Armée de l’air, armée de terre, marine nationale et gendarmerie, il existe un nombre infini de métiers militaire. Dans tous les domaines, le soldat sera amené à manier une arme et à combattre pour une future mobilisation.

Ouvert à tous, un métier militaire offre la sécurité de l’emploi, la possibilité de la reconversion militaire ou de changer de spécialité facilement ainsi que l’apprentissage des multitudes qualités inhérentes au métier des armes.

Les métiers dans l’armée de Terre

Les métiers dans l’armée de Terre peuvent être perçus par grand domaine, dans la mesure où les différents grades sont représentés dans chacun d’ente eux, par niveau de responsabilité.

Combat : dans la spécialité dite de combat, on compte tous les métiers qui appartiennent aux forces de Mêlée. Les soldats sont souvent amenés à être au contact des populations. Dans ce domaine, on trouve par exemple la cavalerie, l’infanterie, le génie combat, etc.

Génie : les missions principales du génie sont de gérer la mobilité des unités et de ralentir les forces ennemies. Avec les unités de mêlées, il est au plus proche des opérations de combat. Il doit assurer la sécurité des soldats alliés en rendant les itinéraires sûrs.

Renseignement : spécialité militaire, les soldats membres du renseignement partent régulièrement en opération extérieure. Sa mission est d’établir de nouveaux contacts et assurer une relation durable dans les zones à risques.

Systèmes d’information et de communication : les soldats du renseignement ont pour principal objectif de localiser et d’intercepter les forces ennemies. En récoltant des informations précieuses, il peut prédire ses intentions.

Logistique : la logistique de l’armée de terre à plusieurs missions : stocker, transporter et ravitailler les soldats sur le terrain. Il doit par exemple s’assurer que les soldats ont de la nourriture et des munitions pour continuer le combat. Ces ravitaillements se font par voies terrestres, aériennes ou bien navales.

Maintenance : les services de maintenance assurent la bonne qualité du matériel. Ils assurent l’entretien des véhicules et des armes.

Aéronautique : ce domaine concerne toute l’aviation légère de l’armée de terre. Les hélicoptères ont pour mission de soutenir les troupes au sol, de faire de l’éclairage ou du ravitaillement.

Gestion administrative : la gestion administrative est une spécialité militaire qui assure quotidiennement le bon fonctionnement de l’armée de terre. Elle gère notamment tout ce qui concerne l’habillement, la nourriture, les logements et tous les dossiers administratifs.

En savoir plus : https://www.sengager.fr/

Les métiers dans l’armée de l’air

Les métiers dans l’armée de l’Air peuvent se répartir par grade car du grade dépendront les métiers accessibles.

Militaire technicien de l’Air (équivalent catégorie C) :

Avec un grand nombre de métiers disponible, la sélection se fait sur sélection dès le 3ème niveau. Parmi les militaires techniciens de l’Air, on retrouve : les auxiliaires sanitaires, les fusiliers commando, les conducteurs de chien…. Le contrat se fait sur une durée de 4 ans au minimum.

Sous-officier (équivalent catégorie B) :

Les sous-officiers sont recrutés dès l’obtention du bac jusqu’au Bac+3 en fonction du niveau scolaire. Ils ont un rôle de cadre intermédiaire. Il peut s’agir de mécaniciens, électroniciens, de photographes, d’informaticiens… En fonction des spécialités, le contrat dure de 5 à 6 ans.

Officier sous contrat du personnel navigant (équivalent catégorie A) :

Pilotes de chasse, de transport, d’hélicoptère ou navigateurs officiers systèmes d’armes, ils sont recrutés parmi les bacheliers (à partir du bac, toutes séries confondues). La sélection drastique permettra de recruter une soixantaine de pilotes par an pour un premier contrat de 10 ans, renouvelable une fois.

Officier sous contrat du personnel non-navigant (équivalent catégorie A)

Pour postuler au poste d’officier sous contrat non-navigant, il faut au minimum être détenteur d’un diplôme Bac+3. L’embauche se fait sur sélection du dossier. Il regroupe plusieurs domaines comme le renseignement, l’informatique, la protection et la mécanique.

Officier de carrière (équivalent catégorie A):

Pour devenir Officier de carrière, la sélection se fait après un Bac scientifique et l’obtention d’un concours CPGE ou d’une licence scientifique. Les candidats sélectionnés accèdent à des postes de hautes responsabilités : mécanicien, pilote de chasse, fusiliers commando…

En savoir plus : https://devenir-aviateur.fr/

Les métiers dans la Marine nationale

travail-equipe-armee

Mécanicien et électrotechnicien naval : le mécanicien est un métier militaire qui passe la plupart de son temps dans la salle des machines pour assurer le bon fonctionnement des moteurs, des turbines et de tout le système électrique. Directement affilié à un navire ou sur un atelier terrestre, il assure également toute la maintenance du matériel.

Matelot opération navales : le matelot opération peut être affilié à une base terrestre ou directement à un navire. Ses missions sont multiples : mise en œuvre des équipements radar, administration des réseaux, maintenance des services de télécommunication.

Personnel navigant tactique : Les officiers-mariniers ont pour mission de participer aux manœuvres aériennes, d’assurer la sécurité en mer, la lutte anti sous-marine et la sauvegarde maritime.

Technicien sémaphoriste : à terre, cette fonction militaire assure la sécurité et la surveillance des côtes maritimes. Grâce à des technologies de pointe, il identifie et contrôle tous les navires qui circulent proche des côtes. Il s’assure aussi que toutes les règles maritimes sont respectées.

Équipier mécanique et électricité : il a pour mission d’entretenir et d’assurer la maintenance de toutes les installations de propulsion et de génération d’énergie.

Fusilier marin : sur des bases terrestres, le fusilier marin assure la sécurité de sites maritimes, des bases navales et des navires en manœuvre. Sur le bateau, c’est une sorte d’adjoint du commandement. Il s’occupe de l’organisation, de la discipline et de l’entraînement de l’équipage.

Plongeur/Démineur : comme son nom l’indique, le plongeur/démineur est spécialiste de la plongée et dans le déminage. Dans les zones à risque, il doit identifier et désamorcer les engins explosifs ou au contraire en installer. Il peut également être spécialiste dans les réparations en participant à l’entretient de la partie immergée du navire.

Météorologiste/océanographe : il analyse et exploite toutes les données océanographique et météorologiques pour guider les navires pendant les manœuvres. Grâce à des outils de haute technologie, c’est un élément essentiel pour optimiser les missions navales.

Pour en savoir plus : https://www.etremarin.fr/

Les métiers dans la gendarmerie

Officier de la gendarmerie : l’officier est un métier militaire qui a de nombreuses responsabilités et travail avec les autorités administratives, militaires et judiciaires. Ils sont amenés à commander des hommes et sont experts de la sécurité intérieure. La formation militaire se fait sur une durée de 2 ans.

Sous-officier : le métier de sous-officier est ouvert à toutes les personnes âgées de 18 à 36 ans sans condition de diplôme. Il peut se spécialiser dans des domaines comme la sécurité routière, la police judiciaire, membre du GIGN, informaticien, spécialiste montagne, etc… La formation militaire se fait sur une durée de 10 mois.

Volontaire : les volontaires sont les équipiers des sous-officiers. Il l’accompagne lors de mission de prévention, d’enquête judiciaire et dans des interventions multiples. La durée de la formation est de 3 mois.

Officier du corps technique et administratif : ces officiers sont de véritables soutiens de la direction générale et de l’État-major. En dirigeant une section ou un bureau, ils mènent des études et des projets très techniques pour améliorer la politique de la gendarmerie. La durée de la formation est de 2 ans.

Réserviste : le métier de réserviste est destiné à toutes personnes âgées d’au moins 17 ans et qui a effectué sa journée d’appel. Il contribue à des missions simples comme la sûreté publique et me respect des lois.

Pour en savoir plus : https://www.lagendarmerierecrute.fr/

Les avantages du métier de militaire

armee-metier-batiment

Un salaire attractif : tout engagé reçoit sons premier salaire au bout du premier mois de formation. En plus d’augmenter tout au long de la carrière, le ministère des armées assure lui-même l’équité salariale entre homme et femme. De nombreuses primes sont versées lors de stages ou de’ missions à l’étranger.

Les frais médicaux gratuits : tous les frais médicaux engendrés par un médecin agrée par la défense sont gratuit pour un milliaire. Son assurance-vie et son assurance hospitalisation sont totalement gratuites.

Une satisfaction personnelle : les métiers militaires permettent de se sentir utiles à la société. On est souvent amené à côtoyer les populations et à régler leurs problèmes. Ce sont également des métiers enivrants sans routine. Avec une formation militaire continu, le milliaire peut espérer passer des grades tout au long de sa carrière.

La diversité des métiers : la diversité des métiers est un véritable avantage. Il permet de changer de spécialité et suivant une formation militaire précise. Principale qualité militaire, tous peuvent prétendre à une reconversion militaire

Il existe également de nombreux corps interarmées d’officiers dans le domaine du soutien (commissariat des armées), de l’infrastructure (service de l’infrastructure de la défense), etc. L’admission se fait après l’obtention d’une licence mais il est conseillé de se présenter avec un Master 2 pour maximiser ses chances. Ces métiers, transposables dans le monde civil, vous offres des possibilités de métiers après l’armée.