Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Inaptitude


Recommended Posts

Bonjour , 

Je suis dans une situation délicate et j’ai grandement besoin de votre aide / conseils 

Pour faire simple je viens de découvrir que je suis objet sujet à l’épilepsie ( absences ) qui même si je suis encore jeune 31 ans a très peu de chance de s’améliorer bien au contraire 

Je ne me fais pas trop d’illusion à ce qu’en tant que PN je sois déclaré inapte à ma spécialité

ma question est plus = " Est ce que l’armée peut me forcer à me basculer sur une spécialité sachant qu’il y ai de grandes chances que je sois inapte sur pas mal de choses ( conduite / missions / port arme etc ) ?".

Et enfin = "s’ils ne peuvent / veulent pas me reclasser ailleurs qu’est ce qui m’attends   Fin du contrat ? Radiation pour inaptitude ?".   

J’avoue être entré dans l’armée pour faire cette spécialité la ( et uniquement celle ci ) et surtout partir en mission sans ça les 4 ans qu’il me reste de contrat risquent d’être assez long 😕 

Merci par avance 

Link to comment
Share on other sites

Vux.

1. Il y a "x" formes d'épilepsie. Donc très difficile de savoir à quoi s'attendre.

2. Je suppose que c'est à l'occasion de la visite médicale périodique que cela a été découvert.

3. Pas de médecin à bord. BTX n'est pas médecin et ne vous livre que l'extrait de l'Arrêté du 29 mars 2021 relatif à la détermination du profil médical d’aptitude en cas de pathologie médicale ou chirurgicale =

"16.2.6.1. Épilepsie généralisée ou partielle (index 325)

2. En cours de carrière ou de contrat :

- crise d’épilepsie isolée avec bilan normal, de moins d’un an ; G = 3T

- crise d’épilepsie isolée avec bilan normal, sans récidive depuis au moins un an et n’ayant pas nécessité de traitement* ; G = 2

- épilepsie bien contrôlée par un traitement bien supporté ; G = 3

- épilepsie symptomatique d’une affection cérébrale évolutive ou potentiellement évolutive selon l’étiologie ; G = 3 à 6

- épilepsie mal contrôlée ou pharmaco-résistante, partielle ou généralisée, selon la nature des crises, leur intensité et/ou leur fréquence ; G = 4 à 5

- épilepsie à crises rares non traitées (selon avis spécialisé) ; G = 3 à 4

- épilepsie non lésionnelle, sans crise et sans traitement depuis au moins 3 ans, avec EEG normal ; G = 2 à 3

- épilepsie opérée sans crise et sans traitement depuis 3 ans avec EEG normal, selon étiologie ; G = 2 à 3

- épilepsie opérée suivant le contrôle ultérieur des crises par le traitement. G = 3 à 6

Les épilepsies classées G=3 et supra entrainent une inaptitude définitive aux OPEX. L’aptitude à certains emplois (service à la mer, mission de courte durée, séjour en outre-mer, poste permanent à l’étranger) est à évaluer au cas par cas après avis du spécialiste des armées.".

4. L'arrêté laisse grande ouverte la porte des solutions qui pourraient vous être proposées. A ce stade et en l'état de mes "connaissances", vous serez envoyé en consultation au service de neurologie du HIA de proximité. Sans doute celui de Lyon. Et en fonction des résultats des examens et de l'avis des neurologues, le commandement prendra sa décision.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Désolé pour toi !

Tu peux au moins dire si c'est une épilepsie globale (crise de tout le cerveau) ou partielle (une seule partie du cerveau s'emballe). La première est plus facile à traiter que la seconde.

Bon courage !

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Merci de vos retour rapide , je ne suis volontairement pas rentré dans les détails car premièrement je me doute que vous n’êtes pas médecin et c’est clairement impossible de dresser un diagnostic via un seul message de forum et deuxièmement des examens sont encore en cours mais ce qui semble se dégager c’est que c’est des crises généralisés et qu’il est très rare que cela guérisse une fois la puberté passée 

quoiqu’il arrive même si cela peut se traiter en tant que personnel assimilé naviguant la moindre trace d’épilepsie est rédhibitoire et de toute façon la prise des médicaments est incompatible avec ma spécialité 

D’où ma question de savoir si l’armée peut me forcer à changer de spécialité ou non ?

Link to comment
Share on other sites

D'autant, si vos chefs vous jugent "fiable" au plan professionnel et si vous présentez un dossier personnel plus que correct.

Si, a contrario, vous êtes une truffe, l'AAé n'ira pas par quatre chemins. Ce sera la commission de réforme, point final.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Je me suis mal exprimé je pense mais sauf changement inattendu repartir sur une autre spécialité ne m’intéresse pas car les seules qui seront à ma porte seront des spécialités de bureau 8/17 sans aucune perspective de mission à l’horizon du fait de mon inaptitude 

ma question était donc de savoir si l’armée peut me forcé à aller dans une autre spécialité contre mon gré . Étant donnée que je suis encore sous contrat pendant 4 ans sur le papier je suppose qu’elle a le droit 😕

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

De toute façon, vous n'êtes pas encore militaire, personne ne vous reclassera.
Vous êtes épileptique, vous allez être inapte PN dès le début de la candidature. Le passage au CEMPN inclut un test d'épilepsie.

Donc encore une fois, comment voulez vous être reclassé alors que vous ne signerez même pas de contrat PN?

 

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Au temps pour moi, je pensais que c'était un candidat. Je devais être fatiguée quand j'ai lu le message 🤣
Ce que je ne comprends pas, c'est comment un PN épileptique n'a pas été détecté au CEMPN, alors même que des personnes ont découvert, par hasard, l'être très légèrement (et donc inaptes) lors de cette même visite, sans jamais avoir fait de crise. A moins que cela soit récent.

Sinon, pour répondre à la question, l'armée alors bien entendu vous reclasser dans une autre spécialité. Elle en a le droit et en plus, le devoir.

Si vous êtes inapte à toute spécialité, vous serez réformé pour raison médicale.

Mais si vous êtes apte à une spécialité, ils vous reclasseront sur celle là.

Après bon, 4 ans, si vous enlevez 2 ans de reconversion, franchement, ça passe vite. ça vous laisse le temps de vous préparer quelque chose dans le civil, voire vous former, préparer un projet, et attaquer la vie civile par la suite de façon plus sereine, au lieu d'être jeté du jour au lendemain. Tout en restant payé et avec un emploi fixe et sûr.

  • Like 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Effectivement je suis déjà dans l’armée depuis 7 ans maintenant et j’ai bien fait un test à mon incorporation au CEMPN mais soit il n’y avait rien soit ils n’ont rien vu je sais pas , c’est quasiment impossible de savoir les causes d’une épilepsie s’il il n’y a pas de trauma crânien donc bon 

Justement le truc c’est que j’ai potentiellement quelques pistes de boulot et en sondant vite fait de potentiels recruteurs ( pour voir un peu ) il s’avère que mon profil intéresse donc j’avoue que je ne suis pas trop fanna d’être reclasser dans une spe dans laquelle je ne serai de toute façon pas épanouie et surtout avec un salaire moindre ( pertes de primes importantes ) 

en tout cas merci de vos réponses ! 

Link to comment
Share on other sites

Je peux comprendre mais théoriquement, vous devez attendre la fin du contrat pour partir. Après, vous pouvez tenter d'essayer de négocier, surtout si vous trouvez quelque chose dans le civil. ça peut passer si vous avez une promesse d'embauche

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...