Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

le retour de l'artillerie de DCA?!


NeoNavy
 Share

Recommended Posts

Quand on voit le prix d'un drone/missile de croisière en rapport avec le prix d'un missile antiaérien, on se demande si ce ne serait pas utile d'étudier le retour de l'artillerie de DCA "gros calibre"?!

Je pars du constat que les systèmes de visé et calculateur de tir sont particulièrement performant et les missiles de croisière et drone suicide volent généralement en ligne droite à une altitude qui doit encore être accessible à de l'artillerie de gros calibre (et qui coûte mille fois moins cher que des missiles anti-missile).

Bref, si on veut qu'une défense soit efficace il faut qu'elle coûte moins cher que le système utilisé pour attaquer (pour ne pas tomber à cour de munition avant l’ennemie!) aussi je pense qu'il serait peut être utile d'envisager de remettre ce système de défense au goûts du jour...

 

Link to comment
Share on other sites

Les drones et missiles de croisière ne volent pas à très haute altitude, max quelques centaines de mètres, ils suivent la plupart du temps le relief du terrain pour être le moins possible détectables par des radars au sol, en points hauts ou même aéroportés. Ils ne volent généralement pas en "ligne droite" de façon continue.

Quel que soit le moyen utilisé (canon, missile, laser, ...) pour abattre une telle menace , il faut d'abord le détecter, ce qui ne peut se faire qu'avec des radars et systèmes optiques très précis et capables de faire la différence entre des échos parasites, des oiseaux, des drones, ... Rien que ce système de détection coûte un pont et nécessite des équipages très qualifiés.

Plusieurs modèles de canons AA existent encore comme le 40 CTA de Thalès qui va équiper certains bâtiments de la marine nationale et peut-être l'armée de Terre, l'allemand Rheinmetall dispose d'un très efficace système à base de canons de 30 ou 35 mm (le Skyranger), chez Oto-Melara/Leonardo existe un canon automoteur de 76 mm ... Donc le canon continue d'exister comme moyen AA.

L'obus est certes moins cher qu'un missile, mais il faut prendre en compte "la solution complète" et également la menace à protéger, protéger une centrale électrique coûtant des dizaines de millions d'€ vaut peut-être la peine de tirer 3 missiles à 500.000 € pièce ... si on est sûr ou presque d'abattre la menace.

Les canons, surtout les plus gros amènent aussi un risque non négligeable, avec les retombées des munitions n'ayant pas atteint la cible, qui peuvent faire de gros dégats sur les infras et populations civiles, surtout si les obus sont d'assez grosse taille (90 mm et plus), et par définition les canons AC tirent en rafale en espérant qu'au moins une munition touche la cible, bien que les munitions à fusée de proximité se développe dans le domaine anti-aérien.

Donc en fait la combinaison de différents moyens anti-aériens semble être la meilleure solution qui s'impose.

Clairon

Edited by Clairon
  • Like 3

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

Je doute que les drones iraniens ou que les missiles "basique" suivent le relief du sol (pour passer sous les radars), car cela impose une technologie beaucoup trop cher. Le plus simple pour la très grande majorité des missiles/drone est simplement de voler ("très") haut pour éviter les reliefs et de tomber seulement sur la cible, d'où l'intérêt d'une artillerie de défense aérienne (avec un calibre adapté à l'altitude de vol habituel/maximal de ces engins).

La très grande majorité des missiles russes sont détecté, c'est bien la preuve qu'ils ne se collent pas au terrain!

Pour moi une artillerie de DCA a surtout pour vocation de lutter "à moindre coût" contre les menaces "les moins dangereuses"... Car si on crame des Mistral (à 300000 euros pièce) pour flinguer des drones iraniens (à 20000 euros pièce) il est claire qu'on va finir à cour de munition avant eux! Et ce qui se passe en Ukraine n'est que le prémisse des guerres du futur (Taïwan développe de nuage de quelques milliers de drones pour saturer les radars, leurrer les missiles ou simuler des avions/missiles), il faut donc être capable de proposer une défense proportionner à l'attaque pour éviter de gaspiller des ressources sur des cibles de faible valeur.

Pour reprendre votre exemple de protection d'une centrale électrique: si votre adversaire peut lancer 15 fois plus d'attaques pour le même prix que vous en détruisez 1 seule, il finira toujours par gagner! Les obus sont plus facile à produire et à (re)charger que les missiles, et ce n'est que si on arrive à fabriquer 20 fois plus d'obus que lui ne peut fabriquer de missiles/drones qu'on aura une chance de faire une défense efficace et durable.

Et pour ce qui est des retombées de munition, "normalement" des obus de DCA ont de fusées chronométriques en plus d'éventuelle fusée de proximité donc (si pas de mauvais fonctionnement) ils finissent toujours par péter avant de retomber. Pour les canons de plus gros calibre (ne pouvant tirer en rafale) il faudrait des fusées chronométrique électronique pour régler l'explosion à la distance la plus proche de l'objectif (comme le faisait la FLAK sur les bombardier alliés).

Si il existe (déjà) des canons capable de faire ce travail je pense que le plus dur reste d'identifier la menace pour la traiter avec le bon système ("le moins cher").

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, NeoNavy a dit :

Le plus simple pour la très grande majorité des missiles/drone est simplement de voler ("très") haut pour éviter les reliefs et de tomber seulement sur la cible, d'où l'intérêt d'une artillerie de défense aérienne (avec un calibre adapté à l'altitude de vol habituel/maximal de ces engins).

Les drones iraniens disposent d'un guidage GPS, les russes ont spécialement adapté l'engin pour le signal Glonass, et n'importe quel chips GPS peut indiquer l'altitude à quelques mètres près, même un bête téléphone portable, donc guider un drone en fonction de l'altitude n'est pas si sorcier.

Les "vrais" missiles de croisières approchant Mach 1 avec une charge de plusieurs centaines de kg et une portée de plusieurs centaines de kilomètres coutent aussi une fortune, les intercepter avec des missiles "couteux" est simplement une guerre "de riches" et le jeu en vaut la chandelle.

Pour les drones à bas coût type Sh-136 Iraniens, des canons mitrailleurs de moyen calibre (25 à 40 mm) avec fusée de proximité ont largement la portée pour atteindre ces bestioles, ce qui compte c'est la détection, les tests présentés par différents acteurs (Raytheon, Rheinmetall, Thales, ...) même sur des drones de petite taille montre que l'interception marche, le plus dur est la détection.

Les autres pistes intéressantes pour les "petits" drones sont les lasers (problème de puissance électrique emportée) et les roquettes à guidage laser.

Maintenant à mon avis développer un canon de 90 mm ou plus AA optimisé anti-drones, n'a que peu de valeur devant le coût du programme et l'existence de nombreuses solutions équivalentes déjà testées. 

Quand aux canons de plus gros calibre ne pouvant tirer en rafale, bof ... le 100 mm mle 68 qui équipait pas mal de batiments de la flotte française, pouvait tirer jusqu'à 78 cps/à la min ...

Clairon

  • Like 3

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

Ok, merci pour ces informations, effectivement vos arguments sont convainquant.

Par contre, le 100mm ne tire pas à 78cps/min!!! Au mieux il tire 7 ou 8 coups minutes (juste le temps de vider le chargeur puisqu'il faut minimum 1 minute pour recharger)!

Link to comment
Share on other sites

spacer.png

Technical data:
Manufacturer: GIAT (now Nexter Systems)
Caliber: 100 mm
Barrel lenght: 5,5 meters = 55 calibers long
Weight: 22 metric tons
Elevation: 29°/s
Traverse: 40°/s
Rate of fire: 78 rounds/min.
Muzzle velocity: 870 m/s
Range: 17000 meters, max. / 6000 meters aerial targets / 12000 meters surface targets

Variants:
modèle 53
modèle 64
modèle 68
modèle 100TR

 

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...