Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Retex FMIR 36 / 121 RT (Montlhéry)


AlphaLima
 Share

Recommended Posts

Bonjour tout le monde,

Revenant tout juste de ma FMIR au sein du 121e régiment du train, j'en profite pour vous faire un retex l'histoire d'éclairer les futurs stagiaires ou simples curieux en pleine réflexion. Je vais essayer d'être assez complet sur le déroulé, l'histoire de préciser pas mal de choses sur ce beau stage.

 

Début des démarche 

Nous sommes fin décembre 2021, j'ai très envie de m'engager mais ce n'est pas raisonnable en raison de mes études (actuellement en M1), et je recherche quelques alternatives pour mettre un premier pas dans l'institution pour découvrir doucement et ne pas être déçu si je me lance.

Début janvier, je me suis rendu en CIRFA etc, on me propose des contrats VDAT chez les montes cailloux (mon vœux n.1), mais on me parle aussi de la réserve opérationnelle. Je commence de suite mes démarches pour intégrer la réserve, le site est souvent en maintenance donc c'est parfois compliqué d'avancer mais ça avance. Arrive le choix du régiment pour faire la candidature, la plateforme ne me propose que le 121e RT de Montlhéry, je suis un peu déçu étant donné qu'il y à l'infanterie à Vincennes (plus proche de chez moi), mais j'ai vite compris que c'étais bouché et qu'il fallait pas espérer recevoir une réponse haha.

Les démarche suivent leurs cours, il y à plusieurs étapes à passer sur la plateforme de candidature (une dizaine je dirais) : visite médicale préliminaire, visite médicale militaire, renseignement données perso, appel téléphonique, entretien etc.
Viens le moment de recevoir un appel téléphonique pour valider la candidature, attention, si on loupe 3 fois l'appel, la candidature est supprimé et retour à la case départ... MAIS, surprise, je n'ai reçu aucun appel et j'ai directement été invité en entretien au sein du régiment (entretien personnel avec un capitaine + petit cours de 1h sur les missions de la reserve etc.) bref le basique pour voir si on est un peu motivé et au courant de ce qu'on peut faire.

Suite à l'entretien je repars avec une date pour la visite médicale et RAS 
Après la transmission des résultats de ma VMP, l'espace candidature ne bouge plus, et j'attends les résultats aussi du contrôle élémentaire (voir si on n'est pas fiché S, problème justice etc.). Il me reste bien 7 étapes à valider avant de boucler l'inscription. Mais il faut savoir que chaque régiment fait à sa manière et je me retrouve (encore aujourd'hui) à l'étape entretien au régiment. On à fini toute les étapes par mail du coup et arrive la fin aout ou l'on reçoit les chants de la FMIR, les grades et le code d'honneur à apprendre pour le stage, ainsi que quelques achats (lampe frontale, bâche, tendeurs etc).

J'ai commencé mon dossier début janvier, et la procédure était bouclé courant avril, donc vraiment carré et rapide.

 

Début du stage

Deux jours avant le stage, notre chef de section (un SLT), créer un groupe whatsapp avec tout les stagiaires pour que l'on fasse rapidement connaissance (il à quitté le groupe directement), on à échangé sur notre motivations, parcours etc. Donc premier contact sympathique, tout le monde cherchais de la cohésion et camaraderie donc on était prêt à commencer dans de bonnes conditions.

Arrivé en gare d'Egly à 7 h 30, un brigadier (caporal) est venu nous chercher, donc premier contact et premier échanges, ils nous rassure et on échange sur le régiment, l'organisation etc. arrivé à 8 h au régiment. Les deux premiers jours sont consacrés au PSC1, nous sommes en tenu civil pendant la formation, une SLT nous fait la formation, RAS, en même temps nous découvrons les premiers déplacement en colonne, l'ordinaire etc. On commence à toucher du doigt le cadre militaire, ex : quand on est mal placé, on est en tas de merde :) Pas de rébellion particulière tout le monde est volontaire est prêt à faire des efforts. Une fois le PSC1 en poche, perception du paquetage le lundi, un très beau paquetage contrairement à la précédente FMIR il parait, je pourrais revenir sur le paquetage en réponse à ce poste.
Note : pendant le PSC1 on dormait sur des lits piquots et sac de couchage dans un bâtiment désaffecté, aucun soucis c'est rustique, j'ai signé pour ça. On commence à repérer les éléments un peu princesse qui je cite trouve ça "indigne" 😅 bref..
Et bien sur on est mit dans le bain des horaires militaires, réveil 5h30 (rasage etc.) déjeuner à 11h et diner à 18h

Une fois en tenu avec le beau chapeau de brousse, on voit les rudiments du salue, l'ordre serré, ordre du toit, 3 rangés, colonnes etc pour commencer à moins ressembler à des guignols.

Dernier dodo au régiment, perception du FAMAS qui ne nous quittera plus et départ mardi matin pour le camp de Mourmelon, un très beau camp réputé pour sa dureté de terrain (météo surtout), mais il faut toujours garder en tête que : c'est le terrain qui commande. Donc il faut s'adapter et ne pas subir.

Réveil compagnie, un nouveau stagiaire en retard se joint à nous, il s'agit d'un vétéran, un 1er classe qui à fait une belle carrière dans l'ADT mais qui n'arrive plus à marcher, il s'agissait du soldat PELOT, un étui à obus de mortier qui adore manger de la terre quand les cadres arrivent à le récupérer. Donc il faut constamment surveiller notre vétéran sous peine qui prenne du poids (on l'à perdu qu'une seule fois en deux semaines 😎)

 

Mourmelon

Une fois sur base on commence par un entretien pour que les cadres nous cernent un peu, ce que l'on cherche etc. avec un peu de psychologie de comptoir pour repérer les premières failles.

Pendant les 3 premiers jours avec un rythmes bien costaud on prépare la MOAL (maitrise opérationnelle armement léger) qui est la première certification avec le FAMAS regroupant les postures, positions, règles élémentaires, sureté, incident de tir, rechargement, rack etc.
Nos supérieurs étaient très exigent sur cette première étape, plusieurs personnes ont loupés la MOAL, donc pas possible pour eux de passer au tir à balle réel. On se rend vite compte que ça va pas être du gâteau puisque en 3 jours on te demande de te familiariser et maitriser les premiers gestes d'une arme de guerre. On à rarement le droit à des pauses, l'emploi du temps est tendu, une fois le diner pris, on repart sur des cours de 19h à 22h : organisation des armées, grades, droits et devoirs du soldats

Les jours suivants toujours avec un rythme bien chargé, cours sur les risques NRBC (nucléaire, radiologique, biologique, chimique) avec essais de tenus de protections en petit groupe, cours sur les trans (alphabet, nombres, modes, fonctions, types etc), et pour finir cours de topographie (déterminer nord sans boussoles, lire une carte, lire boussole, azimutes etc) du basique mais qui fait toujours plaisir de revoir. 
J'ai eu un petit coup de coeur pour les trans et la topo, je vais surement me replonger dedans en instructions pour me spécialiser dans un domaine.
(oui, le réserviste peut choisir une spé. ex : armurier ; topo ; trans ; nrbc ; etc).

On passe ensuite au stand de tir pendants deux jours avec validation des modules de tir pour pouvoir commencer à être opérationnel avec le FAMAS, on passe sur toutes les postures : un genoux, deux genoux, couché bipied/bras franc, accroupi (🤢) à différentes distances allant de 25m à 200m, votre serviteur était qualifié de tireur d'élite par le capitaine (🎖️😎). Dans l'ensemble toute la section était très bonne au tir et les cadres étaient fiers puisque ce n'est pas toujours le cas. On passe les modules avec gilets par balles et casque lourd, tir de nuit aussi, à chaque fois chronométré, on part à 200m et on se rapproche jusqu'au 25m, sans équipement c'est ok, avec le gpb lourd c'est moins drôle de courir haha.
Quelques petits soucis niveau sureté avec des camarades qui gardait l'index sur la détente trop longtemps ou qui oubliait de remettre la sureté (ça pardonne pas) et vous serez surtout évaluez sur la sureté et votre attitude avec l'arme. (donc bien respecter les règles ISTC, CEVITAL...)

On à des cours sur l'hygiène de campagne (c'est assez logique ce qu'on y voit) : bien se laver dents, se nourrir, ne pas poser son bivouac dans un marais... pour les personnes ayant déjà fait du camping ou passé des nuits dehors c'est pas ce qu'il y à de plus compliqué haha

Ensuite on à encore pas mal de cours sur l'organisation des armées, états-majors etc, on se gave d'énormément d'acronyme à rallonge qui complique les choses. A côté on voit les postures à avoir dans un trinôme, les déplacements en terrain hostile, les gestes élémentaires, le camouflage (FFOMECBLOT) avec mise en situation sur le terrain, ou le SLT nous répète qu'on est des sacs à merde mort 15 fois en 10 mètres.

Arrive un des plus beau moment du stage, une marche de 20 km (25km finalement, comme toujours les cadres aiment bien rallonger l'itinéraire),
On à barouder dans les belles plaines et forêts de champagnes, avec notre famas, le sac F2 chargé avec casque lourd etc pour le rallye final (donc bien 25 kilos dans le dos sur un terrain avec beaucoup de dénivelé), tout le monde à réussi la marche, c'est un beau moment de cohésion et d'entraide et tout le monde avance sans broncher. On oublie pas le 1er CL PELOT qui était bien chargé lui aussi et qu'on se passait en binôme toutes les 5 minutes. Une fois arrivé sur zone, bivouac, simple efficace, deux bâches en binôme, une en dessous, une au dessus et c'est parti pour une nuit de folie avec les affaires trempés. Pas de surprise dans la nuit mais le petit dodo avec le famas dans le sac de couchage Gore-Tex pour la compagnie.

On passe au rallye final avec mise en situation dans la forêt, plusieurs cible en métal (embuscade), un ennemie retranché qui se prend grenade sur grenade (un brigadier qui ne méritait pas autant de plâtre 😅).

Je passe les détails, retour sur base, nettoyage à fond du bâtiment, retour à Monthléry et remise en condition des véhicules etc, petite remise des bérets, entretien avec le SLT et retour maison en civil avec le paquetage.

 

Conclusion

Je me rend compte que j'ai beaucoup écrit sans trop détailler, j'ai encore tant à dire, mais je ne peux pas.
J'aimerais citer tout nos cadres géniaux, tous exigeant, durs mais juste. Beaucoup d'anciens d'active qui te parle de leurs carrière, des opérations...

On à eu le droit à tout type de supérieurs, du brigadier chef 1CL qui à fait une longue carrière mais qui à toujours voulu rester MDR, jusqu'au capitaine qui vient de nul part et qui à monter tout les échelons petits à petit.

Il y avait aussi un stage CAME avec nous (pour passer de 1 cul à brigadier/capo), c'étais tout le temps la guerre avec nos mascottes mais on était tous à la même enseigne, et puis au repas final de cohésion, les drapeaux blancs sont tombés, et on à profité des traditions de la popote pour se réunifier haha.

Je ressors des deux semaines de stage changé, j'ai adoré la formation, c'étais ce que je cherchais, c'est peu de temps mais on mange tellement d'informations, on se prend des grosses claques dans la gueule et on grandit... J'ai trouvé ce que je voulais chercher et mon régiment pourra compter sur moi pour les prochains week end d'instruction.

Note à tous les futurs engagés : Choisir le métier des armes c'est beau. Mais rappeler votre outil de travail est une arme de guerre, vous pouvez ôter la vie en 5 secondes, et il suffit pas de dire "je suis motivé", un soldat à énormément de droits, devoirs, il doit être exemplaire dans son comportement, comme tout personnel de l'état, il représente la république, et si il se passe la moindre couille, VOUS êtes responsable de votre arme, VOUS êtes responsable de la gestion de la situation et des conséquence. Je vous renvoi vers le code d'honneur du soldat.

 

Merci tout le monde, FINEX pour moi,

AlphaLima
En espérant revoir des tringlots au 121e RT

 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Merci pour ce retex, AlphaLima ! 

 

Quelques questions en vrac qui me viennent à te lire, si tu peux y répondre :

1. Tu mentionnes des cours sur l'organisation des armées : est-ce l'organisation générale (principes des brigades, régiments etc par exemple), ou bien est-ce détaillé (revue de chaque régiment et de leur spécialité par exemple, quel régs dans quelles brigades...) ? 

2. Plusieurs retex par le passé parlaient des rangers et de leur inconfort initial... As-tu des enseignements à ce sujet ? 

3. Intéressant de lire qu'un réserviste peut se spécialiser. T'a-t-on présenté les spés disponibles ? Sont-elles les mêmes que dans l'active ou certaines sont-elles inadéquates pour de la réserve ? 

Merci par avance pour tes éclairages ! 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 09/11/2022 à 01:40, Thibalator a dit :

Merci pour ce retex, AlphaLima ! 

 

Quelques questions en vrac qui me viennent à te lire, si tu peux y répondre :

1. Tu mentionnes des cours sur l'organisation des armées : est-ce l'organisation générale (principes des brigades, régiments etc par exemple), ou bien est-ce détaillé (revue de chaque régiment et de leur spécialité par exemple, quel régs dans quelles brigades...) ? 

2. Plusieurs retex par le passé parlaient des rangers et de leur inconfort initial... As-tu des enseignements à ce sujet ? 

3. Intéressant de lire qu'un réserviste peut se spécialiser. T'a-t-on présenté les spés disponibles ? Sont-elles les mêmes que dans l'active ou certaines sont-elles inadéquates pour de la réserve ? 

Merci par avance pour tes éclairages ! 

Bonjour Thibalator,

Excuse moi pour le délai de réponse.

Alors en cours de culture militaire on à surtout étudié l'organisation globale de l'armée (CEMA, CEMAT...) pour comprendre comment les décisions sont prises, et comment la boîte tourne, voir aussi rapidement comment est composé un regiment de manière globale (escadrons, pelotons, groupes etc) mais c'étais assez succinct. On a surtout vu comment notre regiment fonctionnais, avec tout les escadrons, les spécialités, véhicules, armes, matériels et les têtes importantes. On à pas le temps de voir tout les régiments mais tu vois un peu comment les régiments sont regroupés (COM LOG...) 

Pour les rangers c'est fini il me semble, tu perçois une paire de rangers dans le paquetage mais c'est pour des cérémonies, elle sortiront pas du sac pendant les deux semaines. je les ai porter pour les faire à mes pieds dans le civil, c'est des très bonnes godasses une fois que c'est à tes pieds, j'en ai porté pendant 2 ans et c'est comme des gros chaussons une fois qu'elles sont formés ;) faut juste prendre la bonne taille et bien mettre des chaussettes type montagne. Dans le paquetage on a perçus pas mal de chaussettes de très très bonne qualité d'ailleurs. Mais sinon en tenu de "travail" tu sera en HAIX, les nepal pro, il me semble. J'ai jamais eu des aussi bonnes chaussures à mes pieds, y'a pas besoin de les former et de les adapter au pieds, c'est des chaussons de très bonne facture (elled coutent bien 300 euros je crois) haha, elles sont coqués, technologie Gore Tex, rembourées et vachement bien foutu. Encore une fois faut les essayer avant de valider ton paquetage. Faut penser que ton pieds gonfle un peu quand tu marche etc donc prendre un peu grand mais pas trop sinon bonjour les ampoules... le seul inconvénient, c'est que ça respire pas dutout, donc chaque matin et soir tu met pas mal de talc sur les pieds pour éviter les problèmes. Et petit conseil perso, dans la vie de tout les jours si tu veux intégrer l'armée, tu peux mettre une bonne paire de chaussures "simple et rustique" qui va endurcir ton pieds. Les gars qui se baladait en chaussures de sport tout les jours on parfois souffert des pieds, alors que moi rien du tout, même pas une ampoule. 

Pour la spécialité c'est un vœux un peu officieux que tu fais à tes cadres, si tu te débrouille dans un domaine qui t'intéresse tu peux toujours demander être + formé. Et pourquoi pas faire de l'instruction par la suite. On a plusieurs brigadier avec une spécialité armurier, donc ils apprennent à manier, démonter etc, les différentes armes du regiment, que ça soit du glock jusqu'à la bonne grosse mitrailleuse que tu monte sur véhicule. J'avais personnellement demandé les trans ou la topo, il y a peu de spécialistes parce que visiblement ça intéresse pas grand monde. Il n'y a pas de liste sur les spécialités qui existe, si tu es intéressé par un domaine il suffit de demander si c'est possible d'aller plus loin ;)

Voilà voilà,

En espérant avoir été complet

 

AL

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

On 11/16/2022 at 11:55 AM, AlphaLima said:

Bonjour Thibalator,

Merci beaucoup, très clair et complet !

 

Intéressant ton retour sur les HAIX et sur le port de chaussures dans le civil. À la lecture d'autres RETEX, j'avais l'impression que c'était un peu un passage obligé que d'avoir ses pieds blessés à cause des rangers, mais je comprends que ce n'est plus le cas, surtout si on est habitué à marcher. Bien noté pour le talc aussi !

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Yann pyromane a dit :

Nous on a pas eu droit aux Haix 😂 , çà bombardait quand même tant mieux si çà évite les voutes plantaires à vif comme je l'ai eu vu .On avait pas le choix...

Comme je l'ai dit, on à été gâté au niveau du paquetage haha, et puis j'ai l'impression qu'il y à de plus en plus d'investissements dans l'institution, ce qui n'est pas plus mal 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...