Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Parcours rénové des sous-officiers : consolider la colonne vertébrale de l’armée de Terre


BTX
 Share

Recommended Posts

Parcours rénové des sous-officiers : consolider la colonne vertébrale de l’armée de Terre© Pascal R.
 

Dans la continuité de la politique de fidélisation, le parcours des sous-officiers se devait d’être rénové afin de valoriser leurs compétences acquises ainsi que les responsabilités exercées tout au long de leur carrière, tout en permettant une meilleure lisibilité de leur avenir au sein de l’armée de Terre. Dans cet esprit, le chef d’état-major de l’armée de Terre, le général d’armée Thierry Burkhard, a souhaité qu’un parcours rénové des sous-officiers s’applique progressivement dès 2022.

CEMAT.jpg

« Le rajeunissement a eu un impact fort sur nos sous-officiers. Pour rattraper cela, il faut dabord du temps. Cela signifie quil est important de fidéliser nos sous-officiers.

Mais je pense que nous devons également donner toujours plus de perspectives à nos hommes et des emplois toujours plus intéressants. Les sous-officiers les plus anciens commencent à partir, il nous faut donc impérativement faire monter en qualification les plus jeunes sous-officiers pour occuper leur place. Mis très tôt en situation de responsabilité, ils constitueront, à mon avis, la ressource humaine dont nous avons besoin pour Scorpion. »

Général d’armée Thierry Burkhard, devant la commission de Défense.

Combinant une meilleure lisibilité, une plus grande cohérence grade-employabilité-rémunération et des mesures destinées à marquer la considération de l’armée de Terre envers ses sous-officiers, le cursus rénové des sous-officiers répond à un besoin de modernisation, ainsi qu’au niveau d’exigence opérationnel qui ne cesse de croître.

Depuis vingt ans, à l’image de toute l’armée de Terre, le corps des sous-officiers a en effet encaissé les chocs successifs de la professionnalisation, de la réduction significative des effectifs à partir de 2003, puis de la remontée en puissance historique des forces terrestres, dans le sillage des attentats de 2015. Tout ceci sans que leur parcours soit révisé en profondeur. C’est la raison pour laquelle le chef d’état-major de l’armée de Terre a engagé une vaste manœuvre de modernisation du parcours professionnel des sous-officiers.

 

faibles_recrutement.png

Chef au combat et spécialiste de son métier, le sous-officier est un cadre dont l’excellence professionnelle s’appuie, par nature, sur une formation exigeante, jalonnée par plusieurs étapes. C’est sur le futur brevet militaire de deuxième niveau[1] (actuel BSTAT[2]) que repose le point clé du parcours rénové. Après quelques années de chef de groupe (ou de spécialiste) dans sa formation, le jeune sous-officier y développe les aptitudes et acquiert les savoir-faire pour commander une section, tout en confirmant les qualifications techniques supérieures, propres à sa spécialité. Ce jalon constitue ainsi le pivot de son cursus, lui ouvrant l’accès au statut de carrière et aux grades de sous-officier supérieur, tout en lui offrant une rémunération plus favorable (échelle de solde n°4 puis prime de qualification supérieure).

Les besoins croissants en technicité et le nécessaire durcissement de la préparation opérationnelle, liés au déploiement des équipements Scorpion et à la perspective des conflits de haute intensité, rendent l’accès à ce niveau de qualification de plus en plus pressant. Un sergent ne peut plus attendre 7 ans pour être formé au niveau auquel il est d’ores et déjà employé.  C’est pourquoi le nouveau brevet militaire du deuxième niveau (BM2), véritable « brevet de SOA[3] », deviendra un passage imposé du cursus des sous-officiers de recrutement direct et semi-direct[4], dans leur cinquième année de service en tant que sous-officier. La réussite du BM2 entraînera dans l’année la promotion au grade de sergent-chef[5].

promotion.png

Il sera suivi de l’attribution (selon un système de valorisation des acquis d’expérience) du brevet du 3e niveau (BM3) par le chef de corps (à partir de 3 ans minimum d’expérience en tant que BM2). « Brevet de chef de section », le BM3 sera matérialisée par un insigne de brevet s’inspirant directement du médaillon de vétérance (première distinction historique des sous-officiers de l’armée française, datant de 1771). Cette attribution conditionnera l’avancement au grade d’adjudant. Enfin, les actuelles épreuves de sélection professionnelle (ESP) devraient faire l’objet d’une rénovation à l’horizon 2023-2024. L’avancement au grade de major a vocation à être systématique à la suite de l’obtention du BM4, certifiant l’aptitude à tenir des emplois comparables à ceux d’un officier subalterne.

Cette rénovation du parcours professionnel est conçue en cohérence avec la politique de mobilité modernisée : un sous-officier BM2 exploitera ses compétences dans sa 1re affectation avant son 1er créneau de mobilité vers un CIAT[6]. Par ailleurs, les perspectives de la NPRM[7] identifient quatre « balises » de rémunération correspondant aux quatre étapes du cursus (BM1 à BM4).

Le parcours rénové, qui a été validé par chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) à l’issue des journées des présidents des sous-officiers 2020 (JPSO 2020), se mettra en place par étapes successives entre 2022 et 2025 avec un effort important en termes de formation pour parvenir à aligner les millésimes sur un BM2 à 5 ans de sous-officier.

 

[1] BM2
[2] Brevet supérieur de technicien de l’armée de Terre
[3] Sous-officier adjoint
[4] Les sous-officiers de recrutement rang pourront toujours présenter le BM2 (sur volontariat).
[5] Les sergents non titulaires du BM2 pourront être promus SCH « au choix » entre 8 et 10 ans de grade de SGT, sous réserve de ne pas faire l’objet d’une restriction pour lourde sanction.
[6] Centre d’intérêt de l’armée de Terre
[7] Nouvelle politique de rémunération des militaires

https://rh-terre.defense.gouv.fr/gestion/parcours-de-carriere-et-de-mobilite/item/download/337_84b920d7942e7a9f4da86d2fcf64e11c

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • BTX featured and pinned this topic
 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...