Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Pilote de chasse après école de l'air


tom91460
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous, étant intéressé par une carrière d'officier dans l'armée notamment dans l'infanterie, l'ALAT, en tant que pilote de chasse ou officier commando parachutistes. Je voulais savoir si les sélections pour devenir pour devenir pilote en étant dans l'école de l'air sont les même que pour une personne qui tenterait le concours pour être élève officier du personnel navigant mais sous contrat ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, tom91460 a dit :

Bonjour à tous, étant intéressé par une carrière d'officier dans l'armée notamment dans l'infanterie, l'ALAT, en tant que pilote de chasse ou officier commando parachutistes. Je voulais savoir si les sélections pour devenir pour devenir pilote en étant dans l'école de l'air sont les même que pour une personne qui tenterait le concours pour être élève officier du personnel navigant mais sous contrat ?

Bonjour,

Je ne suis pas sûr de comprendre votre question dans la mesure où vous évoquez l'infanterie, l'ALAT, la pilotes de l'armée de l'air puis les officiers des GCP.

Si votre question est bien sur la différence entre le recrutement des pilotes de l'école de l'air et ceux des EOPN, cela n'a rien à voir. C'est à peu près la même chose que la différence entre un Cyrard et un OSC-P de l'ALAT.

Le pilote de l'école de l'air est recruté dans la filière des officiers de l'air sur concours quasiment exclusivement après 2 ou 3 ans de CPGE scientifique. Ils sont de carrière et sont destinés par la suite à commander.

Je ne connais pas précisément la sélection pour les EOPN mais de ce que j'ai pu voir, c'est fait de tests psychotechniques beaucoup plus poussés que le CSO classique, des tests sportifs, médicaux, de personnalité, d'anglais, des entretiens... Tout un panel de tests mais qui restent beaucoup moins exigeants que le concours CPGE et que vous pouvez tenter dès l'obtention du bac.

Link to comment
Share on other sites

Je me suis sans doute mal exprimé, je voulais surtout parlé des test sur simulateur pour les OSC-P,  je voulais savoir si les aspirant de l'école de l'air avait les même test pour vérifier leur éligibilité.

 

Donc si ils sont destinés à commander cela veut dire qu'ils ne pilotent pas ?

Link to comment
Share on other sites

Salut ! :) 

Si ils pilotent, mais que pendant une certaine durée avant de passer dans les bureaux pour commander des escadrons, contrairement à des OSCP (EOPN pour l'AAE), qui piloteront toute leur carrière ;) 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, tom91460 a dit :

Je me suis sans doute mal exprimé, je voulais surtout parlé des test sur simulateur pour les OSC-P,  je voulais savoir si les aspirant de l'école de l'air avait les même test pour vérifier leur éligibilité.

Je ne suis pas spécialiste mais de ce que j'ai pu lire, l'esprit est le même à savoir évaluer en priorité votre coordination globale et votre capacité à piloter et ensuite le sport, les connaissances générales, la personnalité...

L'AAE communique bien sur ses tests (https://devenir-aviateur.fr/les-tests-devaluation-pour-les-pilotes-et-les-navigateurs-officiers-systemes-darmes). Ceux de l'AAE m'ont l'air plus poussés que ceux de l'ALAT, ce qui paraît normal vu qu'ils cherchent des pilotes d'hélico mais aussi d'avions de chasse et de transport, qui nécessitent encore plus de capacités.

Link to comment
Share on other sites

Les tests pour devenir pilote sont les mêmes pour tout le monde, quel que soit le concours.

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Merci pour votre réponse mais si à l'issu du concours ceux qui l'auront réussi pour les officiers de l'air et qu'ils se révèlent qu'ils ne peuvent pas piloter, ils sont déplacés dans la catégorie officiers des bases de l'air ?

Link to comment
Share on other sites

Oui forcément inapte à la fonction donc pas moyen de piloter un jour un avion militaire. Donc réorientation du candidat ou peut être retour civil si il est a l'école de l'air admis direct je pense qu'on lui propose un autre cursus compatible. 

De ce que j'ai lu sur le forum nul ne sait d'avance si il va réussir les tests d'aptitude. Il faut les vivre et les réussir. 

Je sais que pour les pilotes d'helico il faut avoir la dissociation des membres. Chacun fait une action differente pour tenir l'appareil stable, le cerveau coordonnant tout. Tout le monde n'a pas cette compétence. Viens derrière l'aptitude à assimiler les connaissances académiques en maths physique mécanique meteo anglais vision nocturne, vol aux instruments, aerologie. Maitrise de l'anglais. Etc... 

Link to comment
Share on other sites

Ok merci, je trouvais ça dommage de faire un retour à la vie civil après 2 ans de prépas, mais peut-être lui est proposé un poste de NOSA ?

Après je pense que cela se joue aussi surtout sur la coordination car personnellement j'ai une mauvaise coordination et cela me fait douter pour une éventuelle réussite de test du PN si je décide de m'engager dans cette voie. 

Link to comment
Share on other sites

J'ai vu des anciens pilotes/NOSA faire une autre spécialité car échec à la formation pilote, voire raison médicale... Fusco, contrôleur aérien...
Donc en cas d'échec, généralement ils vous proposent une autre spé si vous êtes de carrière.
Si sous contrat, ça sera selon les besoins de l'armée. Retour civil ou une autre spé de proposée.

Si vous avez une mauvaise coordination il va falloir commencer déjà par s'entraîner pour améliorer sa coordination. Car sans coordination vous ne pourrez jamais réussir les tests de pilote ou piloter. Vous devez être en mesure de coordonner vos mouvement avec le manche (sur 2 axes, avant, arrière, gauche, droite) et palonniers (droite, gauche), en même temps, tout en réfléchissant.
Beaucoup, beaucoup de candidats font échec cause manque de coordination motrice. Ce n'est pas un secret. Ce n'est effectivement pas donné à tout le monde et il y a des gars qui s'entraînent dans le civil pour réussir l'épreuve lors du concours.

Vous ne serez pas forcément NOSA si vous faites échec pilote. L'armée décidera un peu pour vous où elle vous recale. Au vu de ce que j'ai vu des anciens pilotes aller, ça prouve que ce n'est pas forcément NOSA en cas d'échec pilote.

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...