Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Questions pour devenir officier


hastatii
 Share

Recommended Posts

 Salut à tous 👋

Je sais pas vraiment comment fonctionne ce forum, et si je pose mes questions au bon endroit mais bon.

Je suis actuellement en terminale et j’aimerais plus tard devenir officier dans la gendarmerie, ou dans l’armĂ©e de terre (je ne sais pas encore trĂšs clairement, mĂȘme si j’ai une lĂ©gĂšre prĂ©fĂ©rence pour la gendarmerie).

Ainsi, Ă©tant passionnĂ© d’histoire depuis tout petit, je me suis dit qu’il serait intĂ©ressant de faire un M2 dans cette palpitante discipline pour aprĂšs postuler au concours d’officier de gendarmerie, et (si je rĂ©ussis) d’ensuite partir pour 2 ans d’école Ă  Melun.

DĂ©jĂ , est-ce que vous pensez qu’il soit intĂ©ressant de passer par le concours universitaire pour devenir officier de gendarmerie ? Ou bien si vous me conseillez plutĂŽt un autre cursus.

En outre, j’ai appris rĂ©cemment qu’on pouvait aussi, Ă  l’issue d’un bac +5, candidater afin de postuler au concours de st cyr en tant qu’OST. Ce qui serait trĂšs intĂ©ressant du fait que j’adorerais rentrer dans ce type d’école prestigieuse, qu’on nomme souvent, et Ă  juste titre « voie royale ». Pourtant, j’ai cru comprendre que cela se faisait en fonction des demandes de celles-ci, et qu’on ne peut rĂ©ellement pas concourir avec n’importe quel type de Master.

Alors, une autre question me taraude dans l’esprit : puis-je postuler pour Saint-Cyr Ă  l’issue de mon M2 en histoire ? Ou faut-il obtenir un M2 dans un domaine bien particulier pour y accĂ©der ?

Aussi, je pense que mes rĂ©sultats de premiĂšre, et ceux que vais probablement obtenir durant cette annĂ©e de terminale (du moins, je l’espĂšre 😅), me permettrait de demander Ă  rentrer dans une prĂ©pa militaire littĂ©raire (Ă  Aix si possible), pour ensuite postuler au concours d’entrĂ© de ST cyr. Mais j’ai en rĂ©alitĂ© pas mal d’apprĂ©hension concernant les CPGE, car mĂȘme si j’ai largement l’habitude de travailler et de m’imposer une discipline rigoureuse dans mes taches scolaires, il n’en reste pas moins que la prĂ©pa ne me donne pas du tout envie (en partant bien Ă©videmment du principe que mon vƓu soit acceptĂ©). J’ai effectivement peur de ne plus vraiment avoir de temps pour moi et de « passer Ă  cĂŽtĂ© de ma jeunesse ». En plus de cela, je suis aussi fĂ©ru de musculation (5 Ă  6 entraĂźnement/semaines d’1h-15) et je pense (c’est mĂȘme certain ) qu’il sera fatalement impossible de poursuivre ce rythme en prĂ©pa. En effet, mĂȘme si le sport reste une activitĂ© importante dans les prĂ©pas militaires (et mĂȘme imposĂ©), il sera difficile de poursuivre pleinement cette activitĂ©, et je risque de tomber Ă  2 ou 3 entraĂźnements par semaine au grand maximum. Bref.

Il serait alors intĂ©ressant de savoir si quelqu’un est dĂ©jĂ  passĂ© par ce genre de CPGE, et qui pourrait me donner quelques informations lĂ -dessus, notamment sur le sport qu’on peut pratiquer las bas (de toute façon, je compte aller Ă  la journĂ©e portes ouvertes du lycĂ©e militaire d’Aix.).

VoilĂ , dĂ©solĂ© si c’était un peu long et merci de m’avoir lu, j’espĂšre que vous pourrez rĂ©pondre Ă  toutes mes questions et Ă  mes craintes.

Passez une bonne journĂ©e 😁👍


 


 


 

 

Edited by hastatii
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, hastatii a dit :

 Salut à tous 👋

Je sais pas vraiment comment fonctionne ce forum, et si je pose mes questions au bon endroit mais bon.

Je suis actuellement en terminale et j’aimerais plus tard devenir officier dans la gendarmerie, ou dans l’armĂ©e de terre (je ne sais pas encore trĂšs clairement, mĂȘme si j’ai une lĂ©gĂšre prĂ©fĂ©rence pour la gendarmerie).

Ainsi, Ă©tant passionnĂ© d’histoire depuis tout petit, je me suis dit qu’il serait intĂ©ressant de faire un M2 dans cette palpitante discipline pour aprĂšs postuler au concours d’officier de gendarmerie, et (si je rĂ©ussis) d’ensuite partir pour 2 ans d’école Ă  Melun.

DĂ©jĂ , est-ce que vous pensez qu’il soit intĂ©ressant de passer par le concours universitaire pour devenir officier de gendarmerie ? Ou bien si vous me conseillez plutĂŽt un autre cursus.

En outre, j’ai appris rĂ©cemment qu’on pouvait aussi, Ă  l’issue d’un bac +5, candidater afin de postuler au concours de st cyr en tant qu’OST. Ce qui serait trĂšs intĂ©ressant du fait que j’adorerais rentrer dans ce type d’école prestigieuse, qu’on nomme souvent, et Ă  juste titre « voie royale ». Pourtant, j’ai cru comprendre que cela se faisait en fonction des demandes de celles-ci, et qu’on ne peut rĂ©ellement pas concourir avec n’importe quel type de Master.

Alors, une autre question me taraude dans l’esprit : puis-je postuler pour Saint-Cyr Ă  l’issue de mon M2 en histoire ? Ou faut-il obtenir un M2 dans un domaine bien particulier pour y accĂ©der ?

Aussi, je pense que mes rĂ©sultats de premiĂšre, et ceux que vais probablement obtenir durant cette annĂ©e de terminale (du moins, je l’espĂšre 😅), me permettrait de demander Ă  rentrer dans une prĂ©pa militaire littĂ©raire (Ă  Aix si possible), pour ensuite postuler au concours d’entrĂ© de ST cyr. Mais j’ai en rĂ©alitĂ© pas mal d’apprĂ©hension concernant les CPGE, car mĂȘme si j’ai largement l’habitude de travailler et de m’imposer une discipline rigoureuse dans mes taches scolaires, il n’en reste pas moins que la prĂ©pa ne me donne pas du tout envie (en partant bien Ă©videmment du principe que mon vƓu soit acceptĂ©). J’ai effectivement peur de ne plus vraiment avoir de temps pour moi et de « passer Ă  cĂŽtĂ© de ma jeunesse ». En plus de cela, je suis aussi fĂ©ru de musculation (5 Ă  6 entraĂźnement/semaines d’1h-15) et je pense (c’est mĂȘme certain ) qu’il sera fatalement impossible de poursuivre ce rythme en prĂ©pa. En effet, mĂȘme si le sport reste une activitĂ© importante dans les prĂ©pas militaires (et mĂȘme imposĂ©), il sera difficile de poursuivre pleinement cette activitĂ©, et je risque de tomber Ă  2 ou 3 entraĂźnements par semaine au grand maximum. Bref.

Il serait alors intĂ©ressant de savoir si quelqu’un est dĂ©jĂ  passĂ© par ce genre de CPGE, et qui pourrait me donner quelques informations lĂ -dessus, notamment sur le sport qu’on peut pratiquer las bas (de toute façon, je compte aller Ă  la journĂ©e portes ouvertes du lycĂ©e militaire d’Aix.).

VoilĂ , dĂ©solĂ© si c’était un peu long et merci de m’avoir lu, j’espĂšre que vous pourrez rĂ©pondre Ă  toutes mes questions et Ă  mes craintes.

Passez une bonne journĂ©e 😁👍


 


 


 

 

Pour le concours universitaire de l'EOGN, le mieux reste d'ĂȘtre issu d'un cursus en droit Ă  l'universitĂ©. Assas est un bon exemple. L'IEJ en parallĂšle du master ou l'annĂ©e d'aprĂšs permet Ă  un certain nombre de candidats d'intĂ©grer.

Le concours se compose d'une note de synthÚse avec une méthode trÚs spécifique, d'une épreuve de culture générale et d'une épreuve de spécialité au choix dont l'histoire géo fait partie. Cependant beaucoup de personnes présentent le concours universitaire avec ce choix de spécialité. Et la sélection est trÚs forte à ce sujet avec un champ trÚs large de connaissances.

Si l'histoire est ta passion, effectivement le choix d'un cursus universitaire dans cette filiÚre est intéressant, en revanche si tu présentes l'EOGN et/ou OST, il faut bien réfléchir à la cohérence du cursus.

Pour OST, ceux qui viennent d'un cursus à dominante histoire ont souvent bifurqué vers les RI aprÚs la licence, ou alors se sont spécialisés sur de l'histoire militaire en master. 

Tu peux passer OST et EOGN UNIV la mĂȘme annĂ©e, j'avais fait ça, il n'y a pas de problĂšme. En revanche il faut bien justifier le pourquoi du comment Ă  l'oral tu prĂ©sentes deux concours qui t'orientent vers des voies trĂšs diffĂ©rentes. Ce que tu fais dans l'armĂ©e de terre ou dans la gendarmerie est bien diffĂ©rent, sans parler des orientations une fois au sein de l'une des deux institutions. Il faut ĂȘtre cohĂ©rent.

Tu es jeune et as le temps de mûrir ton projet.

 

Pour le choix du lycée mili/prépa, c'est surtout à faire si tu veux Saint-Cyr de mon point de vue. Aller en prépa mili pour Saint-Cyr avec pour unique finalité de choisir la gendarmerie, c'est pas la meilleure idée.

D'une, dans l'hypothĂšse que tu intĂšgres et fasses trois ans Ă  CoĂ«t, tu dois ĂȘtre parmi les mieux classĂ©s pour choisir la gendarmerie et tu ne fais qu'un an Ă  Melun, avec ceux en deuxiĂšme annĂ©e de formation issus des concours de la Gendarmerie, l'Ă©quivalent de l'Ă©cole d'application dans l'armĂ©e de terre. 

De deux, une Ă©tiquette est mise sur ceux Ă  l'ESM qui veulent la gendarmerie, et il vaut mieux carburer pour assurer sa place au classement.

Tu ne peux choisir l'EOGN aprÚs l'ESM que si tu es issu du cursus CPGE. En OST, tu choisis uniquement parmi les armes de l'armée de terre. Une passerelle est possible au grade de capitaine pour bifurquer, mais ça ne concerne qu'un faible nombre d'officiers.

 

En CPGE mili, le cadre est particulier mais c'est une excellente préparation intellectuelle, humaine et physique avant Saint Cyr pour éviter certaines surprises à l'arrivée. Aix reste assez équilibré pour des personnes venant du civil, c'est trÚs progressif.

Il faut simplement que tu définisses ce que tu veux vraiment.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, 2S a dit :

Pour le concours universitaire de l'EOGN, le mieux reste d'ĂȘtre issu d'un cursus en droit Ă  l'universitĂ©. Assas est un bon exemple. L'IEJ en parallĂšle du master ou l'annĂ©e d'aprĂšs permet Ă  un certain nombre de candidats d'intĂ©grer.

Le concours se compose d'une note de synthÚse avec une méthode trÚs spécifique, d'une épreuve de culture générale et d'une épreuve de spécialité au choix dont l'histoire géo fait partie. Cependant beaucoup de personnes présentent le concours universitaire avec ce choix de spécialité. Et la sélection est trÚs forte à ce sujet avec un champ trÚs large de connaissances.

Si l'histoire est ta passion, effectivement le choix d'un cursus universitaire dans cette filiÚre est intéressant, en revanche si tu présentes l'EOGN et/ou OST, il faut bien réfléchir à la cohérence du cursus.

Pour OST, ceux qui viennent d'un cursus à dominante histoire ont souvent bifurqué vers les RI aprÚs la licence, ou alors se sont spécialisés sur de l'histoire militaire en master. 

Tu peux passer OST et EOGN UNIV la mĂȘme annĂ©e, j'avais fait ça, il n'y a pas de problĂšme. En revanche il faut bien justifier le pourquoi du comment Ă  l'oral tu prĂ©sentes deux concours qui t'orientent vers des voies trĂšs diffĂ©rentes. Ce que tu fais dans l'armĂ©e de terre ou dans la gendarmerie est bien diffĂ©rent, sans parler des orientations une fois au sein de l'une des deux institutions. Il faut ĂȘtre cohĂ©rent.

Tu es jeune et as le temps de mûrir ton projet.

 

Pour le choix du lycée mili/prépa, c'est surtout à faire si tu veux Saint-Cyr de mon point de vue. Aller en prépa mili pour Saint-Cyr avec pour unique finalité de choisir la gendarmerie, c'est pas la meilleure idée.

D'une, dans l'hypothĂšse que tu intĂšgres et fasses trois ans Ă  CoĂ«t, tu dois ĂȘtre parmi les mieux classĂ©s pour choisir la gendarmerie et tu ne fais qu'un an Ă  Melun, avec ceux en deuxiĂšme annĂ©e de formation issus des concours de la Gendarmerie, l'Ă©quivalent de l'Ă©cole d'application dans l'armĂ©e de terre. 

De deux, une Ă©tiquette est mise sur ceux Ă  l'ESM qui veulent la gendarmerie, et il vaut mieux carburer pour assurer sa place au classement.

Tu ne peux choisir l'EOGN aprÚs l'ESM que si tu es issu du cursus CPGE. En OST, tu choisis uniquement parmi les armes de l'armée de terre. Une passerelle est possible au grade de capitaine pour bifurquer, mais ça ne concerne qu'un faible nombre d'officiers.

 

En CPGE mili, le cadre est particulier mais c'est une excellente préparation intellectuelle, humaine et physique avant Saint Cyr pour éviter certaines surprises à l'arrivée. Aix reste assez équilibré pour des personnes venant du civil, c'est trÚs progressif.

Il faut simplement que tu définisses ce que tu veux vraiment.

DĂ©jĂ  merci beaucoup d’avoir rĂ©pondu avec autant de clartĂ©.

Je n’étais pas au courant pour l’IEJ aprĂšs une licence de droit, cela peut en effet ĂȘtre trĂšs intĂ©ressant.

Ça tombe bien pour le Master d’histoire, car je comptais dĂ©jĂ  me spĂ©cialiser en histoire militaire lors du M1/M2. 

Mais pour se prĂ©senter pour l’OST, il faut bien que notre diplĂŽme soit dans l'une des filiĂšres dĂ©finies selon les besoins de la Gendarmerie nationale ? , c’est bien ça qui diffĂ©rencie les OST des universitaires oĂč je me trompe ? .

C’est vrai qu’il me paraĂźt moins pertinent, au vu de ce que vous me dites, de faire St cyr pour ĂȘtre officier de gendarmerie. L’école privilĂ©gie alors plus les officiers de l’armĂ©e de terre.

Aussi, je ne savais pas qu’on ne pouvait choisir l’EOGN en OST, c’est dommage, mais bon.

Aprùs, c’est vrai, j’ai encore le temps pour savour clairement ce que je souhaite faire. Mais les vƓux parcoursup arrives à grands pas.

Et d’ailleurs, avait vous rĂ©ussi votre concours universitaire ou OST ?

 

Link to comment
Share on other sites

L'IEJ pour préparer l'EOGN c'est plutÎt durant le M2 ou aprÚs obtention du M2. Certainement pas en licence. L'EOGN s'intÚgre avec un BAC+5.

 

Tu mélanges OST pour l'armée de terre et le recrutement sur titre pour l'EOGN. 

L'EOGN a plusieurs concours : universitaire, sur titre (des diplÎmes spécifiques majoritairement scientifiques) et scientifique. Dans chaque cas : deux ans à l'EOGN.

L'armĂ©e de terre permet Ă  des BAC+5 de rejoindre Saint-Cyr pour un an et de servir ensuite dans l'armĂ©e de terre. Et c'est logique qu'on ne puisse pas choisir la gendarmerie en tant qu'OST aprĂšs Saint Cyr. Quel intĂ©rĂȘt pour l'armĂ©e de former pendant un an des gens qui ont dĂ©jĂ  un bac+5 si c'est pour aller chez la "concurrence" ensuite ?

Oui, j'ai été admis en OST il y a un an déjà. J'ai été admissible à l'EOGN par le concours universitaire mais ne suis pas allé aux oraux car j'avais déjà eu la confirmation d'admission à Saint Cyr.

Link to comment
Share on other sites

Ah oui, en effet, j'ai confondu les deux (comme ils portaient tout deux le nom "titre" j'ai fait un rapprochement un peu trop hĂątif). Du coup, je comprends mieux l’intĂ©rĂȘt de passer Ă  la fois l'OST et le concour universitaire de l'EOGN en fin de Master.

Merci beaucoup pour ces informations, elles m'ont vraiment aidé.

Bonne fin de soirée :)

Edited by hastatii
Link to comment
Share on other sites

Il me semble qu'il y ait des confusions dans les infos que tu as reçues.

Il me semble donc URGENT pour toi d'aller au CIRFA le plus proche et de demander toutes les infos sur la meilleure maniĂšre "de devenir officier" de l"ADT et/ou de la GN

En tous cas, pour moi il y a une voie royale : faire CYR aprĂšs une CPGE

Il y a aussi un accÚs aprÚs un M2 via le concours OST, mais là c'est beaucoup d'appelés et peu d'élus

Il y a encore d'autres voies : va au CIRFA pour les passer toutes en revues

Et va vite à cause des voeux pour parcoursup qu'il faut présenter trÚs bientÎt

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Salut n'oublie pas que l'enseignement en maths mĂȘme en "lettres" CPGE requiert un niveau Ă©quivalent Ă  un bon BAC S si tu es un littĂ©raire pur et dur tu vas souffrir.

Si tu as une faille dans cette matiÚre il te sera trÚs difficile de réussir au concours CPGE. 

Quand au programme d'histoire rien Ă  voir avec l'histoire contemporaine c'est tout l'inverse faut aimer.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

M2 histoire et concours universitaire t'as un recruté pour 20 candidats.

A ta place j'irai toquer à la porte des sciences, t'as deux concours et ils mettent le paquet pour recruter des profils scientifiques. Ou avec un "vernis scientifique". Sur un mal entendu ça passe

En plus si tu te foires, tu pourras quand meme mettre du beurre dans tes Ă©pinards

Link to comment
Share on other sites

 Share



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...