Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

L’armée de l’Air et de l’Espace a reçu son premier Rafale au standard F4.1


Recommended Posts

https://www.opex360.com/2023/03/05/larmee-de-lair-et-de-lespace-a-recu-son-premier-rafale-au-standard-f4-1/

rafalef4-20230305.jpg

En janvier 2019, le ministère des Armées notifia à Dassault Aviation un contrat de développement et d’intégration du standard F4 du Rafale, d’une valeur de 2 milliards d’euros.

Cette nouvelle version devait reposer sur quatre piliers : la connectivité, l’engagement, la disponibilité ainsi que la détection et la lutte contre les menaces, avait-il été expliqué à l’époque.

« Ce standard F4 est un saut technologique, un saut industriel, un saut stratégique. Il constituera une première étape pour le combat collaboratif connecté multiplateformes et donc vers le système de combat aérien du futur [SCAF] », avait résumé Florence Parly, alors ministre des Armées.

Quatre ans plus tard, le premier Rafale porté au standard F4.1 – un Rafale B – a été livré à l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE], plus précisément au Centre d’expertise aérienne militaire, installé sur la base aérienne [BA] 118 de Mont-de-Marsan.

Il reviendra ainsi à l’Escadron de chasse et d’expérimentation 1/30 Côte d’Argent de prononcer la première capacité opérationnelle [PCO] puis la mise en service opérationnelle de cette nouvelle version, attendue en octobre prochain.

Ce premier Rafale F4.1 « fait partie des F3R que l’on a envoyé au Centre d’essais en vol de la Direction générale de l’armement, à Istres, pour leur transformation logicielle », a expliqué le lieutenant-colonel Guillaume, le commandant en second de l’ECE 1/30 Côte d’Argent, sur le site de l’AAE. « D’autres avions tous neufs sortiront directement des chaînes de production Dassault, et viendront compléter le parc de chasseurs envoyés progressivement à Istres pour leur passage du standard F3R au F4.1 », a-t-il précisé.

Un second Rafale F4.1 sera livré très prochainement au CEAM, ce qui permettra d’enchaîner les vols en vue de « l’adoption » de ce nouveau standard. « L’objectif est de prononcer cette dernière afin que les aéronefs puissent être utilisés par les pilotes de la 30ème Escadre de chasse, dans le délai le plus court possible », a soutenu le lieutenant-colonel Guillaume.

Pour rappel, les apports du standard F4 du Rafale sont nombreux. Doté d’une passerelle multiniveaux [E-SNA pour Extension du Système de Navigation et d’Armement] de nouvelle génération, de la radio CONTACT et d’une solution de transmission par satellites [SATCOM] via Syracuse IV, il permettra d’utiliser le viseur de casque SCORPION.

En outre, son Système de Protection et d’Évitement des Conduites de Tir du RAfale [SPECTRA] sera amélioré, de même que son radar à antenne active AESA] RBE-2, lequel disposera de nouvelles fonctionnalités, comme le mode GMTI [Ground Moving Target Indicator] pour la détection et la poursuite de cibles au sol. Enfin, il pourra emporter l’Armement Air-Sol Modulaire [AASM] adapté à un corps de bombe de 1000 kg [AASM 1000].

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

https://www.opex360.com/2023/03/27/le-rafale-porte-au-standard-f4-1-a-ete-qualifie-par-la-direction-generale-de-larmement/

Le Rafale porté au standard F4.1 a été qualifié par la Direction générale de l’armement

rafalef4-20230327.jpg

Quatre ans après avoir notifié à Dassault Aviation le contrat relatif à son développement, le ministère des Armées a annoncé que la Direction générale de l’armement [DGA] venait de prononcer la qualification du Rafale porté au standard F4.1.

« La qualification de ce standard a mobilisé plusieurs centres d’expertise et d’essais de la DGA, en lien avec des équipages d’essais de la Marine nationale, de l’armée de l’Air et de l’Espace [AAE] et de Dassault Aviation », a-t-il souligné.

La première campagne d’essais en vol du Rafale F4.1 a été réalisée en avril 2021, sous la responsabilité de DGA « Essais en vol », depuis la base aérienne [BA] 125 d’Istres. Elle a ensuite été suivie par de « nombreux essais dans le domaine de la guerre électronique, de la tenues aux environnements aéronautiques et des armements », menée notamment par DGA Maîtrise de l’Information, DGA Techniques aéronautiques et DGA Essais de missiles.

Pour rappel, le standard F4.1 fait entrer le Rafale dans l’ère du combat collaboratif, grâce à des « capacités accrues d’échanges » de données, ce qui suppose une meilleure protection contre les menaces « cyber ».

En outre, il marque une évolution capacitaire majeure, avec
l’intégration du viseur de casque SCORPION [fourni par Thales], une conduite de tir améliorée pour mieux exploiter le potentiel du missile air-air Meteor [qui pourra être « géré » par un autre avion que le « tireur », précise le ministère], un Système de Protection et d’Évitement des Conduites de Tir du RAfale [SPECTRA] plus évolué et un radar à antenne active [AESA] RBE-2 encore plus performant.

Enfin, dotés de nouvelles fonctionnalités, comme le mode GMTI [Ground Moving Target Indicator] pour la détection et la poursuite de cibles au sol, le Rafale F4.1 pourra emporter l’Armement Air-Sol Modulaire [AASM] adapté à un corps de bombe de 1000 kg [AASM 1000].

Cette qualification du Rafale F4.1 a été prononcée le 13 mars, alors qu’un premier avion porté à ce standard venait d’être livré au Centre d’expertise aérienne militaire [CEAM] de Mont-de-Marsan, l’Escadron de chasse et d’expérimentation 1/30 Côte d’Argent étant chargé des essais devant permettre de prononcer sa première capacité opérationnelle [PCO].

Cette expérimentation opérationnelle concerne également l’aéronautique navale. Un Rafale Marine F4.1 doit d’ailleurs embarquer à bord du porte-avions Charles de Gaulle pour des essais prévus au cours de ce printemps. Sans doute que ceux-ci auront lieu à l’occasion d’une campagne de qualification à l’appontage de jeunes pilotes… puisque le navire sera ensuite immobilisé en mai pour un arrêt technique devant durer environ huit mois.

« Fruit de travaux conduits en plateau par la DGA, les états-majors d’armées et la Direction de la maintenance aéronautique [DMAé] en collaboration avec l’industrie, le standard F4 s’inscrit dans la logique de développement incrémental du Rafale, pour lui permettre de rester au meilleur niveau face à l’évolution des besoins nationaux et à l’export », a rappelé le ministère des Armées, précisant que tous les Rafale de l’AAE et de la Marine nationale seront « progressivement » à ce nouveau standard.

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...