Le souhait de rentrer dans l’armée amène souvent avec lui beaucoup de questionnements sur les démarches administratives à respecter ainsi que sur les perspectives d’évolution. Il s’agit d’un métier qui force le respect et encourage les jeunes à s’enrôler pour la promesse du dépassement de soi. Ici, nous expliquons quelles sont les phases à compléter pour devenir militaire, que tu veuilles faire carrière dans l’Armée de terre, l’Armée de l’air, la Marine Nationale ou encore la Gendarmerie.

Comment intégrer l’armée : les conditions à remplir

Vouloir rentrer dans l’armée n’est pas un choix anodin, il doit avoir été mûrement réfléchi. Naturellement, il s’accompagne de conditions à remplir au moment du dépôt de la candidature.

Le candidat doit avoir la nationalité française. Pour rejoindre l’Armée de terre et la Marine, il doit être âgé de plus de 17 ans et demi et de moins de 29 ans. Concernant l’Armée de l’air, l’âge requis se trouve entre 17 et 25 ans, et entre 18 et 35 ans pour la Gendarmerie. Le niveau de diplôme obtenu par le candidat lors de ses études détermine le niveau de poste auquel il peut prétendre dès son inscription, en-dehors des évolutions internes. Il faut néanmoins avoir effectué sa Journée défense et citoyenneté ou être en règle avec le Service National.

Comment rentrer dans l’armée : le déroulement des étapes

Pour rentrer dans l’armée, la première chose à faire est de fixer un rendez-vous au Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA). Pour trouver le CIRFA le plus proche de chez vous, consultez la carte des CIRFA sur le lien suivant : https://www.sengager.fr/ou-nous-rencontrer

Un conseiller accueille le candidat afin de prendre connaissance de sa volonté de s’engager sérieusement, qu’il veuille faire carrière dans l’armée ou s’engager sur des contrats courts. Dans les jours suivant le rendez-vous, le conseiller et le candidat mettent en place un dossier avec les pièces justificatives nécessaires.

Lorsque tout est en règle, le candidat est inscrit à plusieurs tests qui évalueront son état physique ainsi que ses connaissances. Plusieurs étapes devront être validées par différents services : bilan médical, épreuves physiques et psychotechniques, entretien individuel. Pendant deux jours, ces tests servent à sélectionner les candidats qui n’auront pas changé d’avis, mais aussi à les déclarer médicalement et physiquement aptes au service.

test-militaire

Les résultats de ces évaluations seront mis en parallèle avec les vœux de spécialités qu’aura exprimé le candidat au préalable. Ils seront discutés avec son conseiller du CIRFA afin d’infirmer ou de confirmer ces choix de parcours.

En cas d’acceptation, la prochaine étape est la signature du contrat. Elle engage le nouveau militaire sur une formation initiale d’environ 3 mois, qui aboutira sur une formation de spécialité selon le domaine voulu.

La formation initiale permet aux jeunes militaires de s’acclimater au quotidien tout en progressant jour après jour. Ils apprennent à prendre soin de leur équipement, le règlement dans une caserne ainsi que la hiérarchie existante. Ces leçons comprennent également quelques notions de droit, notamment celle de la légitime défense en cas d’usage de la violence. Le sport, les cours de combat et la tactique sont naturellement de la partie. Le but est aussi d’inculquer dès le début le savoir-vivre en collectivité, car la solidarité est une valeur essentielle dans le métier de militaire. Cette formation, au même titre que la formation de spécialité, est une formation rémunérée.

La formation de spécialité, quant à elle, vise à l’enseignement des tâches spécifiques à chaque corps de l’armée. Le candidat peut ainsi choisir de se former au pilotage d’hélicoptère comme à la médecine ou à l’infirmerie militaire. Elle définit l’affectation des soldats aux diverses unités.

En conclusion, Armée de terre, Armée de l’air, Marine Nationale ou Gendarmerie, chaque candidat doit d’abord passer par un Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA), puis par une formation rémunérée initiale. Il obtient à cette issue le grade de militaire du rang, qui lui permet d’accéder à la formation suivante et d’intégrer les différentes armées en tant que soldat.

Faire carrière dans l’armée

Rentrer dans l’armée peut se faire dans l’optique de contrats courts comme dans une réelle perspective d’évolution. L’ascension sociale y est très facile : il n’est pas compliqué de faire carrière dans l’armée, car la reconnaissance des efforts et du respect des règles est fortement estimée.

Ainsi, les militaires entrés avec un baccalauréat peuvent presque automatiquement s’inscrire au concours pour passer sous-officier. Les plus ambitieux voulant ensuite passer officier devront à nouveau faire leurs preuves dans un autre concours interne. Cette évolution se fait au rythme de l’acquisition des compétences et des savoirs militaires.

Une longue carrière peut aboutir jusqu’au grade de général. Cependant, le militaire a aussi la possibilité de choisir, au terme d’un ou plusieurs contrats (l’engagement doit avoir été de 5 an minimum), de se reconvertir dans le civil. Grâce au service Défense Mobilité accessible après le départ du régiment, le soldat est épaulé dans sa reconversion grâce à un suivi personnalisé.

Ce suivi s’appuie sur les compétences et les savoir-faire acquis lors de sa vie de militaire afin de construire un nouveau projet professionnel viable, qui peut être précédé ou accompagné de formations complémentaires. Et les métiers après l’armée sont nombreux et faciles d’accès.

Intégrer l’armée : une garantie de stabilité financière

integrer-armee-sousmarinier

Le désir de rentrer dans l’armée peut aussi s’ajouter au souhait de s’assurer un certain niveau de revenus. Dès le début de la première formation rémunérée, le candidat est garanti de recevoir un solde pour toute la durée de son service.

La rémunération dépend des différents grades obtenus, c’est pourquoi les militaires cherchent généralement à faire carrière dans l’armée. Un militaire du rang gagne entre 1500 et 2000€ bruts mensuels. Passer sous-officier permet d’atteindre environ 2600€ bruts tandis que passer officier peut permettre d’atteindre jusqu’à 5000€ (pour les colonels). La rémunération des officiers généraux, soit les grades se trouvant au sommet de la hiérarchie des armées, culmine parfois au-dessus de 5900€ bruts par mois.

Le salaire d’un militaire se calcule en fonction du grade et de l’expérience accumulée au fil des années. Cependant, certaines missions sont mieux rémunérées que d’autres. De fait, partir en opération extérieure (OPEX) est souvent l’occasion pour un jeune soldat de doubler, voire de tripler sa rémunération mensuelle, grâce aux primes et indemnités de sujétions. Les missions sentinelles, qui visent à la protection du territoire national et de la population, font également l’objet d’augmentations.

La rémunération d’un soldat est donc valorisée par son ascension sociale mais aussi grâce aux opportunités offertes de partir en opération extérieure. De plus, l’avantage d’intégrer l’armée réside dans le fait que le militaire est nourri et logé au régiment, ce qui lui permet d’épargner de façon conséquente et d’éviter certains frais quotidiens qui viendraient amoindrir ses économies.

 Rentrer dans l’armée : ce qu’il faut retenir

Rentrer dans l’armée apporte une certaine sécurité financière et professionnelle. Si le candidat remplit les conditions nécessaires, il doit impérativement passer par un centre d’information et de recrutement, peu importe le corps d’armée choisi. Ce centre l’aidera ainsi à créer son dossier et à sélectionner l’orientation la plus adaptée en fonction des résultats obtenus pendant la période d’évaluation des aptitudes.

Faire carrière dans l’armée peut être un choix concluant puisque l’évolution y est rapide et cohérente avec l’expérience du soldat. Dans tous les cas, rentrer dans l’armée est une opportunité valorisante dans le monde professionnel. De manière générale, cette décision illustre un certain courage et une ténacité d’esprit qui seront reconnues, voire recherchées dans énormément de secteurs par la suite.

De même, la facile collaboration de l’ancien militaire représente un atout majeur lors de la recherche d’emploi, car aujourd’hui, de nombreux postes nécessitent de savoir travailler à plusieurs.

Pour en savoir plus :