Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Devenir apte TAP - SIGYCOP Y3


Athan
 Share

Recommended Posts

Bonsoir à tous,

Je créé ici un nouveau sujet, bien qu'ayant pour essence des sujets déjà abordés, mais dont les conseils demandés sont très spécifiques à ma situation (j'espère ne pas recevoir le traditionnel message de taper dans la barre recherche #BTX ;) ).

_______________________________________

Bilan de la situation :

- Civil, ingénieur, BAC+6

- Objectif : intégrer l'AAE - Spécialité OSC CPA (Officier sous contrat Commando Parachutiste de l'Air) en 2023 (idéalement mais on verra que ce ne sera pas possible certainement)

- Problème identifié : aptitude TAP / Origine : SIGYCOP - Yeux (Y) - pas très original je sais

_______________________________________

Etat des lieux du problèmes :

Après avoir parcouru la quasi-totalité des sujets sur le sujet + vérification des textes sur Légifrance :

NORMES MÉDICALES D'APTITUDE POUR L'ADMISSION ET LE MAINTIEN DANS LES DIFFÉRENTS CORPS ET SPÉCIALITÉS D'OFFICIERS
image.png.2fd59b530911de93c4969104ca0cde0e.png

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043162528?init=true&page=1&query=sigycop+armée+de+l'air&searchField=ALL&tab_selection=all

Sans avoir été récupérer le tableau officiel de textes officiels, voici le tableau sur lequel s'accordent l'ensemble des discussions et des sources sur le net :

image.png.4302e3a9afb00c61f7ebac6164b0186c.png

En résumé : Aptitude TAP requiert Y3 - soit -3 dioptries (myopie)

Etat actuel : OD -3.00 OG -3.75 (quelle tristesse)

_______________________________________________

Stratégie à adopter :

Constat : j'ai toutes mes chance d'être Y4

  • Questions dont j'ai déjà la réponse (mais que je pose quand même) : Est-ce que pour un officier (moins opérationnel au quotidien qu'un MTA) le Y3 peut-être donné malgré -0.75 en trop /ou l'aptitude TAP peut être donnée malgré un Y4 au SIGYCOP ?

=> Réponse à laquelle je m'attends le classement du SIGYCOP répond à des règles précises qui ne sont pas modulables selon l'appréciation d'un ou d'un autre médecin. Et réponse universelle sur les problèmes d'aptitude, personne n'a la réponse : consultez un médecin militaire

 

C'est ce que je souhaite donc faire : j'ai appelé à l'HIA Percy et à l'HIA Bégin (Hôpital d'Instruction des Armées)

Après m'être battu avec les secrétariats des deux instituts (qui ne comprenaient pas si je venais pour demander une aptitude TAP après CSO ou si je venais pour une consultation myopie / chirurgie réfractive), j'ai finalement obtenu :

- Un renvoi sur Doctolib pour l'HIA Percy : "pour prendre rendez-vous c'est sur Doctolib"

Un rendez-vous pour la semaine à venir à l'HIA Bégin (Hallelujah... même si je crois qu'ils s'attendent à ce que je vienne faire la visites préopératoire avec une batterie de tests sur les yeux alors que je viens juste poser mes questions)

_______________________________________________

Questions (enfin) :

- Sur Doctolib, pour l'HIA Percy, il faut avoir une lettre d'un médecin pour pouvoir consulter le médecin militaire de l'HIA Percy. On ne peut donc pas consulter un médecin militaire sans sortir d'un CSO ou d'une demande d'un médecin ? Comment sommes nous censés pouvoir poser nos questions à l'unique personne habilitée à nous donner des réponses sur les aptitudes militaires ? (enfin bref c'est pas la question la plus importante vu que j'ai réussi à décrocher un rdv dans l'autre HIA)

- L'opération chirurgicale de la myopie par PKR ou LASIK (préférence militaire PKR pour éviter le risque décollement du "capot" LASIK sur un choc) entraine une inaptitude de 1 an (6 mois apparemment pour PKR mais j'ai aussi lu uniquement pour les militaires déjà engagés, soit civil 1 an - je demanderai au médecin militaire) : si l'inaptitude durant cette période est Y6 => cela signifie qu'il est impossible d'intégrer l'AAE durant cette période, même dans un poste de bureau ?

N'est-il pas même pas possible de rejoindre en tant qu'Aspirant Volontaire sur un contrat d'1 an, ni même si cela demande Y5 à la base ? (autrement dit aussi, essayer de ne pas rien faire pendant un an...)

Selon vous, que pensez-vous de :

  1. Entrer dans l'AAE en tant que Volontaire Aspirant en passant avec un SIGYCOP Y4 (Y5 nécessaire ou Y4 pour spécialité Renseignement)
  2. Se faire opérer une fois dans l'AAE : devenir Y6 mais du coup en contrat ?

=> J'y vois un double avantage potentiel : je passe mon année d'attente au meilleur endroit du monde pour se préparer à devenir officier dans l'AAE + potentiellement mon Y6 lié à l'opération PKR ne dure que 6 mois car militaire au moment de l'opération (mais ça à confirmer avec médecin militaire) / Néanmoins je ne sais si c'est possible ?

- Au delà du SIGYCOP Y3, je ne perds pas de vue que d'autres inaptitudes se cachent tapies dans l'ombre. L'AAE a encore d'ouvert au recrutement en cette fin d'année 2022, des postes de CPA MTA (Militaire Technicien de l'Air). Que pensez-vous de : déposer un dossier de candidature MTA CPA afin de pouvoir passer le CSO et de "sonder" son aptitude à passer les qualifications/aptitudes pour le poste de CPA (qui sont donc les mêmes pour MTA ou OSC = aptitude TAP) ?

Est-ce mal vu d'un point de vu de l'armée ? Deux réflexions par là :

  1. Option 1 : le candidat n'est pas réellement intéressé par ce poste MTA mais vient sonder quels sont les éléments potentiels bloquant son aptitude TAP car il est très motivé de rejoindre en OSC => pas de sujet même si je refuse une offre (peu probable cependant car Y4 certain)
  2. Option 2 : le candidat n'est pas un vrai candidat intéressé par le poste, il a juste pris la place d'un autre vrai candidat durant ce CSO, très mauvaise attitude = blacklistage

De plus, est-ce que nos éventuels "échecs" aux CSO restent dans un hypothétique dossier militaire et pouvant nous pénaliser par la suite  (ex.: ce candidat a déjà échoué à cette sélection -> malus dans son dossier actuel)

_______________________________________

J'en ai fini,

Pavé César !

Edited by Athan
Link to comment
Share on other sites

Ton post est tellement bien écrit que seul un spécialiste peut intervenir .😁.

A mon niveau et d'instinct je dirai que la ressource leur permet d'avoir des profils sans aucune réserve médicale. Et alors déposer un dossier MTA avec un bac+6 pour je ne sais quelle pseudo raison les mecs vous allez me tuer .J'en peux plus  

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Juste pour passer la visite médicale ! 😄

Avec quelque soit l'issue des sélections, un refus de ma part de signer en MTA. 

 

Je ressortirai de là avec l'information pour savoir si oui/non je suis apte TAP hors SIGYCOP Y3.

S'il n'y a que Y3 qui bloque, ca peut valoir le coup d'attendre un an post-opération myopie.

En revanche si je vois que ça bloque pour autre chose que je n'avais pas soupçonné (hanche, cheville, souffle au coeur que sais-je), je n'attends pas un an pour le découvrir et je suis fixé dès à présent que CPA sera impossible pour moi > direction une autre spécialité sans forcément faire une opération myopie.

Edited by Athan
Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Yann pyromane a dit :

Et alors déposer un dossier MTA avec un bac+6 pour je ne sais quelle pseudo raison les mecs vous allez me tuer .J'en peux plus  

Pour rebondir, l'armée est parfois trop "la grande muette" ce qui amène très certainement certains candidats à vouloir, par des voies détournées, dénicher des informations que personne ne veut/peut leur donner. C'est très frustrant (j'ai été et suis toujours dans ce cas) et en plus ça n'arrange pas l'institution. Cela peut en effet provoquer une part d'auto-censure de la part de candidats qui seraient passés mais d'autres usent de techniques, comme veut le faire Athan, qui impliquent un investissement, même minime, des armées (acheminement au CSO, RH pour traitement du dossier, mobilisation du médecin militaire etc.).

Un modèle à revoir peut-être ?

Dranouki

Link to comment
Share on other sites

L'INSTRUCTION N° 700/DEF/DCSSA/PC/MA relative à l'aptitude médicale à la pratique du parachutisme militaire du 8 octobre 2015 dispose =

" 2.1.3. Examen ophtalmologique.

Lors de l’expertise initiale :

  • l'acuité visuelle, sans correction, doit être égale ou supérieure à 3/10 pour chaque œil ou 4/10 et 2/10 ou 5/10 et 1/10 ;

  • l’acuité visuelle, avec correction, doit être égale ou supérieure à 8/10 pour chaque œil ou 7/10 et 9/10 ou 10/10 et 6/10 ;

  • le degré d'amétropie ne doit pas dépasser -3 ou +3 dioptries ; les erreurs à la lecture des tables pseudo-iso chromatiques sont tolérées en l'absence de confusion franche entre les feux vert et rouge ;

  • le champ visuel binoculaire horizontal, réalisé au doigt par confrontation, ne doit pas être inférieur à 140° et/ou champ visuel vertical inférieur à  60° ;

  • le sens du relief (test TNO) doit être satisfaisant.

Toute affection chronique et/ou évolutive de l'œil et de ses annexes est incompatible avec l’aptitude.

En ce qui concerne la chirurgie réfractive, le classement Y est déterminé selon l’index 248 de l’arrêté de seconde référence. Toute chirurgie réfractive datant de moins de six mois ou toute chirurgie pratiquée avant l’âge de 20 ans et jusqu’à 21 ans est une cause d’inaptitude.

Lorsque la chirurgie date de plus de six mois et que le candidat a plus de 21 ans :

  • en expertise médicale initiale réalisée dans le cadre d’un recrutement dans les armées, un avis spécialisé est systématiquement recherché ;

  • en visite d’admission en cours de carrière, en l’absence d’un avis spécialisé, celui-ci est systématiquement recherché. Dans l’éventualité où cette expertise aurait déjà été réalisée, la décision d’aptitude est la suivante :

    • Y = 2 apte ;

    • Y = 3 nouvel avis spécialisé si le spécialiste ne s’est pas prononcé sur l’aptitude TAP lors de la première expertise ;

    • Y > 3 inapte.

Après 40 ans, en expertise initiale et de réadmission, un examen du fond d'œil ainsi que la prise de la pression oculaire sont pratiqués systématiquement.".

Partant de là, vous en tirez les conclusions qui s'imposent.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Merci, j'ai bien pris connaissance de ce texte, BTX. Je vous ai lu de nombreuse fois dans divers sujets l'avoir reporté.

Mes questions découlaient justement de ces informations, elles allaient dans son prolongement.

Inaptitude (Y6), oui certes, pendant un an (LASIK) ou six mois (PKR), mais qu'advient il si je ne fais l'opération qu'une fois intégré dans l'armée ? Exemple : Volontaire Aspirant intégré car Y5 nécessaire, puis opération de myopie => y a-t-il rupture du contrat ?

Le reste portait sur votre sentiment vis-à-vis d'un candidat qui vient au CSO mais n'est pas réellement intéressé par le poste, car voulant juste tester son aptitude TAP ?

 

Edited by Athan
Link to comment
Share on other sites

Je ne vois pas un officier servir en ayant subi x opérations aux  yeux plus tout le temps d'inaptitude à chaque fois .Je ne pense pas que le corps médical prennent du temps pour çà.Ils vont prendre directement des profils qui correspondent au futur poste .Pas de complications la ligne droite .

entre les admis directs , les ema , les candidats osc qui voient comme des aigles ( si on peut dire ) ils ont largement de quoi combler les besoins.

Tu devrais rester ouvert sur d'autres spécialités car çà risque de tourner court

Link to comment
Share on other sites

Ahah bien vu ça. Je crois bien que ça sera ce que je vais faire.

Je vais tenter de me débrouiller pour passer un SIGYCOP complet d'un médecin militaire (en HIA, postuler en Préparation Militaire Parachutiste de 12 jours dans l'AdT, postuler a la prochaine offre OSC CPA... Voir a celle de MTA si si j'insiste Yann x) )

Juste histoire d'avoir un SIGYCOP qui me dit : "Ok il n'y a que la vue qui bloque" >>> go opération et on se revoit l'année prochaine pour de bon

 

Link to comment
Share on other sites

Bac + 6 pour devenir OSC Fusco, en toute honnêteté, quel gâchis! Que cherchez vous en tant que Fusco OSC dans l'armée? J'espère que vous avez conscience qu'un officier Fusco ne met pas trop les pieds sur le terrain... à moins de partir au CPA 10. Et encore, ce ne sont pas tous qui y vont...

Est-ce que c'est votre aspiration rester dans un bureau à faire de la gestion de personnel?

A savoir qu'effectivement il n'y a aucun manque d'officiers Fusco, contrairement aux MTA et Sous-officiers. Ils ont largement la main d’œuvre entre les OSC, les EMA, les directs, les "dégagés de leurs spés", et j'en passe.

Concernant les HIA, eux ils commencent à avoir marre des futurs candidats qui les prennent pour des CSO. Ces candidats qui viennent prendre des RDV et qui prennent la place de gens qui auraient peut-être réellement besoin juste pour leur demander s'ils sont ou non aptes à quelque chose.

Donc forcément qu'ils vous demandent un papier d'un médecin, c'est la procédure normale pour la prise d'un rendez-vous chez un spécialiste, et cela que ça soit en HIA ou ailleurs, c'est la même chose.
Les candidats ne devraient avoir des RDV en HIA que suite à une demande d'un médecin d'un CSO, ou suite à une demande de surexpertise, après passage au CSO, qui doit être accordée.

Un candidat doit déposer une candidature, se présenter au CSO, le CSO déterminera une aptitude initiale et déterminera le besoin d'un candidat d'aller voir un spécialiste militaire. Le médecin du CSO sera aussi en mesure de répondre aux questions du candidat sur son aptitude.

En gros, ça devient comme les gens qui vont aux urgences pour un rhume.
Selon le médecin, on peut être bien accueilli ou pas.

Je ne vais même pas parler de l'idée totalement incohérente de déposer un dossier MTA pour voir si vous êtes apte..... autant déposer un dossier OSC direct... vous aurez exactement la même réponse.....

Le 17/11/2022 à 21:09, Dranouki a dit :

Pour rebondir, l'armée est parfois trop "la grande muette" ce qui amène très certainement certains candidats à vouloir, par des voies détournées, dénicher des informations que personne ne veut/peut leur donner. C'est très frustrant (j'ai été et suis toujours dans ce cas) et en plus ça n'arrange pas l'institution. Cela peut en effet provoquer une part d'auto-censure de la part de candidats qui seraient passés mais d'autres usent de techniques, comme veut le faire Athan, qui impliquent un investissement, même minime, des armées (acheminement au CSO, RH pour traitement du dossier, mobilisation du médecin militaire etc.).

Un modèle à revoir peut-être ?

Dranouki

Expliquez-nous quelle information personne ne veut ou peut donner? Toutes les informations sont publiques, accès ouvert à tout le monde, et la question de l'aptitude est donnée lors d'un passage au CSO. Aucun mystère, aucune information cachée...

  • Thanks 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

L'arrivée espérée de Malina ..espérons que l'avis du personnel d'active aura le dernier mot sinon ben tant pis ...Bac+6 et même pour avoir des certitudes d'aptitude tenter ce coup là no way.

En plus un gars brillant qui aurait accès à toutes les plus belles carrières non tap qui existent ...rien d'extraordinaire que le saut j'ai eu bien plus peur sur des parois avec 200 mètres de vide en dessous et le major du pghm qui te dit " le nœud t'es bon ?..." humour de secouriste ...

La cyber defense , les sic ...etc..mon dieu que de possibilités

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Malina a dit :

Aucun mystère, aucune information cachée...

Rien ne reste caché effectivement, loin de moi l'idée d'insinuer cela, je me serais mal exprimée. Je sous-entendais que parfois les informations qu'un candidat recherche sont très difficile d'accès (mais bon, avec de la motivation on trouve) ou que parfois M. X dit ceci et Mme. Y dit autre chose (chaque fois des conseillers CIRFA qui ont donc une légitimité). Il m'est aussi arrivé qu'un conseiller me donne une info qui s'est avérée être erronée. Or, l'idée de revérifier ce qu'un professionnel m'a dit ne m'avait pas traversé l'esprit à l'époque et c'est bien dommage. 

Un exemple me vient : les barèmes sportifs aux tests officiers dans l'AdT ont changé l'année dernière. Pourtant sur le site officiel de Saint-Cyr, il y avait encore ceux des années précédentes. En tant que candidate je partais du principe que les textes Legifrance cités sur leur site étaient justes. Il s'est avéré que non... avoir 20 avec 5 tractions contre 12 ajd ça ne se rattrape pas en 1 mois. 

Un autre exemple : plus jeune mon rêve était d'être pilote de chasse mais on m'a découvert une très légère myopie (-0,25 dioptries à chaque oeil). Je m'en vais voir une conseillère au CIRFA dans l'optique de passer les tests et elle me dit finalement que malheureusement je dois abandonner mon rêve car Y2 ça passe pas. Soit, le coup est dur mais ce n'est pas la fin du monde. Mais là que vois-je dans ce sujet ? Y2 c'est à partir de -0,5 dioptries. J'étais donc à l'époque en Y1 (ajd je suis passée à -0,75), j'aurais peut-être pu le tenter. Ce qui est fait est fait mais c'est dommage.

On pourra me reprocher de ne pas m'être renseignée par moi-même, de ne pas avoir cherché de 2ème avis mais lorsque l'on va voir un professionnel on s'attend à une réponse professionnelle. Je n'ai pas tendance à remettre en question ce qui m'est dit au CIRFA.

Edited by Dranouki
Link to comment
Share on other sites

Le 19/11/2022 à 00:52, Athan a dit :

Je vais tenter de me débrouiller pour passer un SIGYCOP complet d'un médecin militaire (en HIA, postuler en Préparation Militaire Parachutiste de 12 jours dans l'AdT, postuler a la prochaine offre OSC CPA... Voir a celle de MTA si si j'insiste Yann x) )

Juste histoire d'avoir un SIGYCOP qui me dit : "Ok il n'y a que la vue qui bloque" >>> go opération et on se revoit l'année prochaine pour de bon

Quelle triste manière de vouloir entrer dans la vie militaire où tout doit être droit, mais le faire en utilisant une voie super "courbe", super compliquée pour entrer dans un monde de simplicité

Une manière basée sur la tromperie pour entrer dans un monde basé sur la droiture et le respect

Il y a 6 heures, Yann pyromane a dit :

La cyber defense , les sic ...etc..mon dieu que de possibilités

Ah non, je ne veux pas d'un gars pareil en cyberdéfense : il tenterait de tromper tout le monde et se ferait rouler par un enfant : au final un danger public

  • Like 1

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

en utilisant une voie super "courbe", super compliquée pour entrer dans un monde de simplicité

En géométrie riemannienne, la courbure scalaire (ou scalaire de Ricci) est un des outils de mesure de la courbure d'une variété riemannienne.

il est ingénieur lui aussi  çà doit être des restes de sa formation éviter la ligne droite .😂

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Yann pyromane a dit :

çà doit être des restes de sa formation éviter la ligne droite

Un véritable ingénieur honnête n'évite pas la ligne droite. Il prend les lignes tordues dans ses puissantes mains, les rend droites d'une main et salue son chef de l'autre.   :)

 

  • Haha 2

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Dranouki a dit :

Rien ne reste caché effectivement, loin de moi l'idée d'insinuer cela, je me serais mal exprimée. Je sous-entendais que parfois les informations qu'un candidat recherche sont très difficile d'accès (mais bon, avec de la motivation on trouve) ou que parfois M. X dit ceci et Mme. Y dit autre chose (chaque fois des conseillers CIRFA qui ont donc une légitimité). Il m'est aussi arrivé qu'un conseiller me donne une info qui s'est avérée être erronée. Or, l'idée de revérifier ce qu'un professionnel m'a dit ne m'avait pas traversé l'esprit à l'époque et c'est bien dommage. 

Un exemple me vient : les barèmes sportifs aux tests officiers dans l'AdT ont changé l'année dernière. Pourtant sur le site officiel de Saint-Cyr, il y avait encore ceux des années précédentes. En tant que candidate je partais du principe que les textes Legifrance cités sur leur site étaient justes. Il s'est avéré que non... avoir 20 avec 5 tractions contre 12 ajd ça ne se rattrape pas en 1 mois. 

Un autre exemple : plus jeune mon rêve était d'être pilote de chasse mais on m'a découvert une très légère myopie (-0,25 dioptries à chaque oeil). Je m'en vais voir une conseillère au CIRFA dans l'optique de passer les tests et elle me dit finalement que malheureusement je dois abandonner mon rêve car Y2 ça passe pas. Soit, le coup est dur mais ce n'est pas la fin du monde. Mais là que vois-je dans ce sujet ? Y2 c'est à partir de -0,5 dioptries. J'étais donc à l'époque en Y1 (ajd je suis passée à -0,75), j'aurais peut-être pu le tenter. Ce qui est fait est fait mais c'est dommage.

On pourra me reprocher de ne pas m'être renseignée par moi-même, de ne pas avoir cherché de 2ème avis mais lorsque l'on va voir un professionnel on s'attend à une réponse professionnelle. Je n'ai pas tendance à remettre en question ce qui m'est dit au CIRFA.

Concernant le médical, il ne faut jamais se fier au CIRFA, ils ne sont pas médecins. Raison pour laquelle il faut toujours déposer son dossier et c'est au médecin de trancher.
Perso j'étais sûre d'être inapte TAP à cause de ma légère scoliose, au final c'est passé crème...

Effectivement les informations changent souvent et parfois même nous (les professionnels) ne sommes pas toujours au courant... cela est un problème qui concerne tout le monde... les sites ne sont effectivement pas forcément mis à jours, même si je suis d'accord, il le faudrait.

Je ne vous reproche rien. La seule chose que je vous "reproche" c'est de ne pas avoir déposé un dossier pilote alors que c'était votre souhait. C'est une erreur à jamais commettre. Il faut toujours essayer. Au pire, il y aura le 2ème et 3ème choix (voire plus, après).

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Malina a dit :

La seule chose que je vous "reproche"

Je me la reproche à moi aussi, mais bon on apprend de ses erreurs et je n'ai plus commise celle-là depuis (j'ai osé candidater à Saint-Cyr par exemple). 

Et puis, ce forum permet justement de pouvoir poser ses questions et d'avoir des conseils voire des réponses :) 

Bien à vous.

Dranouki

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 18/11/2022 à 14:56, Yann pyromane a dit :

Mais oui c'est çà bac +6 et finir 2ème pompe ...Quel tableau .😂

Pour moi cela ne me pose pas de souci. L'erreur d'aiguillage vient peut etre de son orientation dans le civil. Je connais qqun qui a un niveau bac+6  mais qui n'a pas éte pris en osc . Apres avoir fini major de sa fmir et de son came devant des hommes, elle a rejoint l'active comme evat et s'y épanouis. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

ça reste un gâchis énorme. De temps, et financier. Ces 6 ans d'études supérieures ne sont pas gratuites ni pour l'étudiant et sa famille, ni pour l’État... C'est un énorme problème dans cette société qui coûte plusieurs millions à la France chaque année.

  • Like 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...