océan Pacifique et dans l’océan Indien.

Rappel
Commandés en 2019 pour une livraison échelonnée entre 2023 et 2025, les six Patrouilleurs outre-mer (POM) de la Marine nationale seront baptisés en hommage à six grands héros ultramarins de la France libre, compagnons de la Libération. Les noms ont été choisis en fonction du lieu d’affectation de chaque unité. Deux patrouilleurs sont destinés à chacune des collectivités de Nouvelle-Calédonie, de Polynésie française et de La Réunion. Le premier d’entre eux, prévu d’être livré en 2023 et basé en Nouvelle-Calédonie, portera le nom d’August Bénébig, natif de Nouméa.

Il sera suivi par le Jean-Tranape. Ceux destinés à la Polynésie française seront baptisés Teriieroo a teriierooiterai et Philippe Bernardino. Ceux à La Réunion : Auguste Techer et Félix Éboué.

image.jpeg.427ce38863b0d4af37bf0a36710ee52b.jpeg

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...