Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

RETEX FMIR Juillet


Maître
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

Ayant participé à une FMIR durant le mois de juillet, je viens vous faire part de mon RETEX.

La formation était découpée en deux parties :

  • La première partie s'est déroulée à l'état major 3e div (quartier rendu)
  • La seconde partie à la base militaire de Canjuers

Durant la première partie de la FMIR, nous sommes séparés en 4 groupes. Le premier groupe part terminer le parcours médical à la base Audéoud (test urinaire, administration des vaccins manquants, 4 heures d'attente un peu longues)

Le deuxième part pour l'habillement (perception de la musette, du sac d'allègement, des treillis, haix, équipement de combat, sacs de couchage, beret, etc.) Les deux autres groupes participent au module PSC1.

Chaque demi-journée, les groupes tournaient bien entendu.

 

Le 3e jour commence la seconde partie de la FMIR, nous percevons les FAMAS avec trousse UC, BTB et chargeurs et nous embarquons en car pour la base militaire de Canjuers. Je n'ai pas le détail jour pour jour de toutes les activités auxquelles nous avons participé donc je ne ferai que citer de mémoire ce dont je me souviens.

Voici très sommairement ce que nous avons fait pendant 14 jours:

  • De la course, environ 7 km coupée au milieu avec du renforcement musculaire, du sprint
  • Une initiation à la méthode naturelle en allant chercher la foi dans la boue
  • Du parcours d'obtacles
  • Un cours sur l'organisation de l'armée, les deux divisions, qui est le CEMA, qui est le CEMAT, le rôle du premier ministre du Président de la République
  • Un cours sur la compagnie de réserve de l'EM 3div
  • Un cours sur les grades de l'armée de Terre ainsi que les appellations et les marques de respect selon le sexe et la position dans cette hiérarchie
  • Un cours sur les lois et règlements, le droit militaire, les 5 grands principes ainsi que le code du soldat et ses 10 articles
  • Un cours théorique sur le FAMAS, nom des pièces, caractéristiques de l'arme
  • Des cours pratiques d'ISTC : stade 0, stade 1, stade 2 (dispo de combat), posture de contact, CEVITAL, incidents de tir
  • Des cours de Topo, les échelles, compréhension de la carte, les lignes de crête et talweg, les limites
  • Des cours de combat avec l'acronyme PPGARDCOCOME, l'étude des mode de déplacement et des modes de progression, travail sur le PIF, le DDRO, nous apprenons à devenir FOMEC
  • Un cours de transmissions, apprentissage de l'alphabet international entre autres
  • Un cours NRBC avec description et utilisation de l'ANP VP
  • Passation des modules BRAVO tir de jour, DELTA nuit
  • Montage, démontage FAMAS puis nettoyage
  • 2 marches, la première en trinôme (un 1ere classe et 2 FMIRiens) de 7 km. La seconde marche de 12 km (FMIR et CATE réunis)
  • 3 bivouacs progressifs (le premier avec une tente, le deuxième avec une simple bâche, le dernier sous une alvéole en béton et rien d'autre)
  • Un rallye de restitution de connaissances et de savoir faire
  • De l'ordre serré en ligne en colonne, colonne couvrée, etc. en chantant, fusil à la main
  • Une cérémonie de remise des bérets
  • Une matinée à la piscine
  • Des cours administratifs: création de compte rendus et cybersécurité.

Petites particularités : Nous dormions sur des lits Picot, donc pas de lit au carré à faire

Les TIG ne sont pas si horribles que ça. Il faut juste savoir faire le ménage quoi.

J'ai une sensation douce amer quand aux résultats de cette FMIR. J'ai la sensation d'être différent, plus rigoureux, plus à l'écoute des autres. Je sais que je me suis donné à fond pour en arriver là. Ce qui m'ennuie c'est que je suis arrivé 9e. Il y a aussi que j'ai 30 ans et tenir physiquement face à des jeunes de 17 ans, c'est pas évident.

Je suis quand même fier de ce parcours, fier de faire partie de l'unité de protection de réserve de l'EM.

 

Un conseil : si vos supérieurs vous disent "allez dormir", allez dormir

L'extinction des feux à 22h30 ou autre selon les cadres, c'est pas pour faire chier. Il FAUT dormir. Ça fait 5 jours que je suis rentré et j'accuse encore le coup.

 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à vous manifester.

 

 

Maître

Edited by Maître
  • Like 3
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Merci,

Maintenant, le programme c'est :

  • Réviser de manière régulière des acquis pour rester le plus opé possible, garder un certain savoir être.
  • Poursuivre l'étude des arts martiaux pour ne pas être largué pour le TIOR qui approche.
  • S'exercer physiquement sans relâche pour le CATE ou CAME de l'an prochain.
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • BTX featured and pinned this topic

Merci,

Oui, espérons qu'ils soient encore plus détaillés. La bonne technique serait de tenir une sorte de journal de bord pour rendre compte au jour le jour des différents cours, apprentissages et ressentis.

Maître

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Maître, et merci pour ton RETEX !

Je suis aussi dans la team trentenaire, et je serais assez intéressé d'avoir de plus amples retours de ta part à ce sujet.

Quand tu écris tenir difficilement face à des jeunes de 17 ans, comment évaluais-tu ta préparation physique en amont ? Plutôt bonne ?

Quant aux notations, est-ce que tu as eu le détail de tes notes, ou uniquement ton classement final ? Si oui, peux-tu nous partager les modules sur lesquels tu as eu des difficultés en nous expliquant pourquoi ?

Merci beaucoup par avance !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Thibalator,

Je réponds ici aux deux messages que tu as posté sur la partie réserve du forum.

D'abord, par rapport à ma préparation physique, je pense qu'elle étais tout à fait correcte. J'arrivais à courir un 10km en à peu près 1h, j'étais capable d’enchaîner les pompes et tractions, les abdos n'en parlons pas :) Les punitions collectives n'en étaient pas vraiment.

Mais en ce qui concerne l'endurance et le parcours d'obstacles, je me suis retrouvé en face de jeunes avec des poumons plus grands

 

En ce qui concerne les notations, j'étais particulièrement doué pour les QCM de restitution de connaissances. J'ai montré pendant les marches que j'en voulais.

Il y avait plusieurs modules et critères d'éval :

  • Les 4 QCM (petit coeff)
  • Le tir 50/50 règles ISTC maîtrisées
  • Le PO durant le quel mon temps a été bien trop long malheureusement
  • La note de gueule : j'ai montré par mon comportement et ma capacité à m'organiser que l'on pouvait compter sur moi. Quand j'ai été élève de jour, j'ai commandé sans difficultés, disons que ma voix ne tremblait pas contrairement à de toutes jeunes recrues (je me suis rodé avec mes élèves en classe)
  • Le rallye de connaissances durant lequel je me suis planté sur pas mal de choses en combat. J'ai été lent pour démonter et remonter le FAMAS

 

Le conseil du caporal me semble inapproprié. Un personnel de 30 ou 33 ans peut s'entendre avec des jeunes de 17 à 20 ans. Il s'appuie surement sur du vécu pour te dire ça mais le manque de cohésion n'est pas systématique.

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas ;)

 

Maître

 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Bonjour Maître,

Merci tout d'abord pour ce RETEX ! Petite question: lors de mon entretien, mon recruteur a insisté sur le fait que les blessures (hors cas d'abandon volontaire) étaient le facteur d'interruption inopiné d'une FMIR. Pour autant, hormis ces cas (et peut-être celui d'un comportement inapproprié), des personnes se sont-elles retrouvées "recalées" à l'issue de la FMIR (ex: résultats sportifs pas assez satisfaisants notamment?).

Par ailleurs, comment appréhendez-vous les CAT et CAME? Avez-vous suivi des formations complémentaires (ex: sur un weekend) depuis la FMIR ?

Merci d'avance pour votre retour

ElAuré

Link to comment
Share on other sites

Bonjour ElAuré,

Durant la FMIR et pendant les autres weekends, nous avons été et sommes restés soudés. On se poussait les uns les autres à réussir les épreuves physiques. Bien que parmi nous, certains soient moins forts que d'autres, nous étions toujours là pour aider nos collègues.

Les seuls qui ont interrompu leur FMIR sont ceux qui l'ont décidé. Le monde militaire ne peut pas plaire à tout le monde et je peux tout à fait le comprendre.

Depuis la FMIR, certains d'entre nous ont fait un module TIOR (mise au sol, entrainement physique, palpations, avec et sans armes).

Pour ce qui est du CAME ou CATE, j'ai hâte !

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas

Maître

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...