Plus que de simples vêtements types treillis d’occasion ou les fameuses rangers déjà portés , les surplus militaires proposent désormais un catalogue très vaste. Il en existe aussi bien en boutique en ville qu’en ligne sur internet. Par ailleurs, le concept de surplus militaire, autrefois stock US ou stock américain, a bien évolué depuis le lendemain de la guerre de sécession aux Etats-unis.

Définition du surplus militaire

Un surplus militaire désigne tout objet, accessoire, ou vêtement issu d’un stock des armées. Autrement dit, les fournisseurs des boutiques (qu’elles soient physiques ou en ligne) sont les mêmes que ceux des forces armées. On peut ainsi trouver des objets et tenues militaires en provenance de France, des États-Unis, de Russie, ou même d’autres pays.

Il s’agit originellement d’une vente de produits d’occasion exclusivement, et dont l’usage est obsolète. Aujourd’hui, les boutiques vendent aussi bien des objets ayant déjà servi, que du neuf. Il est même bien plus courant de trouver du neuf à la vente. Les occasions les plus anciennes se font de plus en plus rare. Les prix peuvent d’ailleurs augmenter selon l’état du produit.

Les stocks sont accessibles à tous les particuliers : adepte du survivalisme, sportif, amateur d’airsoft, simple collectionneur, etc. Tous pourront acheter les articles militaires ou assimilés sans restriction en première approche. Cependant, il existe une exception. Si un objet ou un vêtement est doté d’un marquage officiel, il est alors demandé de présenter une carte professionnelle. En effet, dans ce cas précis, la vente sera réservée aux professionnels pouvant attester de leur activité.

Attention toutefois, car ces produits sont strictement réservés à un usage personnel. En effet, la loi sanctionne le port illégal d’uniforme.Il s’agit même d’un délit mentionné par l’article 433-15 du Code Pénal. La loi du 5 août 2013 précise en ces termes qu’il ne doit y avoir aucune “ressemblance de nature à causer une méprise dans l’esprit du public”. La violation de cette loi par les personnes ne faisant ni partie de la police nationale, ni de l’armée, expose à 6 mois d’emprisonnement et 7 500 € d’amende. Il convient donc de réserver l’usage du surplus dans un cadre privé.

Histoire du surplus militaire

La vente d’articles militaires trouve son origine après la guerre de sécession mais se répand au lendemain de la Première Guerre Mondiale. Les boutiques proposant ce type d’objets et vêtements se sont cependant développées davantage après la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Suite au passage des soldats américains en France, de nombreux accessoires, équipements, et vêtements leur sont devenus inutiles.

tenue-2-guerre-mondiale

Formant un stock considérable devenu obsolète, des magasins se sont spécialisés dans leur revente. En effet, étant parfois dans l’impossibilité de rentrer aux États-Unis avec tout leur matériel, les soldats ont choisi de le vendre aux Français. Ces derniers l’ont à leur tour revendu en boutique. C’est ainsi que sont nés les surplus militaires. Mais à qui s’adressait alors ce type de vente ?

Replaçons-nous dans le contexte de l’époque. Après la guerre, la France était dans une situation économique difficile et de nombreux Français avaient tout perdu. Cela représentait pour la population une opportunité de se vêtir et acquérir du matériel nécessaire au quotidien à prix réduit, puisque vendu d’occasion.

De plus, c’est à partir de cette époque que les États-Unis ont commencé à populariser une image idéalisée de leur pays, et de leurs soldats héroïques. Les boutiques ont alors connu un certain succès populaire. Elles étaient souvent surnommées “stocks américains”, ou bien “surplus américains” du fait de la provenance de leurs produits.

Types de surplus militaires

Il existe une très grande diversité d’articles pouvant être acquis dans un surplus militaire. Parmi les vêtements, toute la tenue d’un soldat ou presque peut être mise en vente : treillis militaire, écusson, képi, casque, chaussures, etc. On trouve également des objets du quotidien et matériels de rangement tels que des caisses, des trousses de premiers secours, ou même des peignes.

Presque tous les équipements d’un militaire peuvent être achetés. Les stocks peuvent provenir de tous les corps d’armée, mais aussi de la police nationale. Au fil du temps, les boutiques spécialisées se sont ouvertes et ont proposé des articles de provenances diverses. Il n’y a plus de distinction de nationalité, et on trouve aussi bien des produits issus de stocks américains, que français, ou d’autres pays.

Il est à noter que dans le cas d’articles d’occasion, il est très fréquent d’en trouver en mauvais état. Même détériorés, tous les produits peuvent cependant être proposés à la vente, y compris le fameux treillis F3 sorti en 2019 et destiné à devenir la norme de la tenue du militaire français en 2020. Il faut donc soigneusement inspecter l’article désiré avant d’acheter. De cette façon, une tenue militaire d’occasion très ancienne, mais en parfait état, pourra avoir plus de valeur qu’une neuve. En effet, des objets verront leur valeur augmenter s’ils sont dans un état proche de l’originel, alors qu’ils datent parfois de plusieurs décennies.

Les surplus les plus recherchés sont généralement ceux datant de la Première et Seconde Guerre Mondiale. Les matériels modernes étant encore très répandus, leur stock est important, et le prix reste à l’inverse accessible.

Évolution du concept

Si les boutiques ne vendaient originellement que du matériel d’occasion issu du stock des armées, aujourd’hui ce genre de boutique est rare. Les magasins de ce type ont évolué et proposent bien plus souvent des articles neufs, n’ayant donc jamais servi. Le type d’article a également évolué.

En plus des habituels képis et autres treillis militaires, il est désormais possible d’acquérir tout type d’objets en rapport avec cet univers. On trouve même des objets ne faisant pas partie des stocks militaires à proprement parler. Certaines enseignes vendent ainsi des badges, casquettes, etc. Il est tout à fait possible d’acheter par exemple un porte-clé en forme de cartouche, alors que celle-ci est factice.

Une anecdote permet d’illustrer cette évolution. Pour exemple, une célèbre enseigne de bricolage était à l’origine une boutique surplus militaire. Fondée par Adolph Leroy et Rose Merlin en 1923, l’entreprise vouait son activité entière au surplus et s’appelait alors “Stock américain”. Grâce au succès qu’elle a rencontré, elle a pu évoluer vers la vente de matériaux de construction. L’enseigne a abandonné depuis plusieurs années la vente de produits d’occasion, et est maintenant totalement dédiée au monde du bricolage. Il s’agit d’un bel exemple de diversification des surplus militaires originels.

Boutique surplus militaire

Si les surplus étaient à l’origine des revendeurs à bas prix de stocks obsolètes des armées, cela a changé depuis quelques années. Le port du treillis et des chaussures d’intervention a largement été démocratisé dans les années 1980 par les mouvements skinheads et punks.

Au lieu de représenter un achat d’occasion économique, les vêtements et accessoires des armées sont maintenant recherchés pour d’autres raisons. Si leurs qualités de fabrication et leur résistance sont toujours reconnues, ces boutiques ont vu leur clientèle s’élargir au fil du temps.

En effet, elle s’est féminisée et la tranche d’âge s’est élargie. Autrefois prisés des collectionneurs et fans d’univers militaire, les acheteurs se sont diversifiés. Dans les années 2000 en particulier, la mode était aux motifs rappelant l’armée. On a vu apparaître des treillis militaires sur les chanteuses pop, aussi bien que sur les particuliers lambdas.

Ces boutiques spécialisées sont toujours appréciées, les plus populaires étant celles tournées vers le militaria américain. Néanmoins, l’arrivée d’internet est venue concurrencer la vente des magasins traditionnels.

 

Surplus militaire en ligne

N’ayant pas les mêmes charges et frais que les boutiques classiques, les sites de e-commerce sont une bonne alternative pour acheter du surplus militaire. Le stock y est généralement important, ainsi que la diversité d’articles disponibles à la vente. Les magasins en ligne offrent également l’avantage de proposer leurs produits à tout moment de la journée, et ce, peu importe la distance. Il est même possible de commander depuis des sites étrangers afin d’étendre les possibilités en cas de recherche spécifique.

Ainsi, inutile de faire des kilomètres pour se déplacer, les surplus militaires en ligne proposent un stock aussi important, voire même supérieur aux magasins physiques. D’autre part, certains sites se spécialisent dans des produits particuliers : uniquement de l’occasion, provenances spécifiques, etc. Cela permet d’affiner et accélérer la recherche pour les collectionneurs.