---#2--300x250_Contenu (mobile & desktop)-----

On parle beaucoup des restrictions imposées aux amateurs habituels d’activités sportives, mais tout le monde n’est-il pas touché ? Au-delà même du confinement, le couvre-feu a limité les déplacements, même courts, de chacun et l’expression métro-boulot-dodo semble n’avoir jamais eu autant de sens. Plus moyen de se dégourdir véritablement les jambes après une journée de labeur, plus de temps pour soi autre que celui passé dans son intérieur. Ce n’est certes pas comme si rester chez soi ne pouvait pas être un plaisir mais, naturellement, le seul fait de prendre l’air revêt actuellement un charme particulier.

Si le sujet de la santé mentale est souvent abordé, on oublie facilement que, même pour celles et ceux qui ne pratiquent pas de sport, ou bien en pratiquent peu ou de façon irrégulière, la santé physique elle-même peut être altérée. Les solutions sont nombreuses pour se maintenir en forme ou pour se remettre en forme : il ne faut pas oublier que l’été approche et que tout indique qu’il sera possible d’en profiter de façon au moins presque normale. Ces solutions ont beau être pratiques et logiques, la motivation fait pourtant souvent défaut même pour ne serait-ce que s’aérer, d’autant que la lassitude a gagné nombre de ceux qui manquaient le moins de bonne volonté.

Il ne faut pourtant surtout pas renoncer : il n’est que trop connu combien une activité physique régulière, même de courte durée et de faible intensité, est bénéfique au moral et à la santé. Même pas besoin de courir : il suffit de s’astreindre à marcher quelques dizaines de minutes. Ce n’est donc pas un hasard si, malgré les restrictions sanitaires, bien des personnes conservent le courage de s’adonner à la course à pied ou tout simplement s’efforcent de sortir un peu tous les jours sur le temps qu’il leur reste de disponible avant l’heure du couvre-feu. Il faut dire que les moyens de se motiver ne manquent pas… mais qu’ils s’essoufflent, c’est le cas de le dire.

Plus question de compter sur la stimulation d’un groupe ou celle donnée par une salle de sport, plus moyen de sortir à n’importe quelle heure si l’envie prend. Guère de temps pour profiter du plein air et tant de choses à faire. Il existe tout de même des alternatives permettant de suivre un programme sportif depuis chez soi, via des applications telles que Fitwin qui proposent un programme d’exercices complets ainsi que des suivis alimentaires et coaching.

Un moyen reconnu de garder la motivation tout en s’évaluant, est de mesurer la distance parcourue chaque jour : les applis ne manquent pas qui le permettent, de même que les montres de sport et autres montres connectées en tout genre. De quoi évaluer son rythme de croisière et s’imposer, au besoin, quelques distances supplémentaires pour se maintenir en forme. Quelques pas plutôt que quelques stations de métro, un bus quitté à l’arrêt précédent, faire ses courses à pied : autant de moyens simples et peu astreignants de rester dynamique. Pour celles et ceux qui peinait encore à s’imposer cette discipline, les solutions sont diverses, tant les fournisseurs de services se sont adaptés à la demande particulière de la période : outre le fait de fournir des services de qualité, certaines applis misent désormais d’abord sur l’aide à la motivation pour leurs abonnés.

Dans le domaine, la plus remarquable est sans doute Fitwin, qui réalise la prouesse, non seulement de proposer un coaching très complet, mais qui offre aussi un système de récompenses pour ses abonnés, à la condition simple qu’ils s’efforcent de progresser dans leurs efforts physiques, quel que soit leur niveau. L’appli propose donc certes des exercices, des aides, des conseils, des vidéos, etc. tout cela renouvelé quotidiennement. La cerise sur le gâteau (elle offre aussi, à ce propos, des recettes de cuisine healthy…) est donc surtout sa politique de récompenses : chaque mois, le bilan des pas effectués permet d’accéder à des prix (en cadeaux, en bons d’achats).

Tout le monde peut donc y trouver son compte, du sportif acharné au marcheur tranquille, tant qu’ils s’efforcent d’être réguliers. Quel meilleur moyen de se donner le petit coup de fouet nécessaire, que de penser que les efforts fournis vont être récompensés ? En somme, il existe encore bien des solutions pour conserver une activité physique régulière, sans que cela soit punitif pour autant.